75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le Secret du Taureau
Le Secret du Taureau >

Critique de la Bande Dessinée : Le Secret du Taureau

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 7 mars 2012 à 1317

12 signes, 13 albums et un secret.

Zodiaque est une nouvelle série décrite comme un " thriller fantastique contemporain, composé de douze récits indépendants et d'un treizième album « révélation »". Un nouveau concept qui se retrouve converti pour ses débuts en un double défi puisque marqué par la sortie simultanée de deux albums, épousant les signes du Bélier et du Taureau. Après nous être intéressé au "Défi du Bélier",  il est temps d'observer ce que peut bien cacher le Taureau (et, promis, étant de ce signe, j'essayerai pour autant de ne rien vous cacher... excepté le dénouement bien entendu)

"Le secret du Taureau" ne met plus en scène le personnage de l'inspecteur Stephen Aries et le monde des tueurs en série, mais celui des marchés financiers. Dans cette intrigue, l’on est invité à suivre le personnage de John Bull, dont l’histoire débute en prison. Qu'a-t-il fait ? Comment s’est-il retrouvé là ? Qui est-il ? Toutes les réponses seront dévoilées au compte-goutte, par l’intermédiaire d’une prétendue journaliste répondant au nom de Mélanie Hodges.

Ce deuxième album est construit, un peu comme le premier, autour d'un conflit entre deux personnes et d'un mystère à résoudre -  l'identité d'un tueur en série dans le précédent volume, ici, une énigme portant sur un homme à qui tout semble réussir. Cet ouvrage permet aussi de trouver un premier dénominateur commun, laissant un indice vers où peut s'orienter le "concept" de la série. Le nombre de pages étant limité, Corbeyran va au final survoler le monde des marchés financiers, pour surtout s'intéresser aux personnages. La trame de fond est bel et bien présente mais, au final, elle utilise juste ce que le commun des mortels sait déjà pour installer sa rivalité.  Pour autant, même si le schéma narratif semble assez similaire à celui du Défi du Bélier, le lieu et les enjeux - tous autres - apportent assez de différences pour que le lecteur se prenne une nouvelle fois au jeu. Puis, surtout, on se surprend de nouveau à s'attacher très rapidement - cela malgré le peu de pages - aux différents personnages.

Zodiaque tome 2 -

Pour rappel, "Zodiaque" n'est pas le premier "concept" que le scénariste amène en bande dessinée. Il y a de cela quelques années, il avait déjà imaginé "La Loi des XII tables", aventure en 6 albums constitués de 2 chapitres chacun, reprenant son personnage d'Asphodèle , se déroulant sur une année au rythme de parution d'une bande dessinée tous les 2 mois et dont l'ensemble était illustré par Djillali Defali. Cette fois-ci, il semble pour autant que Corbeyran ne soit pas le seul auteur cette nouvelle idée, puisqu'il cosigne celle-ci avec Guy Delcourt qui lui en aurait soumis l'idée.

Si, du point de vue de l’intrigue, la lecture du Secret du Taureau se montre un poil moins attrayante que celle du bélier en raison d’un mystère plus aisé à percer et de quelques péripéties faciles à entrevoir, visuellement, Horne et Catherine Moreau nous séduisent plus que le duo du tome précédent.

Horne prend donc la place de Goethals au dessin et Moreau celle de Garcia pour la couleur. Même si le premier tome de Zodiaque était visuellement sympathique, l'impression de légèreté et d'appréciation du trait est ici beaucoup plus présente – même si à regarder de près le découpage était bien plus habile chez Goethals. Il est facile de penser que tout d'abord, les couleurs plus lumineuses de Moreau, ainsi que les arrières plans plus détaillés de Horne jouent en leur faveur et, pour le coup, on reste souvent sur des cases pour en apprécier la précision du travail. Tout se joue donc dans l'aération que procure cet album par rapport au précédent. À noter que ce n'est pas la première fois que Horne et Corbeyran travaillent ensemble, puisqu’il avait illustré "Le maitre du jeu" à partir du cinquième tome et travaillé sur un Ex-Libris intitulé "La Métamorphose, de Franz Kafka"

La conclusion de

"Le secret du Taurau", est un nouveau mystère du zodiaque à la lecture plutôt sympathique - même si assez facile à appréhender - et visuellement très accrocheur. On pourra lui trouver aussi l'avantage de proposer une conclusion (même si, une fois encore, on rappelle qu'un concept se dessine autour de cette suite). "Le choix du Gémeaux" est annoncé pour le mois de mai et suscite déjà une certaine impatience, car il permettra à la fois de se faire une idée plus précise du concept qui s'installe, mais aussi de percevoir quelques éléments de sa construction scénaristique.

Acheter Le Secret du Taureau en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Secret du Taureau sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Zodiaque

En savoir plus sur l'oeuvre Zodiaque