75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Temple des Vents #4 [2005], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le lundi 16 février 2009 à 10h20

Il faudrait songer à arrêter...

Avec ce quatrième tome, c'est cette fois contre une épidémie de peste et une redoutable prophétie à Fourche-Etau que doivent se battre Richard et Kalhan. Et, malheureusement, l'intérêt de l'histoire commence à se déliter...

Il faut dire que même si on prend quand même plaisir à retrouver les différents protagonistes et les Contrées du Milieu, et qu'on ne s'ennuie pas de toute la durée du récit, les principaux défauts de l'auteur ressortent de plus en plus lourdement. Ils étaient bien sûr présents dans les tomes précédents, mais à un degré moindre, et l'inventivité du récit permettait de ne pas trop s'y attarder. Ici, cela commence vraiment à lasser.

Tout d'abord, le suspense. Goodkind nous ayant déjà fait le coup de la prophétie inéductable qui se réalise mais qui n'est pas tout à fait ce à quoi on pensait, on n'est donc que moyennement inquiets sur le sort des personnages. De plus, l'auteur croit bon de nous rajouter un mystérieux meurtrier sadique... dont on devine immédiatement l'identité, au point que les indices qu'il croit bon de semer à partir de la seconde partie du livre nous donnent vraiment l'impression qu'il prend le lecteur pour un idiot. En plus, "l'utilité" du personnage laisse un peu à désirer, au contraire de Michael, dans le premier tome, qui, s'il était tout aussi transparent, servait au moins à quelque chose.

Ensuite, la romance. Si l'amour contrarié dans le premier tome, voire dans le deuxième et le troisième, pouvait passer, au nom de l'intérêt de l'histoire, ici, il commence à faire vraiment gnan-gnan (certains diront que c'était le cas depuis le début, mais bon, cela ne nuisait pas jusqu'à présent au développement de l'histoire). Ici, ça commence à faire lourd, et on a vraiment l'impression que l'auteur délaie la sauce.

Enfin, les rebondissements proprements dits. Des tas de personnages sont sous-exploités, voire ridiculisés (Zedd et Anna, par exemple), d'autres introduits pour être vite supprimés (la jeune compagne de Nathan), des retournements de situation voire d'alliances ne servent à rien (sauvetage des Soeurs par Verna)...

La conclusion de à propos du Roman : Le Temple des Vents #4 [2005]

Lujayne M.
60

En bref, ce tome marque le pas dans la série, que l'auteur semble vouloir continuer à tout prix en délayant, ce qui fait de plus en plus ressortir les défauts que jusqu'à présent l'intérêt de l'histoire permettait de négliger. Mais l'intrigue principale avec Jagang avance bien peu dans ce tome, et même s'il y a toujours de l'inventivité et de la sympathie à retrouver nos héros, on est de plus en plus agacés par l'amourette Richard/Kahlan, par le manque de suspense et par le sadisme affiché de l'auteur. Cela se lit, donc, mais on est loin de l'attrait du premier tome !

Que faut-il en retenir ?

  • l'ambiance

Que faut-il oublier ?

  • suspense nul rebondissements qui ne servent à rien amourette sur-exploitée personnages secondaires sous-exploités

Acheter le Roman Le Temple des Vents en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Temple des Vents sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'épée de vérité