75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Tolkien, éclairer les ténèbres [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 19 décembre 2019 à 09h00

Un écrivain, une guerre, des hobbits

J.R.R. Tolkien est partout cette année. Il s’expose à la BNF de Paris pour une exposition exceptionnelle et il a occupé les salles de cinéma un peu plus tôt cette année pour une évocation biographique sympathique mais peu ambitieuse.

Cette fois, sa biographie, du moins ses années de jeunesse sont dépeintes en bande dessinée dans un album intitulé Tolkien, éclairer les ténèbres édité par Soleil. Une vision romantique de la vie de l’écrivain, une vision réaliste et vibrante de la Première Guerre Mondiale à travers ses yeux.

Ce récit explore donc la jeunesse du créateur de la Terre du Milieu, son enfance difficile, ses études à Oxford et son expérience traumatisante en France sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. Car le vieux professeur expert en linguistique a été un jeune homme amoureux, un étudiant passionné et un soldat inexpérimenté. Avec ses amis d’enfance, il participera notamment à la terriblement meurtrière bataille de la Somme qui vit la mort de 450 000 jeunes gens. 

J.R.R. Tolkien fut marqué par une enfance heureuse en Afrique du Sud puis dans la campagne anglaise avant le drame qui le plongeait dans les quartiers tristement pollués de Birmingham. Ses études lui apportèrent du grain à moudre pour la création de son univers tout comme cette guerre qui le sépara de ses meilleurs amis, cette horreur qui marquera au fer rouge son rapport à l’amitié et à la création.

Willy Duraffourg propose ici un scénario biographique linéaire mais fluide avec des moments émouvants et forts. Le dessin ici assez classique de Giancarlo Caracuzzo (Martin Mystère, Nemrod) convient parfaitement au style de la bande dessinée. Les couleurs sont sobres, agréables et portent le propos. En fin d'album, vous retrouverez des informations sur les oeuvres littéraires qui ont influencé Tolkien dans la création de son propre univers. Très intéressant !

Un joli ouvrage pour les fans du vieux professeur à la pipe qui nous berça avec ses histoires de hobbits.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Tolkien, éclairer les ténèbres [2019]

Nathalie Z.
80

Tolkien, éclairer les ténèbres est une bande dessinée éditée par Soleil qui relate les années de jeunesse de l'écrivain et son vécu de la Première Guerre Mondiale. Le scénario de Willy Duraffourg est documenté eet bien mené, le dessin de Giancarlo Caracuzzo le porte avec efficacité. Un bel album pour les fans de l'auteur qui se conclue par un recensement des influences de l'écrivain. 

On a aimé

  • Une biographie intéressante
  • Un dessin agréable
  • Un supplément sur les influences de J.R.R. Tolkien

On a moins bien aimé

  • Pour les fans de l'écrivain

Acheter la Bande Dessinée Tolkien, éclairer les ténèbres [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tolkien, éclairer les ténèbres [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter