75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Brothers : A Tale of Two Sons [2013], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 3 février 2019 à 09h00

O'Brother

Testé sur PS3.

Véritable genre à part, le jeu d'aventure s'est développée en différents sous-genres depuis une dizaine d'année. Pouvant aller à une expérience proche du cinéma interactif à des productions plus épurées atant pour volonté de nous faire ressentir de fortes émotions. Une volonté affichée par Brothers : A Tale of Two Sons.

Cette production suédoise est un exemple parmi d'autres de l'investissement de cinéastes dans le jeu vidéo. A ceci près que le cinéaste ne met pas ici en avant son nom et qu'il fait preuve d'une véritable connaissance, comme d'un amour, pour le jeu vidéo. Peu connu chez nous, le réalisateur suédois-assyrien Josef Fares a pris en main ce projet réalisé par les équipes de Strarbreeze Studios. Surtout connus pour leurs jeux d'action, ces développeurs se sont spécialisés dans les adaptations avec les plébiscités The Chronicles of Riddick : Escape from Butcher Bay et Assault on Dark Athena ainsi que le réussi et surprenant The Darkness. Il faut quand même signaler la fausse note Syndicate qui peut expliquer l'envie de réalisations plus originales pour le studio. Une envie de laisser de côté l'action pour un titre plus narratif voire contemplatif dans la lignée d'Ico dont on sent l'influence tout au long du jeu. Le studio reçoit par ailleurs le soutien de l'éditeur italien 505 Games pour une sortie dématérialisée durant l'été 2013 sur Xbox One, PS3 puis PC. A noter que le titre a été porté sur PS4 et Xbox One fin 2015.

Dans un univers fantastique proche des contes classiques européens, vous incarnez deux frères devant entreprendre un périlleux voyage pour sauver leur père gravement malade. L'ancien du village vous apprend que le seul remède se trouve dans un arbre situé très loin. Les deux frères vont devoir se mettre en route et collaborer pendant toute l'aventure. Le plus âgé devra bien sur veiller sur le plus jeune qui reste encore traumatisé par le décès de leur mère survenu en mer devant lequel il fut impuissant. C'est grâce à l'amour qu'ils portent à leur père et le lien indéfectible qui les unit que les deux frères vont pouvoir surmonter les nombreux dangers. Si le début du voyage prend des allures de promenade bucolique, les deux frères croiseront rapidement la route de trolls voire de créatures plus imposantes dont on vous laisse la surprise... A la manière d'Ico, les développeurs ont fait le choix de créer une fausse langue pour les personnages et de dépouiller le plus possible l'écran de toute indication et de texte expliquant le chemin à prendre ou les objectifs histoire de plonger le joueur en plein cœur de cette aventure.

Inutile de chercher quelconque histoire bien travaillée dans ce titre dont ce n'est clairement pas le but. Brothers : A Tale of Two Sons se veut être un conte initiatique largement inspiré des œuvres d'écrivains européens comme Andersen, les frères Grimm ou Perrault... Le monde parcouru et les événements rencontrés sont loin d'être enfantins. Nos héros plutôt innocents vont partir à la découverte d'un monde magnifique peuplé de personnages amicaux mais où la noirceur a bien trouvé sa place avec des créatures belliqueuses, la guerre ou la détresse humaine... Il est difficile de vous en dire plus car le titre est typiquement le genre de jeu dont la découverte des différents environnements, comme événements, en fait le principal intérêt. Le jeu se veut ainsi souvent contemplatif avec de beaux panoramas et de belles profondeurs de champ (révélant souvent les lieux déjà visités ou à visiter)... Parcourir le jeu est ainsi un véritable plaisir grâce à son univers qui oscille entre ombres et lumières avec des moments vraiment forts offrant ainsi un titre assez mature dans ses thématiques abordées toujours de manière intelligente. Plus que racontée, l'histoire est suggérée offrant au joueur plus d'implication. On progresse avec bonheur en ressentant de l'émerveillement comme de la tristesse face à jeu finalement assez onirique et poétique grâce à un regard d'enfants face à la beauté du monde qui reste néanmoins sauvage et dont la noirceur vient aussi des âmes de ceux qui l'habitent.

Si la découverte des nouveaux environnements est un tel plaisir c'est avant tout parce que la direction artistique est d'une grande solidité. Ni trop photo-réaliste, ni trop cartoon, la direction artistique a trouvé un juste milieu qui sied parfaitement à l'histoire qui est contée. Encore une fois, on vous laisse le bonheur de la découverte des différents décors qui sont aussi variés que surprenants permettant de faire souffler un vrai vent d'aventure sur le périple des deux frangins. D'autant plus que les bruitages et la musiques réussissent aussi à donner un souffle encore plus épique. Les développeurs ont vraiment réussi à nous donner envie d'explorer ce monde aussi beau qu'étrange à un problème près : l'aspect technique. Pour un jeu de 2013, Brothers : A Tale of Two Sons fait malheureusement tâche. Le jeu est plaisant à regarder grâce à sa direction artistique et non son aspect technique complètement dépassé notamment au niveau des textures mais aussi dans la construction des objets et autres végétaux manquant clairement de polygones. C'est à se demander si le titre ne pourrait pas tourner sur PS2... On peut comprendre cela venant d'un développeur débutant en petite équipe mais moins de la part de Starbreeze soutenu par 505 Games.... Je ne suis généralement pas de ceux qui mettent l'aspect technique comme le premier critère de qualité d'un jeu mais ici cela reste flagrant. D'autant plus que le jeu rame parfois ce qui montre une utilisation très perfectible de l'Unreal Engine...

L'autre grande ambition du titre est de proposer une expérience de gameplay singulière : un jeu de coopération uniquement jouable en solo... Si cela existait avec différents personnages pour des titres comme Lost Vikings ou les Trine, on incarnait toujours un seul personnage. Ici on incarne les deux en même temps et le titre ne peut se faire à deux... Une volonté intéressante de la part des développeurs car le gameplay s'inscrit ici complètement dans la narration afin de nous faire ressentir le lien entre les deux frères qu'on peut incarner à travers la même manette.... On contrôle en fait le grand frère avec le joystick gauche et on lui fait faire ses actions avec le bouton L2 (à gauche de la manette) tandis qu'on contrôle le petit frère avec le joystick droit et le bouton R2 (à droite de la manette). Et il n'y a pas d'autres boutons. On devra ainsi traverser des zones, esquiver des ennemis ou résoudre des petites énigmes en contrôlant correctement les deux frères tout en sachant faire preuve de coordination. Cela demande un peu d'adaptation au début mais après on s'y fait et encore une fois, sans spoiler, cela s’intègre très intelligemment dans la narration du titre un peu à l'image de garder le bouton croix appuyé pour tenir la main de la fille dans Ico, la référence incontournable. Si vous cherchez un jeu d'aventure intelligent ou l'univers et la narration sont plus importantes qu'un gameplay poussé ou un challenge intéressant, le titre est fait pour vous. Si vous aimez la liberté, l'action et les gameplay développés, c'est très loin de Brothers mais on conseille quand même de vous laisser séduire. Dernier point noir quand même : la durée de vie de 3-4 heures sans véritable rejouabilité d'un titre finalement assez accessible. Pour 15 euros, c'est clairement un frein compréhensible pour beaucoup. Quelques péripéties en plus auraient été vraiment apprécisé sachant que par sa nature, le gameplay empêche des passages de réflexion trop poussés.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Brothers : A Tale of Two Sons [2013]

Bastien L.
75

Brothers : A Tale of Two Sons fait partie de ces titres qu'on oublie pas pour peu que l'on accroche à l'univers très travaillé du titre, son gameplay aussi atypique qu'intéressant et surtout sa narration proche d'un conte assez mature. Découvrir les différents environnements du titre est un véritable plaisir et on s'attache très vite aux deux frères qu'on apprécie contrôler en même temps. Un titre pour ceux qui aiment se laisser surprendre et dépayser par le jeu vidéo. Néanmoins, l'aspect technique trop dépassé et sa faible durée de vie l'empêchent d'en faire un véritable incontournable.

On a aimé

  • Un conte mature riche en émotions
  • L'incroyable direction artistique faisant de chaque environnement un émerveillement
  • Une proposition de gameplay qui fonctionne

On a moins bien aimé

  • Techniquement daté dès sa sortie
  • Un peu court
  • Difficile d'en parler sans trop en dévoiler...

Acheter le Jeu Vidéo Brothers : A Tale of Two Sons [2013] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Brothers : A Tale of Two Sons [2013] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+