75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Communiqué NIFFF: programmes spéciaux

Publié il y a 6 ans par Richard B.

Le Nifff est de retour du 04 au 11 Juillet 2010

Le 10ème édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel vient de nous faire parvenir un tout nouveau communiqué.

 

Voici 10 ans que le NIFFF célèbre chaque année la diversité et le dynamisme du cinéma fantastique international. Pour cette édition spéciale de 8 jours, le NIFFF propose au public et aux professionnels 4 compétitions, plus de 100 films inédits, des rencontres avec des invités prestigieux, un symposium consacré aux nouvelles technologies de l’image, des expositions et de nombreux événements festifs. En plus de l’open air et des 4 salles habituelles, un 5ème lieu de projection pourra accueillir 450 spectateurs supplémentaires.


Panorama


L’ombre d’un doute: quand le cinéma suisse devient fantastique


Oui le cinéma fantastique suisse existe ! Pour la première fois, le NIFFF le dévoilera tel que vous n’osiez l’imaginer: audacieux, mystérieux, déjanté, pop, poétique, inquiétant, violent parfois, toujours étonnant.

S’il ne constitue pas véritablement un genre en soi avec ses conventions et ses codes récurrents, le cinéma fantastique suisse n’en possède pas moins une histoire riche et mouvementée. Au fil des ans, on trouve ainsi des éléments fantastiques aussi bien dans des productions très classiques – tels que Die ewige Maske de Werner Hochbaum (1935) ou La Paloma de Daniel Schmid (1974) – que dans les expérimentations d’auteurs avant-gardistes comme Macao de Clemens Klopfenstein (1988) et Marthas Garten de Peter Liechti (1991). Il a été le terrain de recherches de cinéastes suisses parmi les plus marquants, comme Daniel Schmid, Fredi M. Murer, Jean-Louis Roy, Clemens Klopfenstein ou même Alain Tanner et Jean-Luc Godard. Depuis les années 1990, de! nouveaux venus, nourris de références différentes, occupent progressivement le devant de la scène, reformulent cet héritage ou en prennent le contre-pied. Une trentaine de titres, échelonnés entre 1930 et 2005, permettront donc de découvrir les spécificités de l’approche suisse du cinéma fantastique. Une fenêtre sur l’actualité du genre avec des films comme L'enfance d'Icare d’Alex Iordachescu, Cargo d’Ivan Engler et Ralph Etter ou Tannöd de Bettina Oberli,  ainsi que des conférences et des débats animés par des invités prestigieux souligneront la vivacité toujours renouvelée du genre.


Soirée de gala


Lors de la soirée de gala du 8 juillet, une projection spéciale d'un film fantastique suisse sera accompagnée en live par les Young Gods.


Rétrospective

Sogo Ishii: 100'000 volts punk cinema

Sogo Ishii est un des plus grands représentants du renouveau du cinéma japonais. Son premier film Panic in High School, tourné en 8mm, couronne son cursus à la Nihon University College of Art. Mais c’est surtout en autodidacte qu’il exerce son art, puisant son énergie aux sources de la musique punk. Le talent de ce réalisateur prolifique reçoit un large écho international avec Angel Dust, Labyrinth of Dreams, Gojoe ou Electric Dragon 80'000 volts. Caméra hyperactive, violence stylisée pour des plans à l’esthétisme léché, le cinéma de Sogo Ishii pulse au rythme de la culture underground et du son punk. Fondateur de plusieurs groupes, il met sa musique au service de ses réalisations! atypiques et incontournables.


Focus

Le cinéma fantastique québécois a le gras dur!


Le Québec est peut-être la terre promise qui réussit la trop rare alchimie entre le savoir faire made in Hollywood et le cinéma d’auteur. Avec une demi-douzaine de longs métrages et un programme de courts, le NIFFF entend mettre à l’honneur ce cinéma trop rare alors même qu’il est, après le cinéma français, le second cinéma francophone en termes de productions. Ce programme inédit vous plongera dans l’actualité de ce cinéma dynamique et original.

 

Source : NIFFF

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »