75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Pair de l'Empire
Pair de l'Empire >

Critique du Roman : Pair de l'Empire

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 20 mars 2018 à 1400

Quand Mara rencontre Kevin

"La brise faiblissait.
De petits tourbillons de poussière déposèrent sur la palissade isolant le marché aux esclaves. Malgré les courants d'air capricieux, l'atmosphère restait lourde et dense, empuantie par l'odeur d'une humanité confinée et sale, mêlée aux effluves de la vase du fleuve et des ordures pourrissant dans la décharge située derrière le marché."


Après avoir repris en main sa maison en déjouant les machinations de ses ennemis, Mara va devoir s'affirmer dans l'impitoyable Jeu du Conseil en étendant son influence dans l'Empire. Néanmoins les vieux ennemis sont toujours aussi dangereux...

Raymond E. Feist et Janny Wurts continuent donc de nous raconter l'ascension de Mara des Acoma dans le monde impitoyable de Kelewan au sein de l'Empire Tsuranuanni. Cette écriture à deux permet d'offrir un œuvre plus originale éloignant Feist du champ de l'héroïc-fantasy médiéval et son folklore surtout européen. Janny Wurts apporte une sensibilité plus féminine au personnage principal et apporte peut-être plus de dramaturgie dans les relations entre les différents personnages. Cette trilogie s'inscrit bien dans l'œuvre de Feist car les événements contés dans les quatre romans de La Guerre de la Faille se déroulent en parallèle de l'ascension de Mara permettant de voir intervenir des personnages comme Pug/Milamber, l'empereur Ichindar ou encore la famille des Shinzawai... Cette cohérence dans l'œuvre est grandement appréciable.

On avait donc laissé Mara victorieuse du seigneur des Minwanabi et maîtresse de son territoire qui est devenu imprenable pour ses nombreux ennemis alléchés par la faiblesse de sa famille. Mara a aussi conquis le cœur de ses plus fidèles serviteurs qui continuent à la servir et à la mettre en garde. Notamment contre la succession du seigneur des Minwanabi, les cruels cousins Desio et Tasaio, qui ourdissent une vengeance sanglante de leur côté. Sans oublier la guerre contre les « barbares » de Midkemian en toile de fond. Une guerre qui a autant d'influence sur le monde de Kelewan que dans la vie de Mara qui va s'enticher du robuste esclave Kevin venant de cet étrange monde aux fonctionnements si différents. Si l'histoire se concentre principalement sur Mara, beaucoup de scènes se déroulent chez les Minwanabi ce qui permet d'en apprendre plus sur cette ambitieuse maison.

Raymond E. Feist et Janny Wurts nous ont concocté un véritable pavé de plus 1 000 pages (format poche) rempli d'aventure, d'amour, de drame, d'action et de machinations politiques. Si vous vous attendez à un livre seulement constitué de batailles et d'actes de bravoure, passez votre chemin. Si l'action est bien présente, elle est distillée dans le roman avec des batailles assez stressantes. Ce qui permet au lecteur d'apprécier encore plus ces moments de bravoure où se mêlent désespoir et extrême violence. Les auteurs réussissent à rendre attachants Mara et ses alliés comme détestables ses principaux ennemis. La relation entre Mara et Kevin devient intéressante au fil des pages et permet d'assister à l'éveil des sens de la belle responsable des Acoma. Un éveil autant physique qu'intellectuel qui fait que la progression psychologique du personnage et ses relations avec ceux qui l'entourent sont un des grands intérêt du roman.

Les pages se dévorent avec une étonnante facilité tant le style simple de Feist, un peu amélioré par Wurts, réussit à nous plonger dans un monde plus complexe qu'il n'y paraît. Si le côté thriller politique vous plaît vous êtes servi car les machinations politiques et les retournements situations présents permettent de rythmer agréablement le livre. Néanmoins de longs passages de discussions politiques et de préparation des plans de Mara, ou de ses ennemis, peuvent rebuter comme les desiderata amoureux du personnage principal. Beaucoup de scènes sont celles du conseil de Mara entraînant une certaine redondance. On peut aussi reprocher au livre sa longueur avec des scènes qui se répètent et des allers-retours dans la progression de Mara.

La conclusion de

Ce pavé ambitieux de la part de Raymond E. Feist et Janny Wurts est une réussite. La suite des aventures de Mara est passionnante car les drames, l'action, les machinations politiques s'enchaînent pour le plus grand plaisir des lecteurs. Néanmoins on peut regretter quelques défauts qui allongent peut-être trop ce roman qu'on dévore tout de même sans modération.

Que faut-il en retenir ?

  • Le personnage de Mara
  • Une ambiance sans pareil
  • Le côté thriller politique

Que faut-il oublier ?

  • Des longueurs et redondances
  • Un personnage principal qui s'appelle Kevin....

Acheter Pair de l'Empire en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pair de l'Empire sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Trilogie de l'Empire

En savoir plus sur l'oeuvre La Trilogie de l'Empire