75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Saison 2: Namibia, épisode 4 >

Critique de la Bande Dessinée : Saison 2: Namibia, épisode 4

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 21 septembre 2013 à 12:10

I Want to Believe

Après un troisième épisode riche en émotions et en révélations, qui voyait apparaitre dans l’intrigue un nouveau et impressionnant protagoniste - le révérend Martin Jones - ce n’est pas sans plaisir que l’on retrouve la pétillante Kathy Austin lancée dans une extraordinaire aventure, tout en caressant l’espoir que les auteurs continuent sur cet élan créatif fleurant bon l’excellence.

Toujours scénarisé par Leo et Rodolphe, ce nouvel opus de Namibia peut se présenter comme une sorte de pause, de mise au point ou chacun tire un bilan des évènements passés. Attention, cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien, mais la narration s’affiche plus pausée, avec un solennel qui sert d’écrin à un véritable exposé (un peu scolaire) définissant les enjeux. Car, oui, dans ce quatrième volet, le lecteur va se voir dévoiler une vérité qu’il appréhendait déjà depuis quelques temps, grâce aux indices précédemment essaimés au fil du récit. Le voile du mystère se lève (en même temps, c’est un peu normal, nous ne sommes plus qu’à un  seul tome de la conclusion), apportant son lot de satisfactions… mais aussi de déceptions. Ainsi, même si l’on se plait à découvrir les différents rouages de cette conspiration extra-terrestre qui sent bon les X-Files, on grince un peu des dents de découvrir que le syndrome Kenya n’a pas tout à fait été éliminé, les premières victimes de ce constat étant ce groupuscule nazi si omniprésent dans les deux premiers tomes et qui, finalement, n’est un peu là que pour amuser la galerie. On est également un peu déçu de constater qu’hormis Kathy Austin, aucun personnage n’est attachant. Les protagonistes des deux premiers volets ont disparu sans être remplacés, et ce n’est pas l’apparition de quelques vieilles connaissances de Kenya qui arrange nos affaires. Heureusement, de son coté, la jolie espionne du MI5 assure sévère !

Pour ce qui est de l’aspect visuel de l’œuvre, Bertrand Marchal perdure dans sa démarche entamée avec le précédent tome : un coup de crayon moins lisse, plus nerveux. Une manière d’apporter à l’atmosphère du récit une aura plus dramatique. Le constat est donc le même que pour l’épisode 3 : Kathy Austin perd en charme ce qu’elle gagne en réalisme, et les décors affiche un aspect plus austère, l’attention du lecteur se porte plus sur le déroulement de l’intrigue que sur les dessins. Un choix de ligne graphique qui est d’ailleurs l’une des raisons qui font qu’aucun des compagnons et ennemis de l’anglaise n’est charismatique.

68

ne importante révélation sous forme d’exposé, voilà ce qui compose le cœur du récit de cet épisode 4. La méthode est brutale, un peu rudimentaire, et entraine, force est de l’avouer, son petit lot de déceptions. Il serait cependant injuste de ne retenir que ces caprices scénaristiques qui, sur cette série, sont un peu les péchés mignons de Léo et Rodolphe, car l’intrigue reste accrocheuse et l’arrivée des nouveaux protagonistes, comme Martin Jones, devrait relancer la machine à rebondissement. Une chose est sûre, cependant, on a définitivement quitté les univers colorés de Léo (comme le prouve le changement de ligne graphique) pour entrer dans un monde de SF plus grave, à la limite du thriller.

Critique de publiée le 21 septembre 2013.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue accrocheuse
  • Le personnage de Kathy
  • Un aspect thriller SF intéressant

Que faut-il oublier ?

  • Des personnages secondaires transparents
  • Des protagonistes laissés sur le bord de la route
  • Un récit qui s’éloigne des univers de Léo
  • Une baisse de régime par rapport au précédent tome

Acheter Saison 2: Namibia, épisode 4 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Saison 2: Namibia, épisode 4 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !