75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Les Deux Tours #2 [2002], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 17 novembre 2003 à 12h54

Un nouveau film


Les personnages sont beaucoup plus développés, et certains ajouts changent carrément notre façon de voir certaines scènes. A commencer par celle avec Boromir, Faramir et Denethor, superbe, qui change notre façon de voir Faramir. J'avais été déçue par la façon dont le personnage avait été présenté dans la version courte, mais ici son comportement est plus justifié et bien plus compréhensible. C'est un vrai bonheur également de retrouver Boromir, et cela a l'avantage d'introduire Denethor pour le Retour du Roi. De plus, Faramir explique à Frodon comment il sait que son frère est mort, ce qui était essentiel à la compréhension de cette scène quand quelqu'un n'a pas lu le livre. Le monologue de Faramir sur le Suderon tombé de l'oliphant est également très bien, il permet de confirmer que ce soldat n'était pas PJ, comme je l'avais lu quelque part Les scène rajoutées avec Gandalf sont tout aussi interessantes - il n'est pas omniscient, puisqu'il ne savait pas que Sam était avec Frodon - et ont l'avantage de bien clarifier certains points. Gimli est encore plus l'élèment comique qu'avant... moi ça ne m'a pas dérangée mais ceux à qui ça n'avait déjà pas plu ne l'apprécieront pas davantage. Le décomptage final des Orcs par contre est bien dans l'esprit du livre... Les scènes rajoutées avec Sam, Frodon et Golum n'apprennent pas grand chose, mais sont toujours agréables à regarder, car soit ce sont des scènes du livre - comme la corde elfique - soit elles développent un peu plus les relations entre les personnages et permettent de mieux saisir certaines répliques de la version courte. Et la dernière, avec Faramir, Gollum et Sam, illustre bien la tension qui monte. Pour finir, les nouvelles scènes avec Eowyn. Si les funérailles de Théodred m'ont donné le frisson - magnifique ! -, l'histoire du ragout m'a fait bien rire et permet à Aragorn de donner son âge. Diverses autres scènes permettent de mieux cerner le personnage. Un seul regret... qu'à un moment, quand elle refuse d'aller dans les cavernes avec les femmes, elle avoue quasiment son amour à Aragorn. Pour moi c'était inutile, j'avais bien aimé la version courte sur ce point, car elle faisait comprendre cela sans parole, et elle faisait aussi comprendre qu'Eowyn savait que son amour ne serait jamais payé en retour. Ici on force le trait et c'est dommage. Merry et Pipin, pour finir. Au début, le fait que les deux troupes d'orcs se rejoignent rend la scène beaucoup plus fidèle au livre, et permet de bien faire sentir les tensions, qui sinon n'éclataient qu'au bivouac. Les deux hobbits profitent grandement de cette version longue, car ils étaient un peu oubliés de la version courte. Ici, ils boivent l'eau des Ents (un intervable comique appréciable), s'endorment alors que Sylvebarbe récite des poèmes ( les livres étant remplis de poèmes, c'est la moindre des choses qu'au moins un apparaisse), trouvent l'herbe à pipe... ce n'était pas nécessaire à la compréhension mais cela complète très bien. Et, pour finir, les Huorns sont là !!!
Je dirais donc pour résumer que, de nouveau, on découvre un nouveau film, pour notre plus grand plaisir. Certaines scènes ne sont pas forcément nécessaires, elle ne font qu'ajouter au plaisir. D'autres manquaient dans la version courte, et sont ici plus que bienvenues. A chaque fois, on retrouve des situations ou des répliques du livre - pas forcément dites par le bon personnage, ou au même moment, mais l'effet reste le même - dont on ne se souvenait pas forcément, mais qui complètent bien le film. Des regrets ? Oui, il y en a (alors que pour la Communauté, il n'y en avait pas...) D'ordre technique, tout d'abord. La coupure entre les deux DVD est assez brutale, juste au moment ou Frodon et Sam sont capturés. L'image est gelée en plein mouvement, on croirait un film divix sur plusieurs CD dans le sens où ce n'est même pas la fin d'une scène. Dommage, ça fait un peu baclé. Ensuite, sur le deuxième DVD, le changement de couche est nettement perceptible. Ce n'est pas grand chose, mais bon, pour un coffret de cette qualité... Sur le plan plus scénaristique, bon, Legolas lance toujours sa phrase sur le soleil rouge désolée, je ne m'y fais pas ;-) . Je ne m'attendais pas à ce qu'ils la coupent, mais on pouvait toujours espérer...;-) Ensuite, Eowyn déclarant son amour... y'en avait pas besoin. A priori, je n'ai pas d'autres regrets... En tout cas, il mérite amplement une deuxième vision !

La conclusion de à propos du Film : Les Deux Tours #2 [2002]

Lujayne M.
89

Les Deux Tours m'avaient vue plus mitigée que pour la Communauté de l'Anneau.. je dois avouer que la version longue compense largement certaines des faiblesses qui m'avaient marquée.

Acheter le Film Les Deux Tours en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Deux Tours sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux