75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : La tombe de l'empereur dragon #3 [2008], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 6 août 2008 à 22h57

Aventure familiale, pour un film familial !

Alex O'Connell est devenue un grand jeune homme qui rêve d'archéologie et d'aventures. Sans que ses parents ne s'en doutent, il s'apprête à mettre la main sur la tombe de l'Empereur Han, vieille de 2000 ans. Du côté des États-Unis, Rick et sa femme Evelyn se sont rangés et même quelque peu embourgeoisés depuis leurs dernières aventures. Pourtant, lassés de la routine, ils finissent par accepter une mission qui consiste à se rendre en Chine pour y apporter une pièce d'antiquité. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que l'objet qu'ils transportent a le pouvoir de ressusciter l'Empereur Han. Une fois encore, la famille O'Connell, dernier espoir de l'humanité, va devoir affronter un ancien tyran revenu d’entre les morts et bien décidé à reconduire son règne.
Exit Stephen Sommers, bonjour Rob Cohen ! Ce changement de réalisateur a-t-il produit un grand bouleversement dans la nature de la saga ? La réponse est bien entendu située du coté des « non »! En effet, Rob Cohen se contente surtout de suivre un cahier des charges qui a déjà fait ses preuves, du moins dans les grosses lignes ! Car cette suite présente quelques changements indéniables par rapport aux précédents. Déjà le lieu de l’action ne se situe plus en Égypte, mais en chine. Ensuite, cette fois-ci la famille O'Connell n’est pas harcelée par une momie, mais c’est eux qui pourchassent le revenant afin de l’empêcher d’accomplir ses rêves de conquête. Et enfin, Maria Bello succède à Rachel Weisz dans le rôle d’Evelyn O'Connell. Alors que reste-t-il de ce cahier des charges si bien rodé depuis le premier volume ? Tout d'abord, il y a cet humour omniprésent et assez « balourd » ; parfois ça marche, mais pas toujours ! Puis, il y a la petite introduction habituelle, avec une « voix off » collée à des images évoquant le passé et nous contant les évènements ayant entrainés la malédiction. Il y a bien entendu les grosses scènes à effets spéciaux ayant pour objectif de nous en mettre plein la vue et, enfin, on note la présence des habituels « protecteurs de la légende », veillant depuis toutes ces années à ce que le méchant ne quitte pas son sanctuaire.


Rob Cohen signe ici une suite s’inscrivant parfaitement dans la lignée de Stephen Sommers, excepté qu’il ne résiste pas à son envie de remplir encore plus son écran de « badaboum », de grosses armées voulant se taper dessus et de monstres. En gros, cette Momie est encore plus « fourre-tout » que les précédentes, ce qui d’un côté rajoute au côté fun, mais cela au détriment de toute la crédibilité de l’intrigue qui, au fil des films, est de plus en plus tirée par les cheveux.
Cette « Momie 3 » souffre aussi de quelques autres défauts plutôt gênants. L’un d’entre eux était déjà présent dans le second volet, mais se trouve ici encore plus évident. Depuis le deuxième film, « La momie » est devenue une quête familiale, on y trouve le mari, la femme, le fils et le beau-frère, mais hormis cela les enjeux dépassent rarement ce cadre. Cela, à mon avis, a pour conséquence de réduire les enjeux. En second lieu, le film souffre d’un problème de rythme. L’action et les morceaux de bravoure ne manquent pourtant pas mais il n’en demeure pas moins que ce film ne possède en rien le côté épique que tout film d’aventure se doit d’avoir. En gros on s’amuse assez souvent, mais à aucun moment on ne se trouve emportée par l’action, à aucun moment l'on est pris aux tripes au cours d'une séquence d'une efficacité à couper le souffle,, et c’est l’une des raisons qui fait que cette « momie » reste encore une fois un sous « Indiana Jones ».

Quant à la crainte de savoir si l’ombre de Rachel Weisz planerait sur la prestation de Maria Bello, elle n’a plus lieu d’être, et cela même s’il semble que le personnage ne soit plus totalement le même. La Evelyn O'Connell de ce film est beaucoup moins maladroite et se révèle même plutôt douée dés qu’il s’agit de combattre. Par contre, les fans de Jet Li et de Michelle Yeoh risquent d’être un peu déçus par leur face à face promis comme gigantesque par la bande-annonce et qui, finalement, se retrouve réduit à une scène assez courte.

La conclusion de à propos du Film : La tombe de l'empereur dragon #3 [2008]

Richard B.
55

Cette « Momie 3 » est un spectacle correspondant parfaitement à cette période estivale, et d’une qualité quasi similaires au deuxième volet de la série. Le film rempli donc son contrat, mais sans plus ! Pour certains, il permet aussi de relativiser la déception engendrée par la vision du quatrième volet d’Indiana Jones !

Acheter le Film La tombe de l'empereur dragon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La tombe de l'empereur dragon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La momie