75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'horloge nucléaire
L'horloge nucléaire >

Critique du Roman : L'horloge nucléaire

Avis critique rédigé par Gil P. le dimanche 15 avril 2012 à 1106

Tic Tac boom ?

Nouveau saut dans le temps pour cette aventure, tant avec le Tardis (et cela c’est usuel) que dans la saison 5 du Docteur puisqu’on retrouve non pas un mais deux compagnons au Docteur. Rory a rejoint l’équipée et ajoute une contrepoids assez sympathique à la relation platonique du Docteur et d’Amy (puisque pour le coup c’est le petit ami d’Amy… oui je sais la phrase est drôle, c’est voulu).

L’histoire est étonnamment complexe (surtout pour le format consacré des 280 pages) et le style est totalement différent des précédents livres. Pour le coup ma théorie d’une certaine neutralité d’écriture explose en vol, pour le mieux. L’intrigue mélange Intelligence Artificielle, armée, jeu avec le temps (avec notamment une inversion totale du temps du Docteur, qui vit l’aventure à l’envers) et nos trois habituels compagnons. C’est relativement dur de ne tout raconter pour montrer la complexité de l’histoire mais on ne s’en sort que parce que le style est habile, fluide et précis.

Question écriture, Oli Smith est nettement plus littéraire que ces petits camarades, il choisit de mélanger flashbacks, point de vue de divers personnages aux moments clés et longues descriptions. L’humour et les dialogues sont relégués au minimum syndical (car il faut tout faire rentrer dans le quota de pages). C’est un peu déstabilisant au début car ce qu’on avait appris à aimer des livres du Docteur c’est justement ces échanges verbaux et l’humour sous-tendu mais le style est très entrainant et fait le job pour une aventure très ingénieuse dont on peut dire qu’elle nous permettra de nous lever moins bêtes demain, ou hier ? Oh je ne sais plus, le temps file dans tous les sens.

La conclusion de

Vu par le filtre des trois précédents livres, celui –ci est très étrange car il brise la chaine des styles neutres. Ici le style convient à une histoire d’une rare complexité (y compris philosophique) et s’impose de fait comme une référence essentielle de cette « saison » de livres. Un cran au-dessus en terme de maitrise du récit que le reste « jusque maintenant » mais on se prend à regretter l’absence des très nombreux dialogues des autres opus, ici réduit au strict minimum au profit du récit.

Que faut-il en retenir ?

  • Un récit littéraire dans un style coulé et brillant
  • Une histoire à perdre haleine

Que faut-il oublier ?

  • Pas assez de dialogues chocs

Acheter L'horloge nucléaire en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'horloge nucléaire sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Doctor Who

En savoir plus sur l'oeuvre Doctor Who