75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Herr Himmel #2 [2011], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le vendredi 28 décembre 2012 à 13h57

Erev tov, herr döktor

Le premier tome d’U-Boot avait posé les bases de la structure narrative du cycle, à savoir : un récit au découpage complexe traitant plusieurs époques, plusieurs personnages et plusieurs lieux via un achronologique enchaînement de scènes. A la fin du premier opus, si Jean-Yves Delitte avait répondu à certaines interrogations, on ne connaissait toujours pas la nature du lien qui relie les événements de Venise en 2059 avec le reste de l’intrigue.

Dans ce tome 2, le dessinateur-scénariste va nous offrir les révélations nécessaires à notre bonne compréhension de l’ensemble. Il ne change pas pour autant de technique narrative, avec la présence de multiples flashback et flash forward (même s’il pose sa trame principale en 2059) pour nous dévoiler les secrets de la puissante société MAHER. L’exercice de style est méritoire. Toutefois, la lecture s’en retrouve parfois un peu trop obscurcie, d’autant plus que beaucoup de personnages affichent un caracter design assez similaire. Heureusement, l’intrigue est suffisamment captivante pour nous empêcher de décrocher.

Pour le moment, aucun personnage ne se détache réellement. La belle et dangereuse Jude, le sombre Himmell, Mahy l’opportuniste, autant de personnalités intéressantes mais noyées dans un flot d’évènements qui les ramène au second plan. Cette série de situations, souvent explosives, forme une sorte d’habile patchwork et est bien mise en valeur par le trait précis de Jean-Yves Delitte.  L’artiste est notamment vraiment très efficace quand il s’agit de représenter structures industrielles et engins de transport.

Enfin, la fin de l’album ne manque pas de dérouter. Un dénouement extrêmement brusque, que l’on peut juger précipité… avant d’apprendre, avec la récente sortie du tome 3, qu’il ne s’agissait que d’une fin de chapitre.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Herr Himmel #2 [2011]

Nicolas L.
72

Un bilan un peu mitigé. Si le choix d’un style narratif achronique démontre une belle maîtrise dans le découpage, il rend la lecture parfois trop lourde et nous sort parfois du récit. Ensuite, on peut regretter qu’aucun personnage n’attire vraiment notre attention. A coté de cela, l’intrigue est toujours aussi intéressante, les situations tendues ne manquent pas et, graphiquement, Jean-Yves Delitte, avec son trait réaliste, nous propose quelques superbes planches.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue intéressante
  • De belles planches
  • De bonnes scènes

Que faut-il oublier ?

  • Un découpage déroutant
  • Pas de personnage marquant

Acheter la Bande Dessinée Herr Himmel en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Herr Himmel sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de U-Boot