75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Ratchet & Clank : La Taille Ca Compte >

Critique du Jeu Vidéo : Ratchet & Clank : La Taille Ca Compte

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 23 novembre 2009 à 10:31

Ca dépend comment on s'en sert...

Après quatre aventures sur PS2, Ratchet & Clank débarquent enfin sur PSP avec un certain succès augmentant encore le prestige de la saga.

Se situant après les aventures pré-cités, Ratchet & Clank : La Taille ça Compte voit nos héros se reposer tranquillement sur un planète paradisiaque lorsqu’une enfant nommé Luna leur demande de faire quelques actions pour les prendre en photos. Si tôt dit, si tôt fait l’étrange Luna se fait capturer par des robots qui seraient liés aux Technomites peuple riquiqui de surdoués de technologie. On ne sait d’ailleurs pas s’ils ont réellement existés ou s’ils ne sont qu’une légende urbaine. Nos héros partent donc à la poursuite de Luna et découvrent un univers à échelle mini dans lequel ils vont vivre de belles aventures. Un postulat assez loufoque qui réussit encore une fois à faire mouche tant les dialogues bon enfant sont vraiment drôles avec des personnages qui gagnent de plus en plus de charisme. Les développeurs d’origine, Insomniac Games, n’ont pas été trahis par le tout nouveau, tout beau studio californien High Impact Games qui il est vrai comprend d’anciens du premier studio cité. Fini donc les erreurs comme avec Spyro, Insomniac confie son bébé avec soin et les joueurs ne sont pas déçus.


Déjà les graphismes sont vraiment splendides, digne du premier épisode sur PS2 le dépassant même lors des cinématiques qui ne sont pas faîtes avec le moteur du jeu mais en images de synthèse bluffantes de beauté. Les différentes planètes visitées sont vraiment différentes entre la planète paradisiaque, celle industrielle, la station spatiale ou encore un sorte de lune-jungle. Mention spéciale au monde durant lequel Ratchet rêve donnant un aspect graphique génial tout comme les parties dans l’espace où l’on pilote un Clank géant donnant un côté shoot’em up sympa. Se balader dans les décors colorés du jeu est un véritable bonheur car le jeu ne souffre d’aucun problème d’affichage ou de ralentissement malgré le nombre d’ennemis parfois conséquents. Ces derniers possèdent d’ailleurs chacun un look vraiment particulier et participent vraiment à rendre ce monde complètement dingue.


Autre particularité gardé par ce nouvel opus : Les armes ! Ces dernière restent aussi classiques que destructrices avec la mitraillette, l’onde de choc, les roquettes, la barrière-bouclier… Avec aussi les gadgets de rigueur comme le lance-grappin et même un arrosoir permettant de contrôler des plantes polymorphes afin de les transformer en échelle, bombes ou catapultes… Ces armes s’améliorent d’ailleurs plus on les utilise devenant encore plus destructrices. On peu aussi les modifier auprès de magouilleurs pour que le lance-flamme devienne un lance-acide ou ajouter de meilleurs modes de visés… Bref, le jeu est encore plus orienté action avec quelques phases sympas de plate-forme. Malheureusement, la jouabilité n’est pas exempt de tout reproche car s’il n’y a rien à redire concernant les phases de sauts et d’actions lointaines, en revanche ça devient vite difficile quand des ennemis se ruent sur vous ou vous poursuive tant la caméra est trop collé au personnage. Il en devient difficile de la tourner tout en se défendant. Ce n’est certes pas totalement handicapant mais c’est parfois rageant… Il existe sinon une bonne variété de gameplay entre les phases avec Clank contrôlant ses habituels robots ainsi que quelques mini-jeux s'inspirant du foot, de Destruction Derby ou des Lemmings...


Ensuite, on peut regretter que le système de sauvegarde soit quelque peu archaïque pour le système de la PSP car les points de passage pendant les niveaux disparaissent quand on éteint la console pour se retrouver au début du même niveau. Difficile à comprendre étant donné que les jeux sur consoles portables doivent s’adapter aux parties parfois rapides des joueurs… Après il est vrai que la durée de vie est assez minuscule puisque 5 à 8 heures seront nécessaires pour terminer le mode solo et seuls les fans de la franchise ou de ce type de jeu s’échineront à vouloir débloquer tous les boulons en titane et autres points de compétences. Ensuite le jeu offre un mode multijoueur sur Internet qui permet à 4 personnes de jouer sur des cartes inspirés des différents niveaux du jeu pour se tirer la bourre et sans qu'aucun problème technique ne soit à déplorer ce qui est fortement appréciable.

77

Ce premier épisode sur PSP est franchement réjouissant permettant de prolonger les aventures du duo de façon qualitative augurant beaucoup de bonheur pour la suite. Dommage que quelques défauts et une petite durée de vie entachent un peu le succès de ce premier jeu d’High Impact Games.

Critique de publiée le 23 novembre 2009.

Acheter Ratchet & Clank : La Taille Ca Compte en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ratchet & Clank : La Taille Ca Compte sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !