75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Ratchet & Clank : QForce [2012], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le samedi 1 février 2014 à 14h31

Ratchet et Clank contre le geek de l'espace !

Insomniac Games nous refait le coup ! Quatre ans après le sympathique Quest for Booty, le développeur californien nous propose une nouvelle aventure à petit prix pour le duo Ratchet & Clank. Une aventure assez courte et novatrice à télécharger ou à acheter dans son blu-ray.

Avant de revenir sur les particularités de la jouabilité, faisons un détour par la case scénario. Nos deux héros accompagnent ici le truculent Capitaine Qwark étant en pleine crise existentielle. Il n'a pas été réélu président de la galaxie et s’ennuie comme un rat mort dans son vaisseau puisque aucune menace ne vient chatouiller son cerveau égocentrique de héros. Mais heureusement pour lui, un ennemi très personnel va lui en vouloir et tenter de ternir son image en s'emparant de plusieurs planètes. Qwark va donc faire appel à Ratchet & Clank créant ainsi la QForce du titre. Ils vont devoir remettre en place les systèmes de défense de trois planètes pour ensuite s'attaquer à ce curieux ennemi.

Les fans de la saga le connaissent puisqu'il s'agit de l'ancien président du fan-club du Capitaine Qwark. Et ce dernier s'avère être un geek de la pire espère, un hater enragé qui fera tout pour vous mettre des bâtons dans les roues ! On retrouve donc l'humour toujours habiteul de la saga faisant encore une fois mouche avec des personnages hilarants comme le bête Capitaine Qwark. Mais surtout l'ennemi principal qui n'hésite pas à mettre en avant son passé de modérateur et son excellence de blogueur sans oublier le pragmatique Clank et son rire si particulier. Les développeurs se sont clairement fait plaisir et ont inséré beaucoup de mèmes internet dans le jeu dont on vous laisse la surprise grâce à un ennemi qui aime vous troller. Les fans retrouveront donc Mr. Zurkon, l'arme en forme de robot vous aidant avec des citations rappelant furieusement les Chuck Norris Facts. Bref, Insomniac malgré un scénario prétexte continu de nous faire constamment sourire en jouant à sa série. Et on salue encore une fois l'impeccable équipe de doublage française qui fait décidément des merveilles sur cette licence.


Si il s'agit avant-tout d'un jeu téléchargeable (puisque la version blu-ray s'installe automatiquement sur la console) la technique n'a pas été mise de côté par l'équipe de développement. Le jeu bénéficie clairement du même moteur que All 4 One et c'est tant mieux. Le jeu est donc toujours aussi magnifique avec des décors colorés sur les trois planètes aux ambiances différentes. Et on apprécie encore plus les cinématiques aux allures de plus en plus proches de films d'animation. La forte teneur en action du titre fonctionne vraiment bien avec de nombreux ennemis et des explosions à tout va accompagnées des bruitages toujours aussi soigneusement orchestrés. On ne peut néanmoins pas en dire autant de la musique qui passe relativement inaperçue. Il s'agit donc d'un petit jeu ayant clairement la réalisation d'un grand permettant de relever un peu le niveau des exclusivités du PlayStation Network. Cela permet aussi à Insomniac de créer un matériel original pour fêter les 10 ans de la saga.

Malheureusement, si on retrouve avec plaisir l'ambiance de la saga avec une réalisation aux petits oignons, tout n'est pas parfait dans ce nouvel épisode. Comme pour All 4 One, Insomniac est conscient d'avoir atteint une sorte de perfection avec A Crack in Time et tente donc de nouvelles approches. On a le droit pour ce jeu à des environnements fermés et un gameplay proche du tower defense. En effet, vous commencez chaque niveau avec des générateurs à défendre dans votre zone de départ. Ces générateurs vous permettent de remettre en marche les systèmes de défense planétaire que vous allez devoir réactiver en reprenant aux ennemis des zones clés. Cela permet donc au jeu d'osciller entre des phases d'exploration/action où vous débloquez des zones, découvrez des secrets puis reprenez les zones aux ennemis. En parallèle, ces derniers vont envoyer des vagues de soldats pour détruire les générateurs dans votre base. A vous donc de bien savoir quand vous balader et quand défendre votre position. Mais surtout, vous allez devoir ramasser un max de boulons pour améliorer votre base.


Et c'est là que le principe du tower defense entre en scène avec votre base étant dans une zone reliée à l'extérieur par deux couloirs. Dans ces couloirs vous allez devoir placer des tourelles, des barrières et des mines. Trois types de défense dans le plus pur style de la saga entre les tourelles lance-roquettes comme les mines pourvant ralentir les ennemis, les faire danser ou les transformer en inoffensifs petits lapins. A vous de bien mixer le tout selon les ennemis qui ne cesseront d'arriver surtout en fin de niveau apportant son lot de stress et une certaine difficulté surtout si vous jouez seul. On vous conseille de trouver une ami sur votre canapé (seulement si votre PS3 est réglée en sortie vidéo HDMi) ou en ligne.

Ainsi le jeu devient nettement plus intéressant dans ce sens puisque chacun peut garder une entrée et mettre en place des stratégies puisque les boulons sont communs. Vous pouvez aussi vous diviser pour aller débloquer les différentes armes puisqu'on commence le jeu sans rien. Ce système met en avant l'exploration et permet d'avoir des choix à faire dans l'armement puisque toutes les armes ne peuvent être disponibles dans un niveau. A vous de voir lesquelles choisir selon les différents ennemis. Néanmoins, on a souvent besoin de chercher des munitions tant les ennemis sont nombreux et les phases de défense parfois vraiment longues. Trop sur la fin faisant que la durée de vie est un peu gonflée pour les cinq petites missions du titre. Il reste aussi dommage que le côté plate-forme de la saga soit vraiment trop anecdotique. De même, le principe du tower defense n'est pas des plus développé et les défenses seront toujours moins efficace que d'affronter soit même les ennemis.

La durée de vie reste donc le plus gros point faible du titre avec moins de cinq heures à deux pour en venir à bout. Alors certes le jeu est à 20 euros (15 en dématérialisé) mais le concept n'apporte pas vraiment de rejouabilité. On peut même trouver l'idée un peu répétitive malgré les environnements fermés faisant penser aux premiers Ratchet & Clank. On s'amuse et on sent les efforts des développeurs mais on reste sur notre faim notamment en ce qui concerne les trois héros jouables n'apportant rien de différent. Il existe heureusement un mode en ligne où l'on peut affronter d'autres joueurs sur le même modèles en trois phases : Exploration pour débloquer des armes, acheter une armée puis partir à l'assaut de la base ennemi et défendre la sienne. Malheureusement, si cela peut s'avérer sympathique avec des joueurs intelligents, les cartes sont limitées à 4 et on a quand même l'impression de refaire le mode campagne en un peu différent. Reste que les acharnés du 100% pourront découvrir tous les secrets, améliorer toutes les armes à fond, battre des records de temps ou débloquer les nombreux trophées.

 

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Ratchet & Clank : QForce [2012]

Bastien L.
67

Un Ratchet & Clank en petite forme qui existe néanmoins grâce à son univers qu'on a appris à aimer. Le nouveau concept est sympathique mais pas toujours bien optimisé ni vraiment complètement exploité. Le titre a clairement un potentiel en terme de plaisir mais on reste quand même vraiment sur notre faim.

Acheter le Jeu Vidéo Ratchet & Clank : QForce en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ratchet & Clank : QForce sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ratchet & Clank