75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Avatar [#1 - 2009]
Oeuvre Avatar >

Avatar - Film (2009)

Film réalisé par James Cameron. Etats-Unis d'Amérique


86
Staff (6)86
Membres (43)72
Date de sortie au cinéma en France : 16 décembre 2009
Avec : Sigourney Weaver (Grace) , Zoe Saldana (Neytiri) , Peter Mensah (Akwey)

Avatar synopsis

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des "pilotes" humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.

 

Titre Original : Avatar
Avatar fait partie de l'oeuvre Avatar.
Thèmes abordés dans Avatar : Science-Fiction , Univers Futuristes / Hightech , Extraterrestres , Modifications biologiques / génétiques / Chirurgicales , Action ( Guerre , Aventures, Combat)

Critiques du staff de Avatar

Critiques de produits

Voir toutes les critiques

Photos, Images, Affiches & Vidéos de Avatar

  • Affiche française - 01
  • Avatar - 20th Century Fox - 01
  • Avatar - 20th Century Fox - 02
  • Avatar - 20th Century Fox - 03
  • Avatar - 20th Century Fox - 04
  • Avatar - 20th Century Fox - 05
  • Avatar - 20th Century Fox - 06
  • Avatar - 20th Century Fox - 07

DVD / Blu-Ray de Avatar

Voir toute la gamme de produits

Casting de Avatar

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (43)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Je sort tout juste de l'avant première d'Avatar en 3D...et je n'est qu'une chose à dire ce film est une pure merveille...
    Tout y est, les acteurs, la mise en scene et surtout le plus important les effet spéciaux sont vraiment allucinant !!!! De plus, cerise sur le gateau le sénario tient la route !!!

    Vraiment à ne pas raté !!! Mais en 3D, j'ai peur que la 2D enlévedu charme à l'histoire et surtout face disparaitre tout le charme de Pandora (la planette)
    jujuland, le 16 décembre 2009 00:29
    100

  • J'ai eu le temps d'y réfléchir durant les 5 bornes que j'ai du faire à pied pour rentrer chez moi après l’avant première d’AVATAR de James Cameron et j’en ai conclu que le film est énorme, fantastique. On s’en prend plein les mirettes. Même le scénario tiens la route. Et je ne parle même pas du rendu stéréoscopie 3D et du photoréalisme qui sont à tomber par terre.

    C’est vraiment le film de l’année 2009. Je ne vais pas vous faire une grosse analyse du film car y’en a plein qui feront ça mieux que moi. Je pense à Richard B. qui a pu carrément assister à la projection presse de Lundi… Par contre pour ma part j’ai quelque chose à dire au sujet de mon ressentiment.

    C’est assez bizarre. Je ne sais pas si ça viens du faite que depuis que je suis à Paris je vois 3 à 5 films par semaine ou de l’attente interminable qu’à suscité le film, surtout dans les heures avant de le voir mais quelque chose ma manqué dans ce nouveau film de Cameron. J’ai vraiment du mal à définir ce que c’est… Une étincelle, une âme… ? Allez savoir.

    Le film était pourtant très soigné, j’avais même envie d’être à la place du personnage principal, ce qui ne m’était pas arrivé depuis un bon moment. Le soucis c’est que les émotions avaient du mal à sortir naturellement, était obligé de les forcer pour les ressentir. C’est cette petite chose qui m’a laissé un petit goût amère… C’est d’ailleurs pour ça qu’en sortant du cinéma j’avais du mal à rester un petit moment dans la peau du personnage. D’habitude après un film de se type on à envie de prendre un bâton et faire semblant qu’il soit un sabre laser ou alors faire semblant d’être un Terminator. Mais là rien. Pourquoi ?

    Peut-être qu’en voyant le film ce soir en IMAX, en étant vraiment plongé dans le film grâce à l’écran géant je vais combler ce vide. On verra bien.

    En tout cas AVATAR est le film à voir absolument et en 3D. Alors Enjoy et bon film pour ceux qui iront le voir.

    Mention spécial à Sigourney WEAVER pour sa scène finale... C'est énorme... et elle aura pris sont temps avant de tourner une telle scène dans sa carrière, on aurait bien voulu voir ça plus tôt.
    Darth Plejus, le 16 décembre 2009 02:47
    90

  • Oui impressionant.
    Impressionant par les images tout d'abord, que ce soit la 3D (dont on ne peux que parler), ou la faune et la flore multicolore de ce monde. Impressionant par l'univers, créé de toute piece, avec ses propres especes, sa propre lumiere, sa langue, sa religion, voir meme sa politique.

    En ces jours noirs du sommet de copenhague, un film tel que celui ci fait du bien. Cette fable met en opposition notre civilation, et sa notions d'argent a tout prix et un peuple qui vie en symbiose avec son environnement. Alors oui, le theme peux paraitre facile, ou reprendre un theme classique de la science fiction (l'arrivée de l'homme sur une nouvelle planete qu'il detruit pour y immposer son modele supposément superieur) mais qui a dit qu'un film devait avoir une histoire complexe et surtout jamais jamais jamais vu lu ou entendu pour etre bon?

    L'histoire et la realisation et la 3D m'ont plongé des le debut dans l'univers, et je n'en suit ressortie que 2h40 plus tard, sans avoir réalisé que le temps avait passé. Monsieur Cameron, chapeau, ce n'est pas si souvent que je me laisse emporter à ce point
    Faelya, le 16 décembre 2009 10:34
    90

  • J'ai vu le film en avant première hier soir en 3 D. J'ai rêvé durant tout le film, couleurs magnifiques, belle histoire avec en plus de la morale.
    Je retournerai le voir une seconde fois
    otarie, le 16 décembre 2009 15:58
    100

  • Je suis plus déçu par la 3D. C'est juste du relief, soit une certaine profondeur d'image (comme Voyage au centre de la terre), amusante la première demi-heure, puis vite lassante. J'en attendait peut être trop. On est très loin d'effets comme au Futuroscope où on pourrait presque toucher des éléments qui sortent de l'écran. Quelques effets sont sympa, mais c'est pas une révolution énorme non plus. Certains passages lents en 3D sont certes mémorables de beauté mais lors de scènes rapides, ont a plus une impression de flou sur les personnages et les actions qu'autre chose...

    Un film énorme donc, un des plus beau visuellement, une nouvelle référence de la SF, 3D à part... à voir une fois pour le fun, mais beaucoup plus plaisant en 2D normale je pense...
    Didick, le 16 décembre 2009 16:07
    90

  • Je suis un vrai fan du monde de PANDORA ! AVATAR est dantesque, ahurissant, éblouissant, une vraie symphonie d'images fantastiques d'un monde au dela de l'imagination, d'une esthétique qui sublime le magnifique !
    L.C, le 17 décembre 2009 00:42
    100

  • J'ai eu le temps d'y réfléchir durant les 5 bornes que j'ai du faire à pied pour rentrer chez moi après l'avant première d'AVATAR de James Cameron et j'en ai conclu que le film est énorme, fantastique. On s'en prend plein les mirettes. Même le scénario tiens la route. Et je ne parle même pas du rendu stéréoscopie 3D et du photoréalisme qui sont à tomber par terre.

    C'est vraiment le film de l'année 2009. Je ne vais pas vous faire une grosse analyse du film car y'en a plein qui feront ça mieux que moi. Je pense à Richard B. qui a pu carrément assister à la projection presse de Lundi… Par contre pour ma part j'ai quelque chose à dire au sujet de mon ressentiment.

    C'est assez bizarre. Je ne sais pas si ça viens du faite que depuis que je suis à Paris je vois 3 à 5 films par semaine ou de l'attente interminable qu'à suscité le film, surtout dans les heures avant de le voir mais quelque chose ma manqué dans ce nouveau film de Cameron. J'ai vraiment du mal à définir ce que c'est… Une étincelle, une âme… ? Allez savoir.

    Le film était pourtant très soigné, j'avais même envie d'être à la place du personnage principal, ce qui ne m'était pas arrivé depuis un bon moment. Le soucis c'est que les émotions avaient du mal à sortir naturellement, était obligé de les forcer pour les ressentir. C'est cette petite chose qui m'a laissé un petit goût amère… C'est d'ailleurs pour ça qu'en sortant du cinéma j'avais du mal à rester un petit moment dans la peau du personnage. D'habitude après un film de se type on à envie de prendre un bâton et faire semblant qu'il soit un sabre laser ou alors faire semblant d'être un Terminator. Mais là rien. Pourquoi ?

    Peut-être qu'en voyant le film ce soir en IMAX, en étant vraiment plongé dans le film grâce à l'écran géant je vais combler ce vide. On verra bien.

    En tout cas AVATAR est le film à voir absolument et en 3D. Alors Enjoy et bon film pour ceux qui iront le voir.

    Mention spécial à Sigourney WEAVER pour sa scène finale... C'est énorme... et elle aura pris son temps avant de tourner une telle scène dans sa carrière, on aurait bien voulu voir ça plus tôt.

    J'ai vu aussi la nuit suivante la Version IMAX qui rend le film encore plus impressionnant malheureusement la VF est une vrai calamité.

    JE conseille donc vivement d'aller voir le film pour la première fois en VOST IMAX 3D à partir de Lundi au Gaumont Disney Village.
    Darth Plejus, le 17 décembre 2009 09:57
    90

  • du James Cameron...et du grand ! Pour moi c'est le meilleur film de ces 5 dernières années, il est tout simplement parfait ! Les 2h40 passent comme un rien et on en veut encore ! Visuel révolutionnaire, acteurs incroyables (Sam Worthington surtout), mise en scène sans faille, scénario très intéressant bref, tout y est ! A voir sans hésiter !
    Bloody Kisses, le 17 décembre 2009 23:35
    100

  • Les critiques dithyrambiques lues ici et là portent au pinacle un film dont la révolution technologique n'égale pas celle d'un scénario, somme toutes très convenu, manquant gravement d'originalité. Pensant visionner un film de science-fiction (un space-opera soit-disant !)réalisé par un réalisateur talentueux mais rongé par l'immodestie, James Cameron, j'ai assisté à une multitude de scènes d'actions (in)dignes de Michaël Bay mâtinées de décors science-fictifs soignés. Sieur Cameron clamant haut et fort qu'il est le pionnier d'une révolution de l'image (avérée), il ne peut que se retrancher derrière cete bannière affriolante, car en quatre années, lui et son équipe n'ont malheureusement pas daigné soigner un scénario qui manque cruellement d'ambition et d'originalité. Un film de science-fiction de haute facture aurait analysé les rapports entre hominidés et peuplades imaginaires sous l'angle anthropologique, ce n'est qu'esquissé dans ce film. Les Na'vis irradient le film de leur singulière personnalité mais force est de constater que s'ils avaient été remplacés par des indigènes, indiens ou aborigènes, le film aurait été identique. Des peuples subissent l'ostracisme, la capitulation, cèdent face à l'incurie ou l'idiotie d'autres qui plaident pour l'exploitation d'autrui, de ses ressources. C'est constaté quotidiennement de nos jours,et le film n'élabore aucune réflexion philosophique avancée sur cette désagrégation annoncée du corps humain. Un pseudo message humaniste et écologique jalonne les saynètes qui se succèdent mais l'ensemble reste primaire, symptome d'une vision états-unienne limitée d'une humanité dévoyée...
    L'aspect technique, sans être irréprochable, est de très grande qualité, garantissant une période faste de divertissement pour le client. Mais ne sauve pas les imperfections d'une histoire aux rebondissements convenus, ni le jeu d'acteurs anecdotique (les méchants sont très limités intellectuellement dis-donc, le biceps est musclé, le cerveau beaucoup moins: manque de consistance ou caricature souhaitée?), ni les dialogues, sans éclats, devant être compris par le plus grand nombre si j'ai bien compris !
    Un film hollywoodien de plus, agréable à regarder mais dépourvu de profondeur.
    Woland, le 18 décembre 2009 16:24
    50

  • Un film tout simplement accompli : ahurissant, éblouissant!
    On est littéralement transporté vers ce monde extraordinaire. tout est réussi et avec ce film encore une fois les américains tentent d'obtenir la rédemption de tout leurs pires péchés : y compris leur guerre préventive en Irak !
    Visuel, le 19 décembre 2009 01:32
    100

  • Alors ce film, je l'ai vu en 3D
    Et que dire des superbes paysages qui nous sont présentés, des magnifiques effets spéciaux... Et puis, c'est tout... Une histoire qui reprend les faits de Tarzan Atlantide Pocahontas et d'histoires de cow-boys contre les indiens... Cette histoire d'amour gnan-gnan digne du Titanic de James Cameron ( que j'ai détesté en passant ) Et puis, que dire de ces acteurs, sans aucun charismes, et que dire de ce scénario malmené par un James Cameron qui nous avait dit quelques mois plus tôt qu'Avatar ne ressemblait à aucun autre film... Bah pourtant, il en a plagié des films j'ai l'impression, monsieur Cameron... Il n'y a aucune subtilité dans ce film, lorsque Jack passe du camp des hommes au camp des navis, aucun sentiment profond n'est dégagé... Il aurait pu nous mettre une scène de cul entre la neytiri et le Jack avatar pour voit à quoi ça ressemble, comme dans Titanic, mais même pas... Révolution de l'année mon cul ouais... Enfin, au niveau du scénar, car les effets visuels sont, il faut le reconnaître, époustouflants...
    BobbyJooba, le 20 décembre 2009 16:26
    30

  • Juste un film inoubliable. Je répète ce que les autres disent, mais ce film est une pure merveille. La technologie utilisée est plus que convaincante, les personnages sont magnifiques, leurs caractères extrêmement réalistes. La planète est tout simplement envoutante, et le scénario, malgré ce qu'en disent certains, n'est pas du tout décevant. A ne rater sous aucun prétexte.
    Elshalan, le 20 décembre 2009 17:05
    100

  • Tout le monde me disais que c'était LE film de l'année, à ne surtout pas rater, des effets spéciaux à la pointe de la technologie, un film trop court malgrès ses 2h40. Je suis donc aller voir cette merveille et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant un jeu vidéo et non un film, dépourvu d'âme avec une message écologiste vu et revu des centaines de fois. Une histoire qui se termine en guerre, pour changer. Les humains gentils et les humains méchants. Le personnage du militaire qui joue la gross brute ou encore la pilote d'hélico rebelle avec ses Rayban. Mon Dieu mais quel stéréotype! Pour moi ce film n'invente rien, ce n'est qu'un copié-collé d'Atlantide ou autre. James Cameron, mon pote, sur ce coup là tu m'as déçu.
    D.H, le 20 décembre 2009 18:22
    20

  • Histoire simplissime, musique sans profondeur,effets 3 d fatignante. reste les effets speciaux ouffffff
    daniel66250, le 21 décembre 2009 00:33
    50

  • J'ai eu la nosée pendant le film (en 2D). Mal filmé, scénario de merde, musique de merde (ressemblant malheuresement à celle de Titanic) et en plus les effets spéciaux sont pas beau par rapport à La Guerre des Mondes, Terminator Salvation ou GI Joe. Par contre les acteurs sont super dommage que l'on puisse pas voir leur vrai jeu à cause de cette technologie de merde.
    Mini crash man, le 23 décembre 2009 11:19
    10

  • mouais... hyper déçu. S'il est indéniable que l'expérience 3D est impressionnante, l'extrême pauvreté du scénario, des personnages et du traitement du 'message' destiné au public m'ont très rapidement saturé l'esprit comme rarement auparavant au cinéma.

    Je suis certes bien conscient qu'il y aurait vraiment beaucoup à développer pour étayer mon propos, mais en bref, je pense que Cameron avait de l'or dans les mains et a fait un sacré gâchis en négligeant ainsi le fond...

    Et puis avec ce 'buzz', j'aurai quand même du me méfier un peu (ex : avec ce matraquage vantant cette soit disant 'richesse' de milieu écologique de Pandora ; mais laissez moi rire, personne n'aura de mal pour trouver identique, voir mieux, dans nombre de jeux pc ou console actuels).

    Autre élément : certaines critiques ne manquent pas de faire la comparaison avec le scénario cousu de fil blanc de Danse avec les Loups. Oui. Mais seulement voilà... bien que les similitudes existent réellement entre les deux films, jamais UN SEUL INSTANT, Avatar n'aura sû me faire autant vibrer d'émotion qu'avec Danse avec les Loups.

    Bon... voilà au moins pour un retour négatif sur la question.

    Les seuls points positifs demeurent à mon sens dans l'aspect visuel (bien qu'il y aurait aussi à redire là dessus, avec de nombreux flous apparaissant ici ou là dans le champs de vision) et dans le fait que Cameron a indéniablement ouvert une putain de méga porte à la création cinématographique pour le futur proche (il faut rendre à César, toussa..).
    Franck, le 23 décembre 2009 13:04
    20

  • Apres Lumiere en 1895, voici James Cameron en 2009. Bienvenu dans la nouvelle ere du cinema.
    Je l ai vu en Imax 3D, et j en suis ressortie Avatar'ee, enfin si j en suis ressortie...
    Laetitia, le 23 décembre 2009 21:36
    100

  • Je ne sais même pas par quoi commencer pour exprimer le fait que je trouve ce film révoltant.
    C'est bien simple, j'ai pesté intérieurement pendant toute la séance.
    2012 est un film art et essai à côté.
    Je suis entre autre un amateur de S_F ; je n'ai pas l'habitude de cracher bêtement sur le ciné de divertissement.
    MAIS LE SCENARIO DE AVATAR EST NUL ET NE ME DITE PAS QUE CE N'EST PAS GRAVE.
    PREVISIBLE, CREUX...
    LES PERSONNAGES TRES CARICATURAUX
    C'EST CONFIS DE STEREOTYPES NARRATIFS
    MAIS BIEN SUR VISUELLEMENT C'EST TRES BEAU
    On manipule ce que vous avez encore à ressentir comme émotion en dehors du visuel, en mélangeant L'ECOLOGIE, L'HISTOIRE DES INDIENS, LA COLONISATION... Il y a même des ficelles à peine voilées de grand film comme SEIGNEUR DES ANNEAUX, ALIEN-On dirait du très mauvais Ridley Scott-DES EMPRUNTS ABSURDE A MAC CAFFREY PAR EXEMPLE.
    CAR BIEN SUR J'EN PASSE ET J'EN PASSE...
    J'y vais peut-être un peu fort
    Mais j'espère qu'on sera beaucoup à ne pas se laisser berner par la prouesse technique, par ailleurs exagérée pour un film de série Z.
    REMBOURSEZ!!
    ET TOI LE DJEUNS, NE VA PAS VOIR CE FILM!
    Diceman, le 23 décembre 2009 21:47
    20

  • J'ai eu l'occasion de voir Avatar en 2D. Je m'attendais à un beau spectacle, et je n'ai pas déçu. Les images sont superbes, les effets spéciaux particulièrement le morphing très réussis.

    Par contre, le scénario est décevant. On a affaire à remake de Danse avec les loups à la sauce SF. Les clichés se succèdent et le fil de l'histoire cousue de fil blanc.

    Malgré cette faiblesse scénaristique, cela reste un film que je conseille !
    Cap, le 23 décembre 2009 23:41
    70

  • J'ai vraiment adoré ce film, il est époustouflant, drôle et émouvant à la fois... Un vrai bonheur ! Les acteurs sont géniaux et les effets spéciaux spectaculaires ! Une très belle histoire !
    MariieLaure, le 23 décembre 2009 23:57
    100

  • TRES DECU..

    JE m’explique…

    Tout d’abord, pour mon premier film en 3D je m’attendais à un film qui se serve plus de ce « plus ». La langue du personnage que l’on voit lors du test des lunettes est la séquence qui exploite au mieux la 3d… J’ai eu l’impression que l’écran n’était pas grand pour exploiter la 3d, en clair ça manque de profondeur…. un comble…

    Pour le scénario : vous mettez des indiens « écolos »… et c’est pareil…

    Ca me fait penser à ce qui a dû arriver lors du premier film en couleur…. les premiers films étaient moyens et misaient tous sur leur nouvelle technologie..

    Alors oui je le dit : JE SUIS TRÈS DÉÇU….
    BOB, le 27 décembre 2009 00:18
    30

  • magnifique,tout les 10 ans une poignée de films sortent du lot,dont avatar.Images superbes,la planète a elle seule est un personnage,on croit vraimen qu'elle existe;je convien que le scenario est previsible mais la sf n'est pas du thriller genre usual suspectet Cameron je le comprend a voulu ratisser large vu le projet dantesque qui en resulte.
    en finalité,je le conseille,les 2h40 ont les voient pas passer,film vraiment grandiose!!!!
    krypton, le 28 décembre 2009 17:58
    100

  • Avec le plus gros budget de toute l'histoire du cinéma (c'est à dire) 300 millions de dollar alors que des gens crèvent de faim dans le monde est intolérable.

    Et pourtant ce film restera dans l'histoire et j'ai eu honte d'aller le voir je me sens malade rien que d'y penser. C'est une honte.

    Mon rêve est de devenir réalisateur et je jure que je préférerai crever que faire un film de merde pour tout les idiots qui ont aimé ce film.
    Mini Cra$h Man, le 29 décembre 2009 19:10
    10

  • Ca y est, juste le temps pour moi de digérer cet hallucinant spectacle qu'est Avatar... 2 semaines en tout et pour tout.

    Je me remets de mes émotions... voila.
    La sensation unique d'avoir parcouru un monde étranger, jusque dans l'action.
    Tout y est tellement réel. James Cameron a fait un travail du tonnerre ; autant de l'animation des personnages extra terrestres à la peau bleue, les Na'Vis. Leur grain de peau, leurs yeux, leur vivacité et leur dynamisme, tout parait vrai ! Autant de la planète qui nous est montrée dans ce métrage ; on s'y croirait réellement, quel bonheur simplement d'y être !

    Une petite chose m'a cependant troublé : L'histoire qui fleure bon l'élan écologique, et la violence avec laquelle est dépeinte l'humanité. Toujours cette foutue envie d'aller tout péter chez le voisin, juste pour lui soutirer ses ressources... L'homme n'évoluera donc jamais autrement quand dans le négatif ??

    James Cameron dépeint une humanité borderline, qui malgré sa technologie très avancée, ne parvient toujours pas à devenir une race sage et pacifique...

    Je l'ai juste vu en format ciné normal. Pas de 3D dans mon cinéma, dommage. Ce qui aurait, sans nul doute accentué cette sensation de liberté déja bien présente dans le film.
    De l'action, de l'amour, de la découverte (car c'est bien de cela qu'il s'agit).

    Un bon film, à ne pas rater, un monument. Merci James.
    Zemike, le 30 décembre 2009 14:02
    90

  • A voir et à revoir un régal pour les yeux

    En ce qui concerne ce que nous pouvons lire au-dessus.
    Des stéréotypes et des plagia de personnages et de scénarios ? Il me semble que tous les films reprennent forcément des éléments d'autres films

    La différence? Avatar allie une émotion, un monde, une image, ... tout autant d'élément qui pique notre curiosité et nous font entrer dans ce monde !!!
    Paleass, le 30 décembre 2009 18:58
    90

  • Magnifique, ahurissant, époustouflant tant par la mise en scène que par le scénario. J’adhère pleinement à tout ce qui a été dit dans ce sens.

    Ce film est réellement un summum de beauté et d’intelligence.

    Bien entendu il y en a toujours quelques uns, ils se reconnaitront, qui sont hermétiques à l’une comme à l’autre.
    Feroz, le 30 décembre 2009 19:02
    100

  • Une fois par décennie, James Cameron nous fait son grand cinéma et révolutionne un peu plus cette industrie en cruel manque d'inspiration ces derniers temps. Paradoxalement, c'est ce qui manque aussi a son dernier opus : Techniquement abouti, grandiose et même avant gardiste, son film est cependant d'un classicisme confondant scénaristiquement parlant tant il est prévisible et sent le déjà vu, vu et revu. A voir tout de même pour les acteurs, les effets spéciaux et surtout en 3D. La révolution technique est certes en marche mais ne remplacera jamais un bon film doté d'un scénario digne de ce nom.
    FRAMETO, le 3 janvier 2010 18:34
    80

  • Je viens de le voir et un seul mot me vient: nul!

    Un scénario à deux sous,qui peut se résumer à: méchants capitalistes pollueurs contre gentils sauvages bobo écolo!
    Une planète composée d'un mélange entre Abyss et Dinotopia, donc ridicule à souhait.
    Une 3D mal exploitée et trop froide,résultat j'ai plus flipper au futuroscope ou à la Géode, c'est dire!!
    Enfin la scène finale aurait pu se regarder en 2D.


    Au final les dialogues sont attendus, le film ne dégage aucune émotion(contrairement à district 9, ce bijoux de SF)et la 3D est mal exploitée. Il y a quelques bonnes idées non développées, de rares scènes 3d bien faites et on ne vois pas le temps passer.
    Nico974, le 7 janvier 2010 17:15
    40

  • Cela fait des mois et des mois que l'on entend hurler qu'Avatar va révolutionner le cinéma. Alors coup marketing ou réalité ? Et bien non, point de révolution en vue, tant le dernier film de Cameron est d'un classicisme absolu. Tous les codes du film de SF grand public y apparaissent, et le tout ressemble du coup à une sorte de medley de ce qui s'est fait de mieux dans le genre ces vingt dernières années. Toutes les séquences du film sont assimilables à un illustre prédécesseur (Star Wars, Matrix, Le Seigneur des Anneaux, Aliens...), et l'on cse demande ce que cet avatar a pu apporter de nouveau. Il faut chercher du coté des effets spéciaux pour lui accorder que jamais les images de synthèse n'ont réussi à créer une telle existence physiques aux personnages. Jamais non plus un univers entièrement créé par ordinateur n'aura semblé aussi vivant, aussi riche. Une vraie poésie émane des scènes d'apprentissage du héros, par identification du spectateur. Mais cela tient plus de l'attraction que d'un film de cinéma, sentiment renforcé par la 3D. Une grosse production de bonne facture donc, qui fonctionne plutot bien dans son ensemble (la naiveté de Cameron assumée jusqu'au bout y est pour quelque chose), mais qui ne possède pas vraiment de personnalité.
    Dyoup, le 7 janvier 2010 17:48
    50

  • le film est énorme
    YVN, le 26 février 2010 13:32
    100

  • le film avatar est magnifique surtout effet speciaux mais les robots sont dotre film comme matrix 2 et 3 et alien
    mimiland , le 8 mars 2010 20:46
    100

  • AVATAR, nom désignant les multiples réincarnations du dieu Hindou Shiva, voilà un film qui était attendu par une foule de spectateurs. Passons sur l’exploit technique de la 3D qui n’en est pas un. En effet, « Ava tar » n’est pas le premier film en relief. Tout récemment, on ne peut oublier de citer le tout à fait oubliable « Voyage au centre de la Terre ». D’ailleurs, James Cameron lui-même avait réalisé un film de la sorte avec T2-3D, moyen métrage qui constitue un 5ème volet des aventures du cyborg incarné par le gouverneur de Californie. Après tout, la plupart des spectateurs le verront en 2D, et en projection argentique 35mm.
    On attendait en effet ce film, car James Cameron est un cinéaste, auteur de ces films, qu’il fait sans concession, qu’elles soient techniques ou financières. Il pense son sujet, il écrit son scénario, il filme ses acteurs, il monte ses images. Quel réalisateur hollywoodien (on ne dit pas américain, puisque Cameron est Canadien !) peut en dire autant ? Ne riez pas mais, le seul qui reste est… Paul WS. Anderson ! On peut aussi citer Georges Lucas. Les autres ne font que filmer ce que les autres leur ont écrit : en première ligne Spielberg qui ne filme que des adaptations ou des remakes pour lesquels il n’écrit pas une ligne !
    James Cameron filme peu, mais il filme bien. Chaque opus est donc légitimement attendu par le public. Celui-ci l’était d’autant plus qu’il venait presque 15 ans après « Titanic » qui avait provoqué un véritable raz de marée. 15 ans ! Autant dire qu’après une si longue attente le film devait être bon ! Dans un sens ce n’était pas difficile, « Titanic » étant le moins bon film de son auteur (mis à part « Piranha II », l’auteur de ces lignes ne l’ayant pas vu, il ne peut juger…). Le spectacle devait être au rendez vous. Quand est-il au juste ?


    Tout d’abord, et même en 2D, le film est un véritable choc visuel ! Aucun film n’a présenté un tel monde à la fois étrange et fascinant en repoussant les limites depuis « King Kong ». Je veux bien sûr parler du film de 1933, et non l’infecte chose boursoufflée de numérique de Peter Jackson où les dinosaures ressemblent à des saucisses (à côté duquel la version des années 1970 avait au moins le mérite de s’inscrire dans son époque, malgré des effets spéciaux et une imagerie tout à fait banales). « Avatar » c’est avant tout un monde, Pandora, avec une forêt, qui si elle ressemble fort à une forêt bien de chez nous (la Terre), n’en est pas moins extraordinairement extraterrestre. Ce n’est pas tant le nombre d’espèces qui font l’exotisme, mais l’ambiance. En effet, un Thanator par-ci, un Leonopterix par-là, et deux ou trois bestioles suffisent amplement pour nous faire croire mordicus à cette lune où flottent les montagnes (magnétisme derrière ça ?). Allez savoir pourquoi, mais ici pas besoin de bestioles par milliers ! Rappelons à ce titre justement « King Kong », qui nous transporte dans une forêt fabuleuse habitée par un singe, un T-Rex, trois dinosaures et un mur semblant faire partie de cette forêt primitive (mur venant du tournage d’ « Intolérance », donc déjà vu !). Paradoxalement, ce sont les Na’vis qui semblent le moins exotiques. Outre qu’ils n’aient pas six membres, ils ressemblent à la première tribu indigne venue, ou plutôt à l’idée qu’un Européen (ou un Occidental en incorporant les nord-américains) se fait d’une tribu primitive. C’est à dire que tout ce petit monde se promène en string, écoute les anciens raconter des histoires au coin du feu, et fait des cérémonies autour d’un arbre magique. Etrange croisement entre « Apocalypto » et « Pocahontas » version Disney.

    Au milieu des adaptations, suites, remakes, reboots (ah bon ce n’est pas la même chose ?...), cross-overs, préquelles, et autres choses filmiques, on ne peut que féliciter James Cameron de nous offrir un spectacle complètement inédit. Non pas tant sur le plan technique que sur le plan du sujet. En effet, « Avatar » nous conte une histoire sortie des neurones de son auteur. Il nous expose des personnages nouveaux, dans une situation particulière, sur une planète inédite. Le pivot du récit, qui donne son titre au film, est habilement utilisé par le biais d’un personnage cloué sur son fauteuil, retrouvant une nouvelle vie dans un nouveau corps dans lequel il est particulièrement libre. Cette nouvelle situation lui permettant de voir autrement son environnement (au sens spatial et non écologique) et de le comprendre différemment (au sens écologique et non spatial) pour mieux ensuite en défendre la cause. Il n’est dès lors plus un Homme extérieur à l’environnement, mais un membre à part entière de celui-ci. Bien sûr on peut émettre des nuances en disant que tout cela n’est pas 100% inédit. Le thème de la réincarnation se retrouve dans d’autres films, qui ne sont pas sans laisser apparaître d’étrange paradoxe comme « dans la Peau de John Malkovich ». Le thème de la grosse société venant exploiter méchamment un gisement non plus. Citons « la Forêt d’Emeraude », où l’excellent et trop rare Powers Booth incarne un ingénieur en génie civil, supervisant la construction d’un barrage risquant de réduire à néant le village et la culture d’un ‘peuple premier’ amazonien dans lequel son fils disparu a grandi. De fait, on pourrait considérer « Avatar » comme un remake de « la Forêt d’Emeraude » où les Na’vis remplacent les Amérindiens, où Pandora remplace l’Amazonie, où le cristal miraculeux remplace l’hydro-électricité. Ce n’est pas aussi simple, en cela que toutes les histoires du monde (films, littérature, musique, théâtre…) racontent un conflit tournant autour du pouvoir, c'est-à-dire de l’argent ou du sexe. Bref, tous les films sont darwiniens et « Avatar » ne va pas à l’encontre de cela. Certains films sont des plagiats plus ou moins cachés, et si on a déjà vu un semblant de « Avatar » ailleurs, ce film développe sa propre logique et son propre univers pour être suffisamment singulier.

    On entend beaucoup dire qu’un film est mauvais parce que son scénario est mauvais. Les choses ne sont pas si simples. Il ne faut pas confondre sujet, histoire, structure. D’un scénario médiocre peut naître un grand film. C’est le cas de « Predator », film écologique (eh oui, revoyez-le messieurs dames !), qui ne brille pas par son e linéaire et sans surprise, mais qui se vit comme un tour de grand huit ! « Jurassic Park », dans un autre genre est aussi un exemple de bon film au scénario passable. En fait de bon scénario, « Avatar » a hérité d’un scénario convenable, combinant un bon sujet de départ, une bonne histoire bien structurée. Cela paraît une évidence, mais trop de film sont une succession de scènes sans queue ni tête, et où les scènes n’ont de signification que pour le scénariste (le réalisateur faisant ce qu’il peut !). James Cameron étant un auteur (oui, Roland Emmerich aussi direz vous…), il voit ses films comme un ensemble à la fois narratif et visuel, et s’accorde lui-même pour structurer comme il se doit le récit qu’il a en tête. En somme, il n’y a rien de très original dans l’écriture de ce scénario somme toute linéaire et prévisible, mais il a au moins le mérite de bien exposer les choses. Classiquement découpé en trois parties égales (exposition de la situation, apprentissage du héros, combat du héros), il prend soin de présenter une histoire claire, sans se laisser entraîner dans des digressions inutiles comme on en voit fleurir dans les scénarios de certains films qui se veulent intelligents en se rendant inintelligibles.

    Enfin, « Avatar » est un film qui a du sens. Ce n’est pas seulement un spectacle, c’est un œuvre à travers lequel son auteur passe un message et ce message est lisible par le spectateur. On ne peut pas en dire autant de film dit ‘intellectuel’ qui ne disent rien et ne sont même pas distrayant à défaut d’être beaux. A l’heure où les problèmes d’environnement font l’actualité des médias à défaut d’autres choses, à l’heure où le réchauffement climatique (pardons, changements globaux, c’est mieux, on y met ce qu’on veut…) est à l’origine de pseudo reportages fictionnels mal ficelés (mais pour un public n’ayant aucune connaissance et préparé par la télé, ça passe), « Avatar » se présente comme un film ouvertement écologiste, en cela qu’il prône la défense de l’environnement et le respect des cultures autres. C’est assez significatif à l’ouverture du film quand la navette descend dans l’atmosphère. On montre Pandora comme un océan de verdure, sans traces humaines, puis apparaît un énorme trou dans la forêt qui est le campement des Hommes. L’Homme serait donc irrémédiablement destructeur, à tel point que la nature le rejette et lui devient hostile, symbolisé par le danger de la forêt et la toxicité de l’atmosphère. Pour être libre de respirer, l’Homme n’a pas d’autre choix que de devenir un Na’vis, et il découvre alors la vraie nature. Le film porte aussi un message anti-colonio-capitaliste. Les ‘méchants’ sont en effet les membres de la compagnie (serait-ce la Weyland-Yutani ?) qui n’ont d’autre envie que de se faire le maximum de pognon en exploitant un minéral à 20 millions de dollars le kilo. On retrouve là le discours de James Cameron déjà vu dans « Aliens », quoique différemment présenté. On retrouve le même directeur prêt à tout pour que la compagnie s’enrichisse. On retrouve aussi l’armée et ses gros engins, le capitalisme et le colonialisme n’allant pas sans le militarisme.

    Le film, bien qu’expérience filmique extraordinaire et intelligente, n’en souffre pas moins de défauts.

    Si le film est une splendeur visuelle, s’il raconte une belle histoire, le rythme narratif est parfois brouillon. En effet, dans sa partie centrale, mais même au tout début, le film est une succession de saynètes qui ont du mal à s’ajuster bout à bout. On voit Jake Sully parler à son écran, on le voit se réveiller, on le voit en Na’vi se promener dans la forêt, il dort puis on le retrouve faire de l’équitation, et que sais-je d’autre… Bref, si on sent le progrès de son personnage, quelques passages semblent vraiment bâclés à force de petites scènes mises bout à bout qui ne semblent pas correspondre avec le reste du film fait de scènes gigantesques. C’est assez dommage en cela que cette partie centrale est celle qui explique le retournement du héros d’un camp vers l’autre, somme toute classique, mais à mieux exposer. Ce sera certainement dans la version longue à sortir prochainement…

    Le plus gros défaut du film vient de son aspect caricatural. Si les Na’vis ont déjà été cité comme une vision des Amérindiens, c’est le côté strictement bicéphale qui est à déplorer. C’est simple on se croirait revenu avant la chute du mur de Berlin où d’un côté il y avait les gentils, très gentils, et de l’autre les méchants, trop méchants. Aucune nuance n’est véritablement apportée. Les militaires sont de grosses brutes (voir le personnage de Stephen Lang !) qui hoche la tête comme des benêts quand on leur annonce qu’on les envoie rayer de la carte toute une population indigène ! Voir aussi la jouissance au moment de la destruction de l’arbre maison. De l’autre côté, les indigènes sont vus avec une très grande naïveté comme de bons sauvages (c’est du Rousseau ou quoi ce film ?). Leur culture se résume à des chants où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. N’y aurait-il pas de conflit entre un clan et un autre ? N’y aurait-il pas de violence au sein d’un même clan ? Pourtant, on nous annonce au début une société patriarcale stricte : untel est désignée comme le futur chef, unetelle est désignée comme la chamane et sa future femme. L’étranger pique la gonzesse du futur chef et puis rien ! Pas même un duel d’homme à homme, ni revanche ou coup bas du futur chef ! Pas de réunion du clan non plus ! Heureusement ça tombe bien, c’est à ce moment là qu’on débranche Jake Sully, comme ça cet embarras est éliminé par une pirouette scénaristique.

    Hélas, comme beaucoup de film à gros budget et gros biceps, l’action et certains comportements sont hypertrophiés. On ne peut s’empêcher de sourire à certaines gamineries stylistiques plutôt superflues.
    Ce n’est pas tant les ralentis lors de pirouettes qui choquent le plus. Ils n’apportent rien, mais sont heureusement mesurés en nombre et en durée. Cameron est d’ailleurs l’un des rares à savoir doser ses ralentis, contrairement aux clippers post-Matrix (voir McG, heureusement guéri pour T4). En revanche, les démonstrations des militaires (toujours eux !) dans leurs super armures font un peut too much : voir le colonel qui fait des uppercuts dans le vide pour en remontrer à Jake !
    Le film est énorme, mais les scènes d’action ne sont-elles pas un peu trop grosses justement ? Voir la scène du dézingage de l’arbre qui n’en finit pas, avec force turbo-missiles, napalm en veux tu en voilà, bombes incendiaires …C’est presque du « 2012 » !
    La réunion finale est un grand moment ! Tout le monde se trémousse, baigné dans une lumière criarde à faire croire que « Batman & Robin » est en noir et blanc, au rythme d’un chant semblant tout droit sorti d’un enregistrement éthinoco-marketing. C’est à ce sujet assez ridicule, et le film, qui nous éblouit dès le début tombe pour sa dernière scène, juste avant le dernier plan, dans un grotesque qui ne colle pas avec le reste.


    Si on peut regretter la caricature faite des indigènes, un peu contemplative, film tombe complètement dans la facilité lors de la bataille finale. Où comment le cinéma peut-il rendre l’hypothèse scientifique de Gaïa accessible au plus grand nombre ! Le héros appelle la forêt à la rescousse et tous les gentils animaux viennent lui prêter main forte, proies et prédateurs luttant ensemble contre les méchants soldats. Mais c’est bien sûr Pandora est un organisme à elle tout seule ! Certes le discours écologiste du film est de dire que tout est important, tout à le droit de vivre (les Na’vis ne mangent d’ailleurs pas ! Pas de viande, ni même de légumes !), tout est lié, mais de là à nous sortir cette histoire de communication électro-chimique ! La ficelle est un peu grosse ! Cette théorie pourrait être vraie (après tout pourquoi pas ?), mais cet esprit unique de la forêt dans l’arbre aux spaghettis…

    Enfin si le film a un discours fort, il est certes déjà vu. Surtout, ce n’est pas le film en lui-même, par l’avancement de l’intrigue qui le porte, mais les personnages. Le spectateur n’a pas beaucoup à réfléchir pour trouver le propos du film, les personnages le disent ! Le spectateur n’a pas à penser et c’est dommage. Il est mieux que le spectateur comprenne par lui-même les enjeux et la conclusion plutôt qu’on les lui dise. Cameron est à ce sujet un cinéaste très primaire qui utilise ses personnages comme porte-parole direct, façon syndicale. Ce n’est pas bien grave direz vous…

    En conclusion il faut avouer que « AVATAR », par la puissance de ses images, par son récit, est un classique instantané. Il se place sans soucis dans le sillage de ‘Métropolis’, ‘King Kong’ (1933), de ‘2001 l’Odyssée de l’Espace’, ‘la Planète des Singes’ (1968), comme chef d’œuvre de science fiction. Il a ses défauts bien sûr, mais il est largement au dessus de ce qu’on a pu voir depuis longtemps (mettons « Star Wars » à part, les six épisodes formant un tout unique).
    Reste la question de la 3D. Pour l’avoir vu en 3D projeté en numérique et en 2D projeté par en argentique, malgré toutes les bonnes intentions de Cameron, son savoir faire technique, son intransigeance (il fait du vrai relief avec deux caméras décalées, pas du bidouillage façon « le Choc des Titans »), la 3D n’est pas convaincante. Le film, paradoxalement pensé en 3D ne s’y prête pas : trop de mouvements verticaux et latéraux, pas assez de mouvements de caméra ou d’objet d’avant en arrière (travellings) pour changer la perspective, un fond trop dense qui fait seulement se détacher les personnages (et les sous-titres) le reste étant une bouillie illisible. Ce fond, si magnifique à s’y promener les yeux en 2D est complètement dédoublé, ce qui fait qu’on y voit rien du tout ! Les scènes d’action sont elles aussi illisibles.
    A chacun de voir…
    guitou, le 13 avril 2010 09:08
    90

  • Des effets à couper le souffle, Pandora est vraiment d'une beauté incroyable, les personnages sont saisissants de réalisme. Le seul point faible est l'histoire qui est du déjà vu, les méchants détruisent la forêt des gentils, l'on sait aussi des le debut que le heros va tomber amoureux de la fille navi etc dommage que l'histoire soit si prévisible. Mais l'on pardonne largement face à la beauté et la magie du film ainsi que ses scenes d'actions intenses.
    Darkwill, le 25 avril 2010 20:40
    100

  • mdr, en effet !
    ça fait 4 ans que je joue à avatar ...
    Blizzard en a rèvé, cameron l'a fait !
    tout y est :
    mon perso elfette de la nuit chasseuse FL 80 , l'arbre monde , la horde , la monture Légendaire , les marécarages de BC , les monstres gentils , etc ...
    bien fait pour blibli , ils avaient qu'a sortir wOW en LM avant cameron .

    ne vous y trompez pas les amis, ce film est un (superbe) plagia de WOW , dans toute sa splendeur, sauf que l'univers WOW est infiniment plus varié dans son histoire ...

    ce qui veut dire :

    que mettre en scene WOW, ben c'est pas demain la veille !
    et qu'avant d'empecher vos gosses de jouer a WOW en ligne, dites vous bien que quand vous les traiter d'attardés mentaux geek et autres no-life, vous etes bien pire qu'eux .
    conclusion :
    jouez à WOW !!!
    mc peyton, le 8 mai 2010 21:03
    100

  • C'est tout simplement superbe ! Ce film est l'avenir du cinéma, il faut simplement regarder le graphisme, les paysages, l'imagination infinie qu'il a fallu, ainsi qu'une bonne dose d'action à couper le souffle au sens propre du terme ! Il est magnifique !
    Lorsqu'on va au cinéma, on y va pour rêver, celui qui le nie n'a rien comprit au cinéma, et je suis désolé, mais, celui qui dit que ce film ne fait pas rêvé, alors, ce dernier n'a pas comprit le film, ni l'aventure fabuleuse dans laquelle le spectateur se sent attiré et se fait aspirer !
    Le 3D en rajoute encore plus ! Ce film est tout simplement vivant et magique !

    Franchement, merci et bravo pour cette réalisation !!!

    A VOIR ABSOLUMENT !

    *Déconseillé aux amateurs de films masturbateurs de méninges...!
    Zeus, le 26 décembre 2010 16:43
    100

  • Un super bon film un peux long.Mieux en 3D
    Ray, le 11 juillet 2011 13:39
    90

  • un film au scénario d'un classicisme scolaire, mais qui a l'intelligence de s'appuyer sur un message écologique qui certes suit un effet de mode, mais apporte la petite touche de réflexion qui distingue avatar de transformers. d'autant plus que le héros va jusque à renier son humanité.
    le film est long mais est divertissant de bout en bout, l'immersion dans l'univers est excellente; la 3d est bonne mais apporte peu de choses au final, si ce n'est parfois la sensation de proximité avec les personnages.
    au final je regrette que la mise en scène n'aie ps plus recours au grands espaces: on n'atteint pas l'ampleur des batailles du seigneur des anneaux.

    au final on a un film qui remplit son office de divertissement, on sort de la salle ravi, mais au final le film est loin d'être un chef d'oeuvre inoubliable. Après tout d'autres films ont rempli cet office par le passé avec autant de brio mais en ayant l'avantage incontestable d'être des pionniers (star wars entre autres).
    Gnome, le 15 août 2011 21:47
    70

  • j'adore ce film il est juste génial je l'ai vus il y a au moins 17 jours ce film est une création extraordinaire tout simplement le film de l'anneé je l'avait vu en 2009 à sa sortie en 3d un chef d'oeuvre

    PS; JE M'APPELLE PIERRE OU VOUS POUVEZ M'APPELER PETER J'HABITE À MARLY LE ROI
    big men , le 16 août 2011 15:54
    -

  • ce film est tout simplement géniale l'action est a plein régime l' amour est sans doute toute a la fin franchement ces le meilleur qui mes donnée de voir brave
    big men , le 17 août 2011 11:00
    100

  • On peut résumer Avatar à une parure ornée de milles joyaux mais dont le tissus serait de mauvaise facture. On en prend d'abord pleins les yeux par l'exotisme de la planète. Mais dés lors que l'on regarde plus en profondeur, on sent vide que le scénario est convenu, naïf et incohérent.

    Le pire de l'incohérence est atteint quand les braves indigènes arrivent soudainement à percer du blindage avec des lances, ce dont ils étaient incapables 5 minutes avant. Mais cela convient à une fable façons Disney ou qu'importe le réalisme ou le scénario du moment que les bons sentiment l'emportent.

    Manifestement les américains n'ont pas fini de digérer le massacre des amérindiens.
    Dunaedine, le 16 octobre 2011 19:13
    40

  • Certains aiment dire que les Miss sont aussi jolies que stupides. Ce film serait l'illustration idéale de leur propos.

    James Cameron - sans raison apparente vu le temps de gestation du film et le budget colossal à disposition - a complètement oublié d'engager le moindre scénariste (ou alors ceux-ci peuvent tout de suite envisager une reconversion, même les nanars débiles que j'aime regarder sont plus originaux).

    Pendant 2h30, on assiste à un festival d'effets spéciaux qui sert aucune histoire totalement convenue (tiens, justement ce qui fut maintes fois reproché à George Lucas pour l'Episode I...).

    Pendant ces 150 longues minutes, on assiste surtout à un festival de banalités et de platitudes. Les personnages sont inconsistants et caricaturaux, la morale écolo vue et revue est ici sans cesse appuyée, la trame est téléphonée de la première à la dernière minute, avec comme par hasard les gentils qui deviennent invincibles et battent les méchants, etc.

    Si vous n'allez au cinéma au mieux une fois tous les dix ans, peut-être que l'oubli fatal de Cameron passera inaperçu. Mais dans tous les autres cas, un tel manque scénaristique ne peut que sauter aux yeux. A ma grande surprise, ça ne semble pourtant pas gêner tellement de monde.

    En conclusion, on a ici un spectacle aussi beau qu'insipide destiné aux spectateurs peu regardants sur l'originalité de l'histoire racontée.
    Reorian, le 2 juillet 2012 21:39
    20

  • hé ho !
    y a quelqu'un ???

    world of warcraft , vous connaissez ??
    non ?
    ah bon ! ok ...
    parce que si vous aviez joué à WOW , vous vous seriez rendu compte fastoche , trop fastoche , que ce bon vieux bernard Tapie du cinéma a tout simplement mis le jeu (ou un dix-millieme du jeu) sur grand écran.
    ça ne lui a rien couté en scénario , il a juste ramassé le blé que vous (et moi ) lui avons laché !
    le plus énorme plaggiat de l'histoire du cinoche , par conséquent !
    c'est le jeu de blizzard, ni plus , et beaucoup moins .
    sauf que dans le jeu , c'est vous et vos amis de guilde qui faites l'histoire....

    continuez à dormir , c'est bien !
    zloti, le 21 avril 2013 00:43
    10

  • Phénoménal succès à sa sortie la dernière grosse production de James Cameron en impose. En effet le film impressionne par ses effets spéciaux d'une richesse rarement vue et sa mise en scène pétaradante qui ne laisse que très peu le temps de souffler. Cependant à trop vouloir impressionner la galerie Cameron a oublié de proposer un scénario digne de ce nom. Calquée sur le chef-d'œuvre de Kevin Costner l'histoire du film s'avère d'une platitude sans nom, exposant des héros d'une fadeur extrême à des méchants aussi caricaturaux qu'insipides. Avatar nous démontre une fois encore que plus le budget est important plus la prise de risque est infime. Finalement le seul intérêt du film réside dans sa mise en scène spectaculaire où les effets numériques remplacent toute forme de narration audacieuse. On passe un bon moment mais il est tout bonnement impensable de considérer Avatar comme une œuvre culte du septième art. Mon pauvre Costner tu n'avais pas mérité un tel hommage.
    G7K, le 19 mai 2013 20:28
    60

Autres films du même auteur James Cameron

Autres films de la même oeuvre Avatar

  • Voir la fiche Avatar 5 [2023]
  • Voir la fiche Avatar 4 [2022]
  • Voir la fiche Avatar 3 [2020]
  • Voir la fiche Avatar 2 [2018]

Informations complémentaires sur Avatar