75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Ratchet & Clank : Opération Destruction
Ratchet & Clank : Opération Destruction >

Critique du Jeu Vidéo : Ratchet & Clank : Opération Destruction

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 4 février 2010 à 2024

Qwark Attaque !

Après s’être illustré qualitativement parlant sur quatre épisodes sur PS2 et un sur PSP, Ratchet & Clank débarquent sur PS3. Cette arrivée en fanfare ravit les fans de la série qui sont caressés dans le sens du poil mais aussi les amateurs de jeux d’action/plate-forme.

Ratchet & Clank : Opération Destruction propose une histoire pas vraiment en rapport avec son titre puisque nos deux héros vont devoir faire face à un ennemi de la galaxie Polaris, dernier représentant de la race ignoble des Cragmites (l’Empereur Perceval Tachyon). Il souhaite éliminer Ratchet qui serait le dernier représentant de la race ingénieuse des Lombax. On apprend ensuite la relation entre les deux races et on explore un peu l’origine de Ratchet dont on ne sait pas grand chose il est vrai. A notre duo de survivre et de préparer une contre-attaque en vue de sauver la galaxie avec pour commencer la recherche du fameux héritage des Lombax sensé les aider dans leur quête. Ils trouveront donc sur leur chemin des pirates-robots, le Capitaine Qwark plus en forme que jamais mais aussi l’aventurière Talwyn Apogée accompagnée de deux vieux robots qui les aideront dans leur quête. Sans oublier les mystérieux Zonis qui apparaissent à Clank en le guidant et lui fournissant des améliorations salvatrices. Le scénario part moins dans tous les sens que les précédant opus avec une volonté de proposer une véritable histoire pouvant tenir sur plusieurs épisodes. Mais l’ensemble reste assez classique avec un humour à la Tex Avery toujours aussi efficace.


L’amélioration la plus appréciable de l’aventure est bien sur le bond graphique et technique qu’offre la PS3 entre les cinématiques sublimes et les décors splendides, le tout baignant dans une animation impeccable, on nage donc en plein bonheur… Les différentes planètes sont très agréable à traverser et malgré les nombreux épisodes déjà faits, Insomniac Games réussit encore à proposer des mondes vraiment variés entre la planète urbaine, la planète préhistorique ou encore enneigée voire les ruines de la planète d’origine des Lombax. Ce qui fait que la petite vingtaine d’entre elles restent un ravissement pour les yeux et on prend beaucoup de plaisir à les découvrir. Concernant la bande-sonore, les doublages français sont toujours aussi réussis, les bruits de fonds restent autant réalistes donnant plus d’ampleur aux batailles en cours et les musiques sont toujours aussi anecdotiques. On reste donc dans le familier en seulement beaucoup plus beau…

C’est un peu la même chose avec le fond du jeu, pas de grandes révolutions concernant la jouabilité, mélange d’action avec beaucoup d’armes et un peu de plate-forme avec quelques gadgets dont un seul nouveau présente quelque chose d’intéressant : Un lanceur de gélatine permettant d’atteindre des zones haut-perchées grâce à cette matière trampoline. Sans oublier les fameuses phases de glisso-rails toujours aussi funs ou encore quelques passages à bord de notre vaisseau lors de shoots assez linéaires. Les seules nouveautés à ce niveau résident d’abord dans les rares moments où l’on contrôle Clank aidé par les Zonis qui pourront le faire léviter ou ralentir le temps afin de déjouer les pièges et autres ravins. Ensuite vient la fameuse fonction gyroscopique de la manette Sixaxis qui est utilisé par exemple pour dirgier une sorte de deltaplane et dans quelques minis-jeux, rien de bien transcendant même si ça fonctionne assez bien offrant une petite originalité.


Venons en au nerf de la guerre : Les armes ! Elles sont toujours aussi nombreuses, classiques et inventives entre la mitraillette à plasma ou le lance-roquette de rigueur on peut aussi trouver un lance-flamme, un créateur de monstres qui attaqueront vos ennemis ou encore des disques de métal rebondissant. Bref, le bon mix entre des armes précises et celles faites pour détruire. Mais on nous propose aussi des gadgets permettant de nous aider comme des capsules de vie ou encore, sûrement, la meilleure invention de la saga : Une boule disco qui fera que tout vos ennemis se déhancheront sur un rythme groovy vous laissant l’occasion de les poutrer allégrement. Tout simplement génial. Ces armes seront améliorables sur 5 niveaux plus on les utilise mais aussi grâce au raritarium (s’opposant aux boulons permettant d’acheter armes, gadgets et armures) qui permettrai d’améliorer leurs capacités comme le nombre de munition ou la cadence de tir.

L’ensemble tient assez bien la route pendant les 15 à 20 heures que vous prendra le jeu. Ce qui est assez honnête d’autant plus que le soft reste assez plaisant à refaire car vraiment axer sur un maximum de plaisir immédiat même si sur la fin, on ne peut pas vraiment foncer dans le tas, la faute à une augmentation de la vie un peu trompeuse puisque les dégâts qu’on vous inflige augmentent proportionnellement.  Les plus dingues d’entre vous s’amuseront vraiment à débloquer tous les points de compétences et débusquer tous les boulons en or.

 

La conclusion de

La première aventure PS3 d’un des duos phare de PlayStation est une réussite qui comblera les fans même s’il ne propose qu’une amélioration sans révolution. On s’amuse énormément mais on aurait apprécié un peu plus d’ambition de la part des développeurs. Le paradoxe reste que c’est un vrai hit de la PS3, un des jeux qui valent le coup dés leur sortie.

Acheter Ratchet & Clank : Opération Destruction en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ratchet & Clank : Opération Destruction sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ratchet & Clank

En savoir plus sur l'oeuvre Ratchet & Clank