Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Omni #1 [2020], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 5 mars 2020 à 09h00

Une intrigue moderne pour un nouvel univers de super-héros

Omni est un comics qui vient de sortir chez les Humanoïdes Associés. Autonome, il s’inclut dans le tout nouvel univers H1 lancé par la maison d’édition simultanément en France et aux Etats-Unis. Un univers contemporain dense et original qui se partage entre les comics de la gamme Ignition dont Omni fait partie et des romans graphiques. Cet univers est très prometteur.

Omni est ancré dans la réalité de 2020 et aborde des thèmes forts de façon subtile. Un vrai coup de cœur !

Cecelia Cobbina est une chirurgienne chez Médecin sans Frontière. Alors qu’elle est avec ses collègues sur le terrain dans des conditions difficiles, un groupe armé débarque et menace l’équipe. Sous la pression de cette situation qui peut conduire à un drame, Cecelia a comme une révélation. Elle active les neuf types d’intelligence répertoriée par  Gardner : logico-mathématique, corporelle-kinesthésique, visuelle-spatiale, intra-personnelle, interpersonnelle, verbale-linguistique, musicale-rythmique, naturaliste, existentielle. Grâce à ce « super-pouvoir », elle désamorce la prise d’otages avec brio.

Le temps a passé et Cecelia cherche à comprendre ce qui lui arrive. On prend d'abord son pouvoir pour du stress post-traumatique, sa famille ne la comprend pas et seule son amie Mae la soutient. Les voici à la recherche d’autres ignited, comme Cecelia les nomme, ces personnes qui ont activé des capacités hors-norme. D’Anthony le jeune noir cuistot suspecté par la police d’homicide à une bande de jeunes émigrés en centre de rétention, les deux jeunes femmes vont aider d’autres ignited et se faire remarquer par Omni, une société anonyme qui semble vouloir aider les ignited. Cette sorte d’ONG va confier sa direction à Cecelia, à elle de gérer les Ignited de la planète désormais et leur rapport aux autres humains. Docteur C. comme la surnomme Mae va devoir sauver la planète… mais de qui ? Les ignited peuvent être dangereux, ils peuvent effrayer les humains et être rejeter voire pire par le peuple. Quel sera leur rôle dans le futur de la Terre ?

Omni a une narration particulière : chaque épisode des aventures de notre docteur est ponctué d’un résumé court façon comics dessiné par l’une des protagonistes Maé, une mise en abime drôle et qui fait la transition pour rappeler les événements précédents. En effet, les comics sortent en single aux USA et ce procédé est idéal quand on a lu le chapitre d’avant le mois précédent. Cela met aussi un peu de douceur dans cette intrigue dure : l’arrivée des Ignited, de ces individus particuliers semblent être un nouveau stade de l’évolution or on sait ce qui arrive à l’espèce humanoïde précédente quand une version 2.0 arrive. Des flashbacks complexifient cette narration mais renforcent l’aspect particulier de la réflexion de l’héroïne.

Se servant de l’intelligence exceptionnelle du personnage principal, le scénariste Devin Grayson fait le lien entre l’humanité et les catastrophes écologiques, entre la planète qui souffre et l’humain qui change, tumeur néfaste qui détruit la nature. Il aborde également de manière fine des maux insidieux comme le racisme, le sexisme et les travers du capitalisme notamment le poids des banques sur les gens entre autres. Le dessin d’Ariela Kristantina est superbe, clair et fluide avec des couleurs éclatantes ce qui sert le propos. En effet, chaque forme d’intelligence a sa couleur et la dessinatrice laisse de la place au coloriste Bryan Valenza pour utiliser au mieux les couleurs. Sur la fin de l’album, Cecelia a une réflexion sur l’avenir et son rôle dans Omni : chaque page reprend alors la couleur de l’intelligence qu’elle mobilise dans sa réflexion et les liens entre les types d’intelligence, tel un dialogue au sein de l’esprit de la jeune médecin.

Cecelia est un docteur exceptionnel certes mais elle ne pratique pas la magie comme un Docteur Strange, elle a une envie réelle de guérir le monde, elle veut le sauver par compassion et non par violence. Mae est également un personnage positif et feel-good, une pointe de légèreté dans la vie du Docteur C., une jeune femme comme les autres même,  un peu ronde, mais qui pourtant peut aider et à un rôle à jouer. Avec ses personnages modernes et son propos terriblement d’actualité, Omni se pose comme un comics à lire absolument !

La conclusion de à propos du Comics : Omni #1 [2020]

Auteur Nathalie Z.
94

Omni est une série de comics qui appartient à l’univers H1 lancé fin 2019 par les Humanoïdes Associés, un monde contemporain où des humains commencent à évoluer vers des pouvoirs inattendus (non ce n’est pas X-Men pour autant). Abordant des thèmes d'actualité comme l'écologie, cette bande dessinée est résolue moderne et dynamique avec pour personnage principal une jeune femme noire, médecin qui un jour développe une capacité exceptionnelle : l’accès à plusieurs types d’intelligence. Dès lors se pose la question du futur de l'humanité si une nouvelle espèce commence à apparaitre et pourquoi ? Une intrigue complexe bien menée qui ravira les fans de super-héros. 

On a aimé

  • Le propos actuel
  • Les personnages complexes et attachants
  • Les couleurs et leur utilisation

On a moins bien aimé

  • Ce n'est pas la première série de comics de cet univers mais ce tome 1 d'Omni est une excellente entrée en matière

Acheter le Comics H1 : Omni #1 [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de H1 : Omni #1 [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter