Bifff : Les films et invités de 2012 !

Publié il y a 4 ans par Richard B.

Découvrez le programme du BIFFF

Putain 30 ans !! comme le disent si bien nos amis du Bifff. 30 ans que le meilleur festival d'Europe dédié au fantastique nous fait rêver, angoisser, rire... et boire de la bonne bière !

Voici donc le programme du 30e BIFFF ! Et si l’on évite un alignement apocalyptique des planètes, le rendez-vous est pris du 5 au 17 avril 2012 à Tour & Taxis pour le début des hostilités !

Le programme cinématographique du Bifff 2012 :

L'Ombre du mal de James McTeigue (film d'ouverture)
La Cabane dans les bois de Drew Goddard (film de clôture)
Children Who Chase Lost Voices from Deep Below
205 - Room of Fear de de Rainer Matsutani
Ace Attorney de Takashi Miike
Bloodwork de Eric Wostenberg
Children Who Chase Lost Voices from Deep Below de Makoto Shinkai
Dylan Dog: Dead of Night de Kevin Munroe
Extraterrestre de Nacho Vigalondo
Iron Sky de Timo Vuorensola
Juan of the Dead de Alejandro Brugués
Bag of Bones de Mick Garris
LockOut / MS One - Maximum Security de James Mather et Stephen St. Leger
Mr. & Mrs Incredible de Vincent Kok
La Maison des ombres de Nick Murphy
The Flying Swords of Dragon Gate 3D de Tsui Hark
The Incident de Alexandre Courtes
Tormented 3D (Rabitto horā 3D) de Takashi Shimizu
Game of Werewolves de Juan Martinez Moreno
Panic Button de Chris Crow
Retreat de Carl Tibbetts
Ronal le Barbare de Kresten Vestbjerg Andersen, Thorbjørn Christoffersen, Philip Einstein Lipsk
Sennentuntschi: Curse of the Alps de de Michael Steiner
The Arrival of Wang de Antonio Manetti et Marco Manetti
The Sandman de Peter Luisi
Truth or Dare de Robert Heath
As Luck would have it (La Chispa, de la Vida), Thriller de Alex de la Iglesia
Charlie Zone, Thriller de Michael Melski.
Elevator, Thriller de Stig Svendsen
Eliminate archie cookson, Thriller de Robin Holder
Hindsight, Thriller de Lee Hyun-seung
ID:A, Thriller de Christian E. Christiansen
The Whistleblower, Thriller de Larysa Kondracki avec Rachel Weisz
Beast de Christoffer Boe
Himizu drame de Sion Sono
Invasion of Alien Bikini de Oh Young-Doo
Kotoko de Shinya Tsukamoto
Letters to Angel Drame de Sulev Keedus
Pig de Henry Barrial
Poongsan, Thriller de Juhn Jaihong
Shuffle de Kurt Kuenne
Zenitram de Luis Barone
Battleship
Beneath the darkness, Thriller de Martin Guigui avec Dennis Quaid.
Carre blanc, drame de Jean-Baptiste Leonetti.
Blast / City Under Siege de Benny Chan
Deadball de Yûdai Yamaguchi
Don Quixote 3D de Agan
Le Lorax de Chris Renaud & Kyle Balda
Father's Day de Astron-6
Full Metal Alchemist : The sacred star of Milos de Kazuya Murata
Julia X 3D de P.J. Pettiette
Killer Joe, thriller de William Friedkin
Mural de Gordon Chan et Danny Ko Lam-Pau
Night Fishing de Park Chan-kyong et Park Chan-wook
One Way Trip 3D de Markus Welter
Ra One de Anubhav Sinha
The Butterfly Room de Jonathan Zarantonello
The Divide de Xavier Gens
The Road, de Yam Laranas
The Sorcerer and the white snake de Tony Ching
The Woman
Paranormal Experience 3D (XP 3D) de Sergi Vizcaino
Zombie 108 de Joe Chien
Zombie Ass: Toilet of the Dead de Noboru Iguchi

> voir toutes les informations sur le site du Bifff

 

Liste de quelques Invités :


Bourgoin Stéphane
Ecrivain, journaliste, cinéphile, libraire spécialisé en criminologie et roman policier, Stéphane Bourgoin est avant tout le spécialiste incontournable des tueurs en série. Trente ans de recherches et d’entretiens avec plus de 50 serial killers à travers le monde l’ont mené à écrire et publier des ouvrages de référence consacrés à ce phénomène. A la fois sous son propre nom : entre autres, l’ouvrage de référence du genre Serial killers - Enquête sur les tueurs en série (2003, chez Grasset) et Le Livre noir des Serial Killers (2004, chez Grasset également) ainsi que sous le pseudonyme collectif d'Étienne Jallieu qu'il partage avec Isabelle Longuet. Ils ont ainsi co-écrit Les Crimes cannibales (2004), L'Année du Crime (2006) et Infanticides (2007). Il tient en outre avec elle le site internet éponyme de sa librairie, au Troisième œil, consacré à leur actualité et aux faits divers criminels à travers le monde. De même, il joue un rôle au sein de l’association de reconnaissance des droits de la défense des victimes et de leurs familles : "Victimes en Séries" (ViES).


Cabezas Paco
Venu l’année passée pour présenter Neon Flesh, ce jeune réalisateur espagnol nous avait tous surpris par son style à la Guy Ritchie, mais dans un bordel. Paco a commencé comme scénariste de Spanish Movie et surtout de Sexykiller, prix du public en 2009 au BIFFF, avec la séduisante Macarena Gomez. C’est grâce à son court métrage Carne de Neon que Paco fut repéré et pu réaliser son premier long. Actuellement en discussion avec plusieurs boîtes américaines, il a entamé la pré-production de Mr. Right, sa prochaine réalisation, écrite par Max Landis, le fils de notre Chevalier de l’Ordre du Corbeau de 2011 : prénommé John. Max Landis qui a d’ailleurs écrit Chronicle qui est sorti récemment dans nos salles. Il supervise pour la 30e édition du BIFFF le 17e Workshop organisé en association avec le RITS et l’INSAS. N’aimant pas avaler tout ce qui sort des dessins animés de Walt Disney, Paco a accepté de rejoindre notre Jury International.


Chien Joe
Scénariste, producteur et réalisateur, Joe Chien (Qian Renhao) est considéré comme appartenant à la nouvelle génération des cinéastes taïwanais, caractérisée par de jeunes réalisateurs de moins de 35 ans désireux de renouer avec le public indigène qui boude le cinéma local, et dont les chefs de file sont Hou Hsiao-hsien et Edward Yang. A son compteur, des films tels que The sequence of the underground (2005) ou encore Buttonman (2008), comédie dramatique racontant l’histoire d’un nettoyeur employé par la mafia afin d’effacer les indices sur leurs scènes de crime en s’assurant que rien n’est laissé pour la police scientifique. Dans Zombie 108 (2011), présenté au Festival, les habitants sont transformés en zombies après avoir attrapé un virus de la grippe génétiquement modifié…


Ching Tony
Réalisateur de Hong kong dont, Sorcerer and the White Snake qui est cette année au Bifff.


Courtès Alexandre
Alexandre Courtès est un réalisateur français qui s’est lancé dans la réalisation de clips vidéo pour les groupes phares de la French Touch : Phoenix, Daft Punk, Air, Cassius, mais aussi Etienne Daho, Charlotte Gainsbourg et M. Des artistes internationaux le remarquent et le réclament, du Royaume-Uni (Jamiroquai, Franz Ferdinand, Kasabian) à l'Irlande (U2) et des Etats-Unis (The White Stripes) à l'Australie (Kylie Minogue, Wolfmother). Devenu un créateur à l'univers graphique prisé, il fonde sa société A.C.E. (Alexandre Courtès Entreprises) afin de prolonger son art et sa technique dans le champ de la publicité, comme de l'habillage visuel ou du cinéma. Il passe le cap du long métrage de fiction avec le thriller horrifique The Incident (2011) qu'il tourne en anglais et qu’il vient présenter cette année au Festival, durant la journée belge du vendredi 13 avril. Il est aussi l’un des co-réalisateurs du film Les Infidèles, avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche.


Friedkin William
C’est après avoir vu Citizen Kane, d’Orson Welles, que William Friedkin décide de se lancer dans la réalisation. Dès le début de sa carrière, il enchaîne deux énormes succès commerciaux : The French Connection (5 oscars dont "meilleur réalisateur", en 1972) et The Exorcist (2 Oscars et 4 Golden Globes dont "meilleur film" et "meilleur réalisateur", en 1974). Il sera considéré, à l’instar de Francis Ford Coppola ou Peter Bogdanovich, comme l’un des premiers réalisateurs du Nouvel Hollywood, une nouvelle vague qui modernisera de façon significative la production de films américains Après avoir dirigé des stars comme Gene Hackman dans The French Connection, Max Von Sydow dans The Exorcist, Al Pacino dans Cruising, Nick Nolte dans Blue Chips, Roy Scheider dans Sorcerer, Samuel L. Jackson dans Rules of Engagement et Tommy Lee Jones dans Hunted, William Friedkin revient en force avec Killer Joe que nous avons l’honneur de vous présenter lors de cette 30e édition. Pour cette superbe carrière, nous avons décidé de le sacrer Chevalier de l’Ordre du Corbeau.


Garris Mick
Grand fan du BIFFF, Mick Garris rejoint avec grand plaisir les rangs du Jury International. Mick Garris est un des réalisateurs/producteurs américains cultes du cinéma de genre. Il créa une émission de télé appelée Fantasy Film Festival, dans laquelle il invita tous les maîtres du genre, tels que John Landis, Joe Dante, John Carpenter, Steven Spielberg ou encore Christopher Lee. Mick commença à se faire un nom grâce aux nombreux making of qu’il a réalisé des films : The Thing, Halloween II, Videodrome ou encore The Goonies. Sa carrière va basculer lorsqu’il rencontrera Stephen King avec qui il collaborera dans plusieurs d’adaptations de ses romans, pour la télé. En tant que producteur, il était venu nous présenter la compilation des Masters of Horror, réunissant tous les grands réalisateurs du genre, mais aussi des Masters of Science-Fiction. Adorant adapter les œuvres de Stephen King, il enchaînera la réalisation de Sleepwalkers, The Stand, Riding the Bullet et Desperation, et cette année Bag of Bones, avec Pierce Brosnan, que nous avons l’honneur de présenter au Festival.


Gayet Julie
Actrice aux multiples facettes, Julie Gayet a joué dans des films aussi variés que nombreux (79). Elle reçoit le prix Romy Schneider pour son interprétation dans le film Select Hotel (1996), où elle incarne une prostituée droguée. Elle fonde en 2007 sa société de production : Rouge International, qui développe des projets ambitieux comme Fix me et Huit fois debout. L’année 2010 la verra jouer dans la comédie nuptiale intitulée Pièce Montée, dans le thriller Sans laisser de traces (avec Benoit Magimel) ainsi que dans le drame d’anticipation que nous présentons au BIFFF : Carré blanc. En 2011, elle a fait partie du jury Cinéfondation, présidé par Michel Gondry, au 64e Festival de Cannes.


Gillespie Jeremy
Graphiste de formation, Jeremy Gillespie est le fondateur, avec Adam Brooks, de la compagnie de production de films canadienne Astron-6. Rejoins rapidement par ses autres membres, Matt Kennedy, Conor Sweeney et Steven Kostanski, ils réalisent des films à petit budget inspirés des années 80. Ces films sont caractérisés par un jeu sur les attentes du spectateur et combinent habilement horreur et comédie. En 2011, Jeremy a été assistant du directeur artistique pour le film 388 Arletta Avenue, ainsi qu’en 2012 pour le film Total Recall, réalisé par Len Wiseman. Father’s Day (2011), l’un des derniers longs métrages qu’il a réalisé avec Astron-6, a été présenté au Toronto After Dark Film Festival et y a gagné le prix du public.


Heath Robert
Robert Heath est l’une des étoiles montantes parmi les réalisateurs anglais ; il a su montrer un vrai talent pour mener au sein de ses films d’incroyables performances d’acteurs. Son premier long-métrage en tant que scénariste et réalisateur, Cereal Killer (2000), a été sélectionné pour les Festivals du Film d’Edimbourg, Londres, Berlin et Brest où il a gagné le Prix Canal+ du Meilleur Film Européen. En 2004, il réalise son premier long-métrage Out on a Limb et gagne avec celui-ci le prix de la Meilleure Comédie au Wine Country Film Festival. Son dernier film avant Truth or Dare, Sus, a été largement acclamé par la critique.


Jankovic Marijana
Actrice d’origine serbe, Marijana est l’une des actrices montantes du cinéma danois. Elle commença sa carrière avec Dancers, de Pernille Fischer Christensen. Après avoir joué dans le thriller Everything will be fine, de Christopher Boe, et surtout The Candidate, thriller que nous avons présenté en 2009, elle nous revient cette année avec le nouveau film de Christopher Boe : Beast, qui en surprendra plus d’un. Adorant les films de genre, Marijana vient découvrir le Festival en intégrant notre Jury International.


Kaufman Lloyd
Faut-il encore vous présenter Lloyd Kaufman, le meilleur représentant de l’industrie du cinéma indépendant ? Comptant plus de 280 productions, avec sa société Troma, Lloyd réussit toujours à nous faire passer un bon moment. Son secret : sexe, boyau et rire. A son palmarès en tant que réalisateur, nous pouvons compter Toxic Avenger, Tromeo and Juliet ou encore Poultrygeist. Cette année, il vient en tant que producteur nous présenter Father’s Day, nouveau produit Troma réalisé par la guilde de réalisateurs se nommant les Ashton 6. L’un d’eux, Jeremy Gillespie, sera également là afin de présenter le film. Lloyd - lui-même membre de la I.F.T.A., l’alliance des films et télévisions indépendantes - nous donnera aussi une masterclass sur les films indépendants, dont il défend les droits avec ferveur.


Keedus Sulev
Né à Tallinn en 1957, Sulev Keedus est diplômé de l'Institut Pédagogique de cette ville en 1979 comme metteur en scène. A partir de 1989, et pendant presque deux ans, il travaillera en tant que scénariste et réalisateur à Moscou. Il a réalisé 11 documentaires et 4 longs métrages. Ses débuts dans la fiction de long métrage date de 1990, avec Un seul dimanche. Ses longs métrages Les Géorgiques et Somnambuul ont remporté des prix dans de nombreux festivals. Il vient nous présenter Letters to Angel.


Laranas Yam
Cinéaste, réalisateur, scénariste, Yam Laranas a étudié au Mowelfund Film Institute de Manille, sous la direction, entre autres, du lauréat de Cannes Raymond Red, du cinéaste allemand Thomas Mauch ou encore du réalisateur expérimental Christoph Janetzko. Il a poursuivi sa carrière en tant que réalisateur de publicités et a gagné diverses récompenses pour son travail. Son film The Echo est le plus récompensé, avec notamment les prix de la meilleure technique et visuels, la meilleure actrice dans un second rôle ou encore la meilleure bande originale, sans oublier le Prix 7e parallèle au BIFFF en 2006.


Novotny Tuva
Tuva Novotny est une actrice et chanteuse suédoise, fille du réalisateur tchèque David Novotny et de l’actrice Barbro Hedström. Sa carrière commence dès l’âge de 16 ans quand elle reçoit un rôle dans le soap opera Skilda världar. Après deux ans passés à jouer dans cette série, elle part à Prague afin d’y étudier le théâtre et le tchèque. Elle a joué dans des films tels que Jalla ! Jalla ! (Best man’s wedding)” (2000), Stoned (2005) et Eat Pray Love (2010). Nommée plusieurs fois femme la plus belle de Suède par divers magasines, les spectateurs du BIFFF auront l’occasion de le vérifier en voyant ID: A (2012).


Pettiette Philip
Diplômé de la N.Y.U. Film School, le premier projet de P.J. Pettiette au sein de sa compagnie General Productions est le film The General, basé sur le best-seller européen que lui-même a développé en collaboration avec un journaliste de l’Irish Sunday World. Ce film, qui raconte l’histoire du parrain du crime irlandais Martin Cahill, a fait gagner à Pettiette le prix du meilleur réalisateur au Festival de Cannes en 1998. Pour General Productions, P.J. Pettiette a également produit le film If I die before I wake…, un thriller réaliste à propos d’une famille terrorisée par des intrus dans leur maison de vacances. Toujours à la recherche de nouveaux projets, il crée avec Greg Hall le Dixie Theatrical Corporation, en Louisiane. C’est là que fut réalisé et produit Julia X 3D en 2011.


Steele Barbara
Icône mythique des films d’épouvante des années 60, Barbara Steele fut la plus belle actrice des films cultes d’horreur italiens, tels que Black Sunday, de Maria Bava, Faceless Monster, de Mario Caiano ou Terror Creatures from the Grave, de Massimo Pupillo. Commençant en force en rompant son contrat avec la Fox en 1960, alors qu’elle s’apprêtait à donner la réplique à Elvis Presley dans Flaming star, de Don Siegel, Barbara Steele comptabilisera plus de 35 rôles dans les années 60. Elle a également joué pour Federico Fellini (Otto e Mezzo), Roger Corman (The Pit and the Pendulum), David Cronenberg (They came from within) ou encore Joe Dante (Piranha). Dans les années 80, elle se lance dans la production télévisuelle avec deux séries dont Robert Mitchum est la vedette : The winds of war et War and Remembrance. A 74 ans, Barbara ne peut s’empêcher de tourner : nous la retrouverons d’ailleurs dans The Butterfly Room, de Jonathan Zarantonello que nous présentons cette année au Festival. En temps qu’icône du genre, nous avons décidé de la sacrer Chevalier de l’Ordre du Corbeau.


Valette Eric
Titulaire d'une maîtrise ès sciences et techniques de communication audiovisuelle en 1991, Eric Valette réalise plusieurs courts métrages, dont Samedi, dimanche et aussi lundi, remarqué au Festival de Cognac où il remporte le Grand Prix en 2009, Il est difficile de tuer quelqu'un, même un lundi et Dégustation. Parallèlement, Eric Valette signe plusieurs clips et met en scène de nombreux sketches des Guignols pour Canal+. En 2002, il dirige Clovis Cornillac et Gérald Laroche dans son premier long-métrage, Maléfique, qui décroche le Prix du Jury du 10e Festival Fantastic Arts de Gérardmer. Fort de ce succès critique, le cinéaste part tenter sa chance aux Etats-Unis. C'est là qu'il est approché pour livrer une version américaine du thriller horrifique La Mort en ligne, de Takashi Miike. Intitulé One Missed Call, ce remake est interprété par Edward Burns et Shannyn Sossamon. Dans la même veine, Eric Valette signe la réalisation de la série B Hybrid, avant d'effectuer son retour en France sous le sceau de l'action avec Une affaire d'Etat, en 2009, et La Proie en 2011 qu’il est venu présenter au Festival l’année passée. Il s’est récemment occupé de la réalisation de la 2e saison de la série française Braquo.


Vila Jazz
Jazz Vila est diplômé de l’Ecole Nationale des Arts de la Scène de Cuba. Sa vie est consacrée à l’art, comme le prouve le jeune âge auquel il a commencé à travailler pour la radio, le théâtre et le cinéma. A seulement 17 ans, il fait ses débuts en tant que réalisateur au Grand Théâtre de La Havane et, un an plus tard, fonde sa propre Académie des Arts. Tout au long de sa carrière, il a travaillé comme conseiller en art dramatique, metteur en scène et directeur artistique pour de prestigieuses compagnies. Son remarquable travail en tant qu’acteur l’a mené à participer à des événements comme le Festival d’Avignon et de Cannes. Il a également reçu la proposition d’être membre du Talent Campus Film Festival de Guadalajara au Mexique. Il vit à présent en Europe, où il combine ses engagements artistiques et professoraux.


Welter Markus
Mark Welter est né en 1968 à Bonn. Après une formation au cinéma, à la production télévisuelle et à la radio (à l'agence de publicité Borsch, Stengel & Partners de Francfort), il a travaillé comme monteur indépendant dans cette ville. De 1992 à 1994, il fut directeur de la post-production, monteur, directeur de la publicité et metteur en scène sur des films publicitaires à Zurich. Depuis 1994, il a travaillé en tant que réalisateur indépendant de publicités, en tant que superviseur de post-production, mais aussi en tant que monteur chez les Helvètes, en Allemagne et aux États-Unis. De 2000 à 2002, il a vécu et travaillé à Los Angeles. Depuis l'été 2002, Mark Welter vit avec sa famille à Zurich. C’est là qu’il commence sa carrière de réalisateur. Il vient nous présenter One Way Trip 3D.


Yamaguchi Yudai
Formé à la Japan Academy of Moving Images, Yudai Yamaguchi co-écrit, en 2000, le film d’horreur et d’action Versus. Il travaille également comme co-réalisateur pour ce film avec Ryuhei Kitamura. Son premier long-métrage, la comédie d’horreur Battlefield Baseball (2002), gagne le grand prix du 14e Festival du Film fantastique de Yubari en 2003. Suivant cette lignée, les films tels que Cromartie High School (2005), Meatball Machine (2005), Tamami: The baby’s curse (2008) et Elite Yankee Saburo (2009) font de Yamaguchi le réalisateur de comédies d’horreur et d’action le plus populaire du Japon. En 2009, il travaille comme scénariste, monteur et directeur créatif pour le film King of jail breakers, du comédien Itsuji Itao. Il co-réalise également la série télé Soil avec Takashi Shimizu, en plus de préparer deux films pour The Sushi Typhoon.


Zarantonello Jonathan
Réalisateur italien, Jonathan Zarantonello est un de ceux qui sont obsédés par l’idée de réaliser au moins un film original qui donnerait un sens à leur vie. N’ayant pas réalisé son souhait avec Medley, production Troma, et Uncut, il a une centaine de films parodiques en post-production. Il a écrit deux livres et a créé une émission télévisée nommée : Find me a man, qui est diffusée sur la Fox. Habitant Los Angeles - où d’ailleurs il attend avec impatience la venue des aliens ou des tremblements de terre - Jonathan vient nous présenter sa dernière réalisation, The Butterfly Room, dans laquelle joue Barbara Steele.

> Voir tous les invités sur le site du BIFFF.

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »