75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La nuit des humains
La nuit des humains >

Critique du Roman : La nuit des humains

Avis critique rédigé par Gil P. le lundi 5 mars 2012 à 0940

Wild Wild Who

"Le Docteur et Amy Pond sont attirés par une balise de détresse sur un astéroïde étrange en l'an 250 000. Ils sont bientôt capturés par deux extraterrestres qui les considèrent comme dangereux sous le prétexte qu'ils sont "humains". Le Docteur tombe du buggy sensé les ramener à la base extraterrestre avant de se faire enlever de nouveau, cette fois-ci par des humains. Amy n'est peut-être pas la plus à plaindre mais elle devra retrouver le docteur après avoir convaincu les extraterrestres de leur bonne foi et avant qu'une comète ne s'écrase sur l'astéroïde, la détruisant et risquant de lancer des morceaux d'astéroïdes sur d'autres mondes habités. Elle pense pouvoir y arriver avec l'aide d'un compagnon mystérieux qui arrive à point nommé."

David Llewellyn, auteur de ce deuxième livre lié à la cinquième saison de la nouvelle série du Doctor Who fait partie du pool d'auteurs très lié à cet univers, il est notamment auteur de plusieurs livres basé sur Torchwood (le Spin Of du Doctor Who). Cet épisode se passe dans un futur particulièrement lointain et joue sur des ressorts multiples. Les humains présentés dans cet épisode ont notamment tout oublié de leur civilisation, au point de confondre de vieux westerns avec des documentaires religieux.

Le roman a deux attraits : l'un lié à la mythologie du Docteur (que je ne révèlerais pas pour ne pas spoiler) et l'autre lié à ce mélange d'extraterrestres pour une fois gentils et raisonnables et d'humains troglodytes totalement irrationnels. Cette histoire est particulièrement bien ficelée et si elle est moins drôle que le premier livre, elle apporte un lot de réflexion plus intense. Une vraie bonne aventure du Docteur et d'Amy Pond qui voit leur relation très bien décrite notamment au travers des réflexions internes des personnages.

Le style adopté dans le livre est plus fouillé et plus dense que le style d'Apollo 23, en faisant un bouquin un poil meilleur que le précédent. Cette série de livres qui me plait déjà de par son univers s'annonce sous les meilleurs auspices s'ils ont su garder une qualité constante et profiter du fait que les auteurs soient tous différents pour que chacun puisse apporter une touche d'originalité différente à chaque aventure.

La conclusion de

Une nouvelle aventure du Docteur en 250 000, où les humains présents sont retournés presque à l'âge de Pierre, et où le temps presse avant qu'une comète ne s'écrase sur l'astéroïde sur lequel Amy et le Docteur sont coincés. Un Style plus libéré qu'Apollo 23 qui amène une intensité et une réflexion très intéressante. A lire.

Que faut-il en retenir ?

  • un style dense et intéressant
  • une aventure du Docteur

Que faut-il oublier ?

  • un poil court pour respecter le format imposé

Acheter La nuit des humains en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La nuit des humains sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Doctor Who

En savoir plus sur l'oeuvre Doctor Who