75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec Romain d'Huissier
D'auteur de jeu de rôle à romancier !

Tout au long du mois de janvier, chaque mercredi, nous vous avons parlé de la série littéraire Les Chroniques de l’Étrange, un polar fantastique qui plonge le lecteur dans un Hong Kong contemporain peuplé d'esprits et de démons. Nous avons rencontré pour vous son auteur.

Bonjour Romain et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs qui ne te connaissent pas ?

RH :Je m’appelle Romain d'Huissier, j’ai une petite quarantaine et cela fait environ vingt ans que je suis auteur professionnel (ce qui ne veut pas dire que j’en vis, notez bien…).

J’ai commencé dans le milieu du jeu de rôle, par l’écriture d’articles divers pour feu le magazine Backstab. Puis j’ai enchaîné par un certain nombre de gammes sur lesquelles j’ai officié en tant qu’auteur et parfois chef de projet. Citons Qin – les Royaumes combattants, La Brigade chimérique, Devâstra, Luchadores, Hexagon Universe, Magistrats & Manigances, Mythic Battles: Pantheon… De façon plus anecdotique, j’ai commis quelques textes sur d’autres projets comme Capharnaüm – l’Héritage des Dragons, Feng Shui 2, The Sprawl ou Héros & Dragons. Je suis aussi rédacteur régulier pour le magazine de référence Casus Belli et du site du FIX.

Il y a quelques années, j’ai enfin décidé de me lancer dans l’écriture plus littéraire après avoir longtemps été intimidé par ce milieu – syndrome de l’imposteur et tout ça. J’ai débuté comme presque tout le monde par des nouvelles, acceptées ici et là (Malpertuis, Rivière blanche…). Toujours chez Rivière blanche d’ailleurs, j’ai pu diriger ma première anthologie (Dimension Super-héros) et rédiger mon premier roman (Matière noire) – puis ça s’est poursuivi avec le Carnoplaste, TRASH… et enfin les éditions Critic, à qui j’avais proposé le manuscrit des 81 Frères et qui l’ont accepté. Folio SF a ensuite repris en poche et voilà !

Je crois que c’est pas mal comme introduction, non ? 😊

Comment en es-tu arrivé à écrire sur ce Hong Kong contemporain surnaturel ? Ta connaissance de la ville est bluffante, est-ce seulement de la recherche pour l’écriture du roman ou as-tu une expérience de vie en Asie ?

RHLes Chroniques de l’Étrange trouvent leur origine dans une anthologie éditée par Malpertuis : l’Amicale des Jeteurs de Sorts. Le thème en était : les magiciens dans un cadre fantastique (et donc pas de fantasy). Je me suis orienté naturellement vers l’idée d’une urban fantasy – genre que j’affectionne particulièrement. Mais pour me démarquer, je voulais trouver un angle et un cadre originaux. Je me suis tourné naturellement vers ma passion de longue date : la Chine, ses mythes, son histoire et son cinéma. C’est ainsi qu’est née Vengeance pour un Dragon – la première apparition de Johnny Kwan dans un texte ! (que les complétistes se rassurent : elle est republiée à la fin des 81 Frères).

Puis quelques mois plus tard, je me retrouvais un peu en panne d’idées malgré l’envie d’écrire une histoire plus ambitieuse que d’habitude. Et ce brave Johnny est venu toquer à la porte de ma tête – l’inconscient souhaitait connaître de nouvelles aventures (s’il avait su…). Donc je me suis lancé sur un roman entier dans cette Hong Kong dont je n’avais fait qu’effleurer la surface. Avec suffisamment de matière pour l’étendre en série (au moins une trilogie) par la suite. Critic a accepté le manuscrit et j’ai ensuite passé quatre années dans l’univers de Johnny et des fat si !

Sinon, je n’ai jamais vécu à Hong Kong moi-même. Tout ce que je sais de la ville vient à la fois du cinéma local (qui démontre toute la cinégénie de cette cité) et de nombreuses recherches. À l’heure actuelle, on dispose de tous les outils pour fouiller sur n’importe quel sujet – même s’il faut bosser et passer des heures parfois sur un simple détail. Internet est parfait pour ça, d’autant que l’une des langues officielles de Hong Kong est l’anglais – plus intelligible que le chinois pour moi ! Bien sûr, j’avais aussi un relais sur place : un vieil ami expatrié là-bas qui a pu surtout me transmettre l’intangible de la ville : son énergie, son feeling, son âme en quelque sorte.

On sent à la lecture des Chroniques de l’Étrange que tu les as pensées en trilogie ? Est-ce bien le cas ? Et surtout imagines-tu réécrire dans cet univers un jour ? Sous forme de romans, de jeux de rôle ?

RH : À la base, je voulais avoir un roman à proposer à un éditeur bien distribué – comme Mnémos, l’Atalante ou Critic. Or il est rare qu’actuellement, un débutant puisse placer une série directement comme ça. Je me suis arrangé pour que les 81 Frères puisse constituer un volume unique, en y plantant toutefois suffisamment de graines au cas où… Et c’est là que je dois remercier Critic d’avoir cru en ce projet puisque mon éditeur a senti le potentiel de l’univers et m’a même poussé à le développer jusqu’au bout – les Chroniques de l’Étrange pouvaient se déployer !

Pour être honnête, j’avais de vagues idées des tomes 2 et 3 en écrivant les 81 Frères – mais clairement pas une idée précise du chemin que tout cela allait emprunter. J’ai utilisé mes connaissances en mythologie chinoise (en tordant quelques légendes, au besoin) pour assurer une cohérence d’ensemble en plaçant ici une référence, là un certain symbolisme. Je pense m’être bien débrouillé mais c’est aux lecteurs de juger, finalement.

Je tente depuis un moment maintenant de monter un projet d’adaptation des Chroniques de l’Étrange en jeu de rôle – sans guère de succès encore… Pourtant, je reste persuadé que cette Hong Kong surnaturelle constituerait un formidable background (pour un jeu de plateau ou figurines aussi, d’ailleurs) ! Je ne baisse pas les bras, on verra bien.

Quant à y revenir sous forme littéraire, il est possible que je signe quelques nouvelles mais avec d’autres protagonistes que Johnny Kwan. Le pauvre mérite un peu de repos… Pour des romans, je ne sais pas. Pour le moment, j’ai besoin d’explorer d’autres univers.

On croise les doigts pour lire un jour un jeu de rôles tiré de cet univers. Maintenant que tu as achevé ce triptyque, quels sont tes projets d’écriture ? 

Mon projet actuel – pour lequel je n’en suis qu’à la phase de brainstorming – se déroulera en Grèce antique. Difficile de m’avancer dessus, mais disons que tout le travail accompli sur Mythic Battles: Pantheon m’a donné envie d’exploiter le matériel rassemblé pour une saga épique façon David Gemmel !

Quelques mots-clés tout de même : Siècles sombres, Circé, Dionysos, une lance à la pointe d’or, le Chaos…

Oh tout cela donne envie ! Merci Romain pour ces réponses eet ces infos. On compte sur toi pour nous donner des nouvelles de tes projets littéraires et ludiques !

Si cette interview vous a donné envie de lire Les Chroniques de l’Étrange : la critique du premier tome est ici !

Pour découvrir Mythic Battles : Pantheon c'est !

Auteur : Nathalie Z.
Publié le mercredi 30 janvier 2019 à 09h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2019 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre