75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film d'animation : Ratchet & Clank [2016], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 17 novembre 2019 à 09h00

Vie et mort d'un Lombax au cinéma

Critique de la VOST

L'année 2016 fut celle de la nouvelle chance pour les adaptations de licences vidéoludiques sur grand écran après de nombreux échecs. Les cinémas accueillirent le dernier, pour l'instant, opus de la saga Resident Evil et vit apparaître Warcraft comme Assassin's Creed. Des paris qui ont une nouvelle fois été en deça des attentes n'arrivant pas à percer une sorte de plafond de verre aux yeux de la critique comme du public. Et encore, ils s'en sortirent bien mieux que Ratchet & Clank...

A l'origine, Ratchet & Clank est une excellente série de jeux d'action/plates-formes née sur PlayStation 2 née en 2002 et forte d'une quinzaine de titres jusqu'à aujourd'hui. Une série culte pour beaucoup de joueurs possédant un univers riche et drôle souvent illustré par d'excellentes cinématiques ainsi que des personnages attachants. Son adaptation en film d'animation ne fut donc pas une totale surprise lors de son annonce sous un label PlayStation Originals aux côtés de celle passée inarperçue d'Heavenly Sword et celle, pour l'instant sans nouvelles depuis 2014, de Sly Raccoon. Sony prend donc en charge la production du métrage en confiant le projet au studio d'animation canadien Rainmaker Entertainment qui s'est spécialisé dans des projets de commandes comme un bon nombre de métrages estampillés Barbie ou sur une suite des Rebelles de la forêt...La réalisation est tout de même confié à un homme ayant une certaine expérience de l'animation puisque Kevin Munroe a réalisé le sympathique Tortues Ninja en 2007 et le plus oubliable Dead of Night en 2012. Il est rejoint dans sa tâche de réalisateur par Jericca Cleland ayant aussi une solide expérience notamment chez Pixar. Sony s'est aussi associé à plusieurs producteurs et a confié la distribution du film à une filiale d'Universal pour une exploitation en salle finalement assez timide. Nous saurons d'ailleurs trop vous conseiller de visionner le film en version originale car le distributeur français, TF1, s'est appuyé sur un casting fait de youtubeurs et autres présentateurs TV pour un résultat qui se passe de commentaire...

L'histoire reprend plusieurs éléments des jeux mais se focalise surtout sur le tout premier opus mettant en scène le jeune Ratchet seul représentant, à sa connaissance, de la race des Lombax et simple mécanicien sur la planète Veldin adulant les Rangers, protecteurs de la galaxie. Une galaxie qui est en proie à de terribles destructions de planètes perpétrées par la race des Blarg dirigée par l'infâme Drek. Devant cette menace, les Rangers décident d'enrôler un nouveau membre ce qui va motiver Ratchet de les rejoindre. Au même moment, Drake, aidé par le scientifique fou Dr. Nefarious, va construire une armée de robots mais une défaillance entraîne la création du chétif Clank qui doit s'échapper sous peine d'être désintégré. Il se crashe près du lieu de vie de Ratchet et les deux nouveaux amis s'envolent vers la planète des Rangers pour les prévenir du danger. Ratchet & Clank vont ainsi être mêlés à cette guerre entre les Rangers et les Blarg aux côtés de l'égocentrique Capitaine Qwark, du rentre dedans Brax, de l'efficace Cora et de la scientifique Elaris. Le sort de la galaxie est donc désormais entre ses mains, il va devoir apprendre la dure vie de héros...

Ce qu'on ne peut pas reprocher au film c'est sa grande fidélité à la licence. L'adaptation est finalement tellement bien faite que n'importe quel fan y trouvera son compte. Il faut dire que le scénario a été confié à un des scénaristes de la série agissant ainsi comme caution au projet. Néanmoins un scénario fidèle ne veut pas forcément dire un scénario de qualité. En l'état, le film manque cruellement d'ambition ou de surprises et nous sert un scénario tellement balisé que sa trop grande efficacité frôle franchement la paresse. La progression des personnages est prévisible comme les différentes péripéties. Même l'humour manque d'imagination et les nombreux gags s'avèrent vraiment trop téléphonés avec certes un bon mélange dans le type humour même si cela manque de second degré... Les personnages évoluent peu et l'ensemble manque clairement de supplément d'âme donnant donc un film d'action/comédie plutôt bien rythmé mais dont le manque de surprise et l'histoire trop balisée l'empêchent de dépasser le statut de divertissement simpliste.

Les fans de Racthet & Clank seront néanmoins aux anges en ce qui concerne la bonne retranscription de l'univers et pourront prendre plaisir avec cette aventure qui semble prendre le meilleur des cinématiques des jeux. Les personnages sont correctement interprétés et on retrouve de nombreux éléments qui font qu'on aime beaucoup cette série de space opera riche en action et personnages attachant. On reste donc conquis par la transposition en film d'animation mais légèrement déçu de voir que cela n'apporte finalement pas grande chose de plus qu'un sympathique produit dérivé. On touche finalement au problème récurrent des adaptations de jeux vidéo en film qui montrent avec ce métrage que même en adaptant fidèlement une œuvre on est loin d'obtenir un bon film... Le jeu vidéo n'a encore une fois pas trouvé son porte-étendard vers les salles obscurs... Pire, Ratchet & Clank n'a même pas réussi à réunir 20 millions de dollars (son budget) lors de son exploitation en salle...

Pourtant l'univers proposé est assez sympathique et pourrait offrir tellement plus que ce film. Ce space opera coloré remplis de créatures et de planètes sublimes a vraiment du cachet et une bonne originalité. Les amateurs de science-fiction pourront ainsi se divertir devant une belle galerie de vaisseaux, de robots et d'aliens  mélangés avec une direction artistique toujours très cohérente mais qui, encore une fois, n'apporte pas énormément de nouveautés par rapport aux jeux. On retrouve avec grand plaisir le grain de folie qui caractérise la série quand il s'agit de proposer des armes aussi destructrices que loufoques. Le film est aussi techniquement très au point et n'a absolument pas à rougir face à la concurrence des grands studios restant évidemment un cran en dessous ce qui s'explique par son budget bien moindre que des studios comme Pixar ou Dreamworks. Le film ne lésine jamais sur l'action, on sent que les réalisateur et le studio d'animation se sont fait plaisir pour proposer des combats dantesques vraiment bien réalisés opposant des centaines d'ennemis sur terre comme dans les airs et mêmes quelques combats comprenant de nombreuses acrobaties. Les personnages sont correctement animés et bien expressifs achevant un ensemble qui permet au film d'être un agréable divertissement d'1h35 qu'on peut regarder en mettant son cerveau en veille...

Pour ce qui est de la mise en scène, Kevin Munroe s'avère vraiment trop académique offrant un résultat certes bien rythmé et dans l'air du temps mais sans aucune personnalité ou des plans plus travaillés. Les scènes ne prennent jamais le temps de se poser et de nous laisser profiter des décors créés car les scènes d'action et les gags s'enchaînent à trop grande vitesse. Comme si les blockbusters (ce que n'est pas Ratchet & Clank au vu de son budget) ne pouvaient pas se laisser aller à la contemplation... En l'état, la mise en scène atteste d'un produit trop calibré pour surprendre et ainsi sortir de la masse des films d'animation qui pullulent sur nos écrans. L'ensemble se distingue finalement par un doublage d'excellente qualité qui fait confiance aux doubleurs attitrés de Ratchet & Clank à savoir James Arnold Taylor (doubleur américain très connu pour avoir donné sa voix à Tidus dans Final Fantasy X ou Obi-Wan Kenobi dans The Clone Wars...) et David Kaye (lui aussi spécialisé dans le doublage). D'autres membres du casting original (Captain Qwark, Nefarious...) sont aussi de la partie et sont ici accompagnés pas une ribambelle d'acteurs confirmés. Paul Giamatti apporte donc son talent et sa folie à Drek et forme un duo intéressant avec Sylvester Stallone donnant sa voix à son bras droit légèrement bourrin Victor. John Goodman, Bella Thorne et Rosario Dawson complètent ce casting de star faisant plus que correctement le job.

La conclusion de à propos du Film d'animation : Ratchet & Clank [2016]

Bastien L.
57

Ratchet & Clank démontre qu'un excellent travail d'adaptation ne fait pas forcément un bon film. Les fans de la série, dont je fais partie, seront évidemment conquis d'où cette note assez positive pour un film totalement et légitimement passé inaperçu. Un métrage qui prouve une nouvelle fois que ce qui marche en jeu vidéo a du mal à fonctionner au cinéma malgré la bonne volonté des créateurs. Le film souffre quand même d'un certain manque d'ambition et apparaît sans aucun supplément d'âme lui interdisant de pleinement exister dans une offre de films d'animation de grande qualité ces dernières années. Il propose quand même un film d'action/comédie de science-fiction assez sympa mais vite oublié...

On a aimé

  • Une grande fidélité à la saga
  • Très bien rythmé
  • Une bonne direction artistique et une animation solide

On a moins bien aimé

  • Scénario simpliste
  • Aucune autre ambition que le divertissement
  • Il y a tellement mieux ailleurs...

Acheter le Film d'animation Ratchet & Clank [2016] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ratchet & Clank [2016] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Ratchet & Clank