75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La Flemme des étoiles #3 [2006], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 19 décembre 2006 à 10h25

La dure vie d'auteur dans une galaxie pas si lointaine

La première chose qui vient à l'esprit en voyant la jaquette est : "Tiens, encore une parodie de Star Wars !". Cette saga et assurément l'une des plus parodiées (normal vu sa notoriété) et parle au plus grand nombre (tout le monde connait Star Wars, non?... Euh, le boulet là au fond, tu sors steuplé!). Mais passées les deux premières pages, il devient évident que cette parodie n'est pas comme les autres et qu'il y plane un air d'originalité et d'humour bien rafraichissant.

Les personnages de la saga façon Gottferdam
Les personnages de la saga façon Gottferdam

L'univers des auteurs de BD est retranscrit dans cette parodie de Star Wars où les Jedis doivent produire des pages de BD à coup de crayon laser et où le coté obscur les tente avec des vacances sur plages de sable chaud et des filles en bikini (Le fantasme des dessinateurs, c'est bien connu). La troupe d'auteurs fous furieux de Soleil - Arleston, Tarquin, Latil... - se fait alors un gros délire, manipulant les codes de la BD, dénonçant les fans et leurs dédicaces, jouant avec le marketing et les impératifs budgétaires pour nous offrir une BD savoureuse et complètement déjantée.
Yoda n'aime pas le coté obscur
Yoda n'aime pas le coté obscur

Je ne vais pas tout vous dévoiler, le plaisir n'en sera que bien meilleur, mais imaginez la princesse Léïa en une espèce de rombière très masculine, Yoda en petit gnome psychopathe, Jar-Jar laissé tel qu'il est, Luke Skywalker en jeune boulet ou Vador en tueur en série dès qu'un truc dérape. Même l'étoile noire à droit à un lifting devenant le Soleil Noir (double référence à l'éditeur et à l'organisation du Soleil Noir qui existe réellement dans Star Wars) pour l'occasion.
La fameuse intro de l'épisode IV
La fameuse intro de l'épisode IV

La parodie englobe les six films de George Lucas et détourne pas mal l'histoire pour arriver à retomber sur ses pieds. On sent bien que tous apprécient la saga et lui rendent hommage à leur façon. Rajoutez à cela des dessins très bons dont certains auteurs parodient leurs propres séries et vous obtenez l'album loufoque et déjanté que je tiens entre les mains. A noter que cet album est la troisième parodie du Gottferdam Studio qui a déjà fait ses preuves sur Le Seigneur de Anneaux avec Le Fainéant des Anneaux, et sur Harry Potter avec Harry Pottarquin, deux albums que je vais m'empresser d'aller acheter.
Le Soleil Noir II sert d'affiche promo géante
Le Soleil Noir II sert d'affiche promo géante

Private Jokes et références cachées
Private Jokes et références cachées

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La Flemme des étoiles #3 [2006]

David Q.
90

La flemme des étoiles est un titre qui ravira le fan de Star Wars qui trouvera son univers préféré retranscrit à la perfection en plus des nombreuses autres références. Une BD très drôle qui va vous faire passer un excellent moment.

Que faut-il en retenir ?

  • Une parodie franchement drôle
  • Des dessins bien fun

Que faut-il oublier ?

  • Quelques « private joke » propres aux dessinateurs de BD

Acheter la Bande Dessinée La Flemme des étoiles en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Flemme des étoiles sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+