75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Le Seigneur des Anneaux : L'Âge des conquêtes [2009], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le jeudi 12 février 2009 à 18h40

Une conquête poussive

Sans trop vraiment savoir pourquoi, Electronic Arts nous propose en ce début d’année un nouveau jeu basé sur la licence cinématographique, le Seigneur des Anneaux.

Testé sur PC.


Revivre les batailles des trois films, tant du coté des gentils que du coté des vilains, ça vous dit ? Et bien c’est ce que vous propose Le Seigneur des Anneaux : L'âge des conquêtes. Incarnez l’un des puissants soldats de l’alliance des hommes, ou l’un des affreux acolytes de Sauron pour tenter d’inverser une bataille s’annonçant sans fin… heureusement pour vous, les mythiques héros prêts à en découdre avec vous, n’hésitent pas à vous prêter main forte, Aragorn, le Roi Sorcier et bien d’autres !

En attendant les films basés sur le personnage de Bilbo le Hobbit qui n’arriveront que dans deux ans, Electronic Arts veut renflouer les caisses avec une licence juteuse, celle du Seigneur des Anneaux. Mais pas les bouquins, non, non ! Les films, la trilogie de Peter Jackson himself ! Du coup, graphiquement, les développeurs ont repris les décors et les skins des différents personnages. L’ambiance est donc bien présente, et les différentes batailles donnent d’excellentes sensations, surtout lorsque l’on rajoute en prime les voix françaises ! Le tableau est idyllique, si le jeu n’était pas truffé de défauts gâchant l’expérience de jeu.

Les bases sont pourtant excellentes : le titre dispose de 4 classes bien distinctes, la première, le guerrier, un combattant au corps à corps très utile dans les situations où il y a de nombreux ennemis, la seconde classe, c’est le magicien, spécialisé dans les attaques à distance cette fois-ci, s’ensuit l’archer, puis l’éclaireur, qui s’apparente à un rodeur, attaquant dans l’ombre, préférant se faufiler derrière l’ennemi pour mieux l’éventrer. Ces 4 classes sont aussi bien disponibles chez le Bien, que chez le Mal et ont toutes le même gameplay, seul l’effet change. Le plus intéressant reste le fait que l’on peut, au bout d’un certain moment de la bataille, choisir un « héros », Gandalf, Aragorn, Boromir et j’en passe du coté du bien, ou le roi sorcier chez le mal. Malheureusement, si l’ambiance est excellente et que les musiques des films sont présentes, le gameplay mou et frustrant gâche le rythme que l’on nous impose.

Contrairement à ce que peuvent nous faire penser les premières minutes du jeu, on ne suit pas exactement l’histoire du Seigneur des Anneaux. En fait, le jeu nous propose de suivre des histoires se passant parfois quelques années après le récit des livres et pourtant on revit les grandes batailles épiques, comme celle qui met en scène Gandalf et ses soldats contre le « gigantesque » Balrog, je mets les guillemets puisque ce monstre des profondeurs de la Moria n’est en rien gigantesque, et est facilement tuable. Un brin décevant quand on connait la bête, et pourtant, tout n’est pas aussi facile, L'âge des conquêtes souffre d’une difficulté mal-dosée, quelque soit le mode que vous choisissez, ce qui veut dire que même en facile, les combats dans Minas Tirith reste trop compliqués et frustrants à souhait.

Le but dans ce jeu, est de capturer des zones pour conquérir le territoire ennemi, pour ce faire, vous devrez les attaquer ou les défendre, afin de passer au niveau supérieur. Un jeu d’action comme les autres qui aurait pu être vraiment bien s’il n’y avait pas eu le gameplay exécrable derrière, qui plus est, affreusement mou. Par rapport aux ennemis, le soldat que vous contrôlez est trop lent lorsqu’il s’agit d’enchainer les attaques, vous vous faites très vite maitriser, et il faut lutter pour s’en sortir. Ce n’est clairement pas possible lorsqu’il faut le faire constamment. Quelques mots pour parler de l’aspect graphique du jeu, autant être direct, ça ne casse pas trois pattes à un canard surtout sur PC. Mais finalement, l’intérêt n’est pas vraiment là.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Le Seigneur des Anneaux : L'Âge des conquêtes [2009]

Sylvain T.
50

L’ambiance est là, c’est un fait, on s’amuse même à de nombreuses reprises, mais le gameplay pêche bien trop pour trouver du plaisir à jouer au Seigneur des Anneaux : L'âge des conquêtes des heures durant.

Acheter le Jeu Vidéo Le Seigneur des Anneaux : L'âge des conquêtes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Seigneur des Anneaux : L'âge des conquêtes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux