75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La Déesse endormie #1 [2007], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le dimanche 7 octobre 2007 à 11h34

SF et ésotérisme

Ce premier tome des Terres de Caël, intitulé La Déesse Endormie est une nouvelle série de science-fiction de Syde (scénario) et Alliel (dessin) comme on aimerait en voir plus souvent. Mélange de science fiction, de politique, d'ésotérisme et d'amour, la BD utilise à bon escient les codes de chaque genre pour créer son univers propre dans lequel on sent le passionné de nouvelles technologies futuristes.
Les Terres de Caël nous font faire la connaissance de Nolan et Mirko, deux jeunes débrouillards qui découvrent des informations militaires top secrètes et se retrouvent en plein milieu d'un complot à l'encontre de leur planète. Résolument futuriste, le titre plonge le lecteur dans le vif du sujet dès les premières pages. Les personnages s'introduisent d'eux-mêmes dans l'histoire qui s'amplifie au fur et à mesure des pages pour finir sur bon nombre de questions intéressantes pour la suite.
Du coté des dessins la BD est assez dynamique et bien équilibrée. Les couleurs de Sébastien Brunet oscillent entre les tons rouges orangés et les tons bleus, à l'image de la couverture. Les traits de Christophe Alliel sont fins et agréables à regarder, mais on pourra reprocher un léger manque d'expression dans les personnages qui ont tous tendances à trop montrer leurs dents blanches, façon pub de dentifrice. Les personnages sont un peu un mélange entre manga (cheveux ébouriffés et yeux bridés) et BD européenne, ce qui n'est pas toujours un avantage. D'ailleurs Lullaby, la seule fille du livre est, je trouve, un peu ratée, sa tête changeant à chaque prise de vue différente. Si ce n'étaient ses cheveux longs et violet et sa poitrine, on aurait pu la confondre avec un garçon - à moins que ce ne soit un effet voulu de garçon manqué - mais moi je n'accroche pas.
Par contre, le design des lieux, des véhicules et des objets est vraiment superbe, les connaisseurs penseront de suite à Akira pour les motos et certaines armes et postures. Quand au reste, c'est du graphisme dans la pure tradition SF avec un mélange de formes épurées et de formes high-tech. A noter aussi la présence assez originale d'une double page titre à la page 6 qui présente le tome un peu comme un générique de série TV. La dernière page se termine d'ailleurs par une pleine page très jolie marquée "fin de l'épisode", qui confirme l'impression de lire une série TV.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La Déesse endormie #1 [2007]

David Q.
68

Les Terres de Cael promettent d'être une bonne série grâce à son scénario rempli de mystère, un dessin dynamique et coloré et des personnages sympathiques. Le tome 2 nécessitera quelques efforts sur les visages pour vraiment s'affirmer mais c'est en tout cas une BD de pure SF à suivre avec intérêt.

Que faut-il en retenir ?

  • Des dessins très colorés
  • Le design général

Que faut-il oublier ?

  • Les visages des personnages manquent d'expressions

Acheter la Bande Dessinée La Déesse endormie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Déesse endormie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+