75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les hautes terres #2 [2007], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 18 novembre 2007 à 20h52

Pan, t’es mort !

Les Hautes Terres raconte les confidences d’un vieux prélat romain à son disciple. Ses souvenirs nous ramènent en 121 après Jésus-Christ, dans la province ce Calédonie (l’actuelle Ecosse). A cette époque, Antoninus était le subalterne et ami de Vera, un haut dignitaire romain érudit et curieux.
Aussi, quand ce mentor disparaît, Antoninus ne tarde pas à réunir quatre cohortes pour tenter de le retrouver. Sa piste le mène dans les Hautes Terres, en plein territoire picte, et il va alors découvrir un univers de magie et de violence qu’il n’osait pas imaginer, même dans ses propres cauchemars.
Scénarisé par Axel Gonzalbo et mis en image par Christophe Palma, ce deuxième opus des Terres Secrètes nous plonge en pleine antiquité, période « romain tardif ». Une période propice aux mixages, les cultures celtiques et nordiques croisant la route des croyances greco-héllénistiques. Le personnage principal, Antoninus, est un homme sans foi, et donc une personnalité à conquérir par les différents dogmes qui pullulent dans l’Empire. Un individu donc intrinsèquement intéressant, un support parfait pour y développer une thématique basée sur la mutation de la civilisation à cette époque.
Cependant, les auteurs préfèrent arpenter les sentiers du sensationnel. On se dit pourquoi pas tant cette expédition dans les terra incognita est propice à un déchainement d’évènement inattendus et inexpliqués. Pourtant, en place et lieu de mystère, ils préfèrent nous proposer des interludes assez banals à base d’attaques pictes et surtout ils nous offrent la capture d’un sculpturale guerrière picte qui ne jouera strictement aucun rôle dans l’histoire puisqu’elle se fera trucidé quelques planches plus loin.
Quel dommage ! Franchement, je ne comprends pas vraiment cette retenue dans le domaine de l’ésotérisme, surtout que l’atmosphère oppressante est par ailleurs extrêmement bien rendue par des planches sordides et moroses à souhait. La dernière partie, plus fantastique, est très dynamique. Par une mise en cadre incisive qui augmente nettement le rythme narratif, les auteurs nous projettent dans un univers horrifique de manière assez efficace. Mais, là encore, le bas blesse par un personnage de Vera bien trop banal et manquant totalement de charisme.
Au niveau de la réalisation, je dois avouer que je n’accroche guère aux dessins de Christophe Palma, notamment sur la définition des visages. D’un plan à un autre, j’ai même eu du mal à reconnaître la même personne. Par contre, sa mise en cadre est vraiment réussie, avec un rendu très cinématographique. Un effort hélas un peu effacé par un scénario qui manque de ressort.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les hautes terres #2 [2007]

Nicolas L.
60

Les Hautes Terres est un opus intéressant dans sa forme, mais son scénario, un peu trop sage et convenu, gâche quand même un peu les choses. En effet, l’absence de profondeur dans le traitement, la superficialité des personnages empêchent cette bande dessinée de dépasser le simple stade d’œuvre de sympathique divertissement. Dommage, car l’idée de base est propice à des développements bien plus intéressants.

Que faut-il en retenir ?

  • Une idée de base intéressante
  • Une mise en cadre privilégiant le rythme
  • De belles planches de vue d’ensemble

Que faut-il oublier ?

  • Un traitement un peu trop facile
  • Des dessins qui parfois ne m’ont pas convaincu
  • Trop de superficialité

Acheter la Bande Dessinée Les hautes terres en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les hautes terres sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Corpus Hermeticum