75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de cartes : Cat & chocolate [2010], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le jeudi 23 décembre 2010 à 07h44

Pièges à gogo dans la maison hantée.

Alors que la noirceur de la nuit m’entoure comme un sinistre présage, j’entends des grouillements inquiétants provenir de la cabane située au fond du jardin. Je saisis mon couteau de ma main droite et… celle-ci tente de planter la lame aiguisée dans mon propre cœur. Heureusement, je dispose d’un manteau de fourrure qui empêche la pénétration blessante de l’acier dans mon corps et je projette l’eau du pulvérisateur que je tenais de ma main gauche sur la lame pour qu’elle glisse sur ma peau sans me faire le moindre mal. Convaincant…A vous de juger !


Le chat, il enrobe la boîte de chocolat…

La petite boîte de Cat & chocolate contient uniquement des cartes magnifiquement illustrées par Munku Mutsuki et Yuka Kabayama (lire l'interview). On distingue les cartes Jugement (6 out, 6 safe), Allégeance (3 sociétés secrètes, 3 cultes), 32 Evènements qui présentent des saynètes horrifiques, 40 Objets différents et un livret de règles en anglais et japonais. Avec sa couverture mystérieusement attirante, Cat & chocolate présente un visage séduisant et original.

Les règles, ça fond comme le chocolat…

Les joueurs sont enfermés dans une maison hantée qui leur joue de biens mauvais tours. Ils devront essayer avec les objets en leur possession (trois au plus) de s’extirper d’une situation inconfortable, en racontant une histoire plausible. Les autres joueurs jugent si la victime se sauve brillamment ou meurt dans des conditions inénarrables.

Avant d’entamer le jeu, on distribue une carte Allégeance (cultes ou sociétés secrètes) secrètement à chaque participant. Quand vient son tour, le joueur tire la carte Evènement du dessus de la pile et la lit à haute voix. C’est la situation de départ (par exemple, les cravates et les écharpes de la penderie essaient de vous étrangler…). Ensuite, un chiffre apparaît sur la carte Evènement suivante (entre 1 et 3) indiquant le nombre d’objets à utiliser pour s’échapper sain et sauf. Le joueur brode une histoire convaincante, du moins il essaie, avec l’impératif d’employer les objets tenus en main dans le but de se sauver. A la fin de son histoire, les autres décident si le joueur réussit ou échoue à s’échapper du guet-apens tendu par la maison hantée. En cas de succès, le joueur conserve la carte Evènement.

Quand survient la carte The end, la partie se termine. Le groupe avec le plus de cartes remporte cette aventure haute en couleur.

Une jolie femme, chouette ! Non, c'est un démon ! Flûte, j'ai qu'un parapluie et un sac à main pour combattre...

Mais c’est quoi ce foutoir ?

Cat & chocolate de l’auteur Ryo Kawakami (voir l’interview) appartient à la même famille que Il était une fois. Avec les cartes détenues en main, il faut raconter une histoire cohérente qui, dans le cas présent, permet de se sortir d’un des nombreux pièges rencontrés dans cette maison abritant moult bizarreries surnaturelles. S’appuyant sur une base mécanique minimaliste, Cat & chocolate privilégie l’ambiance autour de la table.

Ce jeu s’adresse principalement à des personnes appréciant improviser des logorrhées ubuesques ou communier dans le rire et l’extraversion iconoclaste. Le but recherché par l’auteur cible le divertissement par le langage sur une thématique inspirée des films d’horreur avec des connotations chtulhiennes ou fantastiques. Tenter de s’échapper d’une chaufferie ravagée par les flammes en utilisant un rouge à lèvres fait autant rire la victime que les juges. Cat & chocolate multiplie, pour le plus grand bonheur des participants, des situations rocambolesques et complètement improbables. Les zygomatiques se livrent à une gymnastique intense pendant la vingtaine de minutes que dure cet emprisonnement volontaire. Toutefois, la possession de cartes Objets représentant des armes facilitent la mansuétude lors des phases Jugement, ce qui laisse une amertume rétroactive après la fin de la partie. Finalement, le pragmatisme l’emporte sur une imagination décalée, peut-être le talon d’Achille de l’ensemble.

Comme systématiquement dans les jeux où l’expression constitue le moteur essentiel, les personnes introverties, inhibées n’apprécient pas franchement une partie de Cat & chocolate, mais pour tous les autres, ce sont de grands éclats de rires garantis !

La conclusion de à propos du Jeu de cartes : Cat & chocolate [2010]

Amaury L.
85

Cat & chocolate est un jeu de la même mouvance que le classique Il était une fois. L’expression verbale se trouve au cœur des mécanismes proposés. Les joueurs incarnent des personnages enfermés dans une maison hantée capricieuse qui ne cessent de les tourmenter. Pour ceux qui aiment improviser des histoires farfelues, sans queue ni tête, Cat & chocolate semble supérieur à son aîné, de part ses parties enlevées et l‘intégration obligatoire de tous les joueurs (on joue chacun à son tour), ce qui laisse la chance de s’exprimer. Presque meilleur qu’un gâteau au chocolat !

Que faut-il en retenir ?

  • Jeu d’expression complètement décalé.
  • Le thème.
  • Parties rapides.

Que faut-il oublier ?

  • Faut aimer raconter des histoires.
  • Les cartes Arme qui facilitent trop la tâche.

Acheter le Jeu de cartes Cat & chocolate en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Cat & chocolate sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+