75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Midnight Tales #1 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mercredi 20 mars 2019 à 14h00

Bienvenue dans l'Ordre de Minuit !

Le Label 619 est une collection de BD au format comics plutôt audacieuse. Editée par Ankama, ses produits sont de très bonnes qualités : couverture épaisse souple à rabat, papier au toucher agréable…

Dirigée par Mathieu Bablet, la série Midnight Tales est un excellent exemple de réussite du Label 619. Regroupant plusieurs histoires et plusieurs artistes, ces recueils édifiants construisent petit à petit l’univers ésotérique et occulte autour du Midnight Order, l’Ordre de Minuit.

Dans ce premier tome, nous découvrons l’Ordre de Minuit au travers de quatre bandes dessinées, une nouvelle et quelques articles encyclopédiques. Un format original et dense pour un univers occulte contemporain passionnant.

Bien que la sorcellerie ait été considérée comme une pratique interdite dès l’Antiquité, c’est véritablement à la fin du Moyen-Age que commencent les premières chasses aux sorcières. L’Eglise avait besoin de reprendre le contrôle sur ses ouailles avant même que ne se développent les idées des Lumières. Les femmes, guérisseuses, jeteuses de sorts ou simplement en rupture avec l’ordre patriarcal étaient majoritairement visées par les arrestations et les procès. Les sorcières, jusqu’alors garantes de l’équilibre entre le monde des vivants et celui des esprits, furent presque toutes décimées. Le risque de laisser le monde en proie aux forces occultes était imminent. Une résistance s’organisa, puis se fédéra en organisation structurée en cellules multiples à travers le monde et hiérarchisée : l’Ordre de Minuit.

The last dance nous emmène aux Etats d’Unis dans la petite ville de Brattleboro. Un groupe de quatre jeunes sorcières de l’ordre y gère les manifestations de l’occulte et se retrouve face à un moment de vie difficile : la fin du lycée, le tant attendu bal de promo mais surtout la séparation quand chacune va aller vers son avenir à l’université ou directement dans le monde du travail. Une histoire sur les liens profonds qui unissent ces jeunes femmes et le changement. La présence d’un Mothman annonciateur de malheur laisse présager un futur sombre. Le dessin de Guillaume Singelin accompagne parfaitement la narration de Mathieu Bablet.

Nous quittons l’Occident pour l’Inde. Samsara se déroule près des rives du Gange. Entre traditions et occultisme, cette histoire captivante est également très dépaysante et émouvante. En fin de récit, une fiche façon extrait de dossier secret présente la déesse Shiva.

La nouvelle, Avant la tempête,  écrite par Elsa Bordier et illustrée par Mathieu Bablet, évoque l’entrée dans l’univers de l’ordre quand une jeune fille déménage et découvre par sa nouvelle voisine la réalité du monde. Un bouleversement qu’on n’est pas obligé de traverser seule.

Partons en Cornouailles pour une histoire d’amitié et de compréhension de l’autre dans lequel le mythe de la cité engloutie est développé. La colorisation de cette BD est superbe.

Une dernière BD ferme l’ouvrage, elle est inachevée et trouvera sa suite dans les prochains volumes de la série. Elle se déroule à Loches et si le propos est prenant, j’ai eu du mal avec la colorisation flashy et le dessin.

A noter avant chaque BD, une carte du lieux où l'action se situe : bonne idée mais le choix d'impression les rend légèrement floues (volontaire?).

Ainsi, ce recueil dense ne laisse pas indifférent, l'univers créé est riche et cohérent. L'occulte est traité de façon intelligente, on sent la recherche des artistes derrière le traitement fait à ces légendes. Les héroïnes émouvantes et braves dans un monde hostile qui ne les épargne pas. 

La conclusion de à propos du Comics : Midnight Tales #1 [2018]

Nathalie Z.
91

Midnight Tales vol. 1 est le premier recueil sorti chez le label 619 consacré à l'Ordre de Minuit. Scénarisées avec soin, ces histoires de sorcières, de femmes sont prenantes et émouvantes. Les dessinateurs changent et selon vos goûts, certains récits vous sembleront mieux illustrés que d'autres mais la qualité est là. Le côté encyclopédique sur les mythes et la magie fait de ces recueils des livres complets avec un univers dense et cohérent qui fait la part belle aux héroïnes. 

On a aimé

  • Très bien écrit, avec un univers cohérent et documenté
  • La partie encyclopédie de l'occulte est juste excellente
  • Des histoires de femmes pas comme les autres

On a moins bien aimé

  • Le dessin de certaines histoires est moins qualitatif

Acheter le Comics Midnight Tales #1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Midnight Tales #1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Midnight Tales