75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Cars 2 >

Critique du Film d'animation : Cars 2

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 24 juillet 2011 à 00:41

Le retour est-il gagnant pour Flash McQueen ?

Jusqu’à présent, Pixar pouvait être féliciter de suivre un parcours sans faute. Rien ne semblait pouvoir déstabiliser la compagnie qui a effectué ses débuts au sein de Lucasfilm. Autant dire qu'après autant de succès, critiques comme publics, chaque film du studio est très attendu. Alors, Cars 2 a-t-il réussi à maintenir le cap ?

Cette fois-ci, Flash McQueen est en chemin pour participer au tout premier Grand Prix mondial. Pour le soutenir dans cette course qui pourrait le sacrer comme la voiture la plus rapide du monde, il se fait accompagner de Martin la dépanneuse, son ami le plus fidèle.Tous deux ne devinent pas encore que Martin va se retrouver, en parallèle à cette course, mêlé à une affaire d’espionnage internationale ! Bien que très gentil, Martin a-t-il réellement les épaules pour être un espion et pouvoir sauver son ami d'un terrible danger de mort ?

Cars 2 - image 1

John Lasseter est le genre d'homme qui n'a plus grand-chose à nous prouver quant à ses capacités à nous raconter une histoire. Sa plus grande force se situe dans une passion sincère, semblant privée de tout égoïsme et d’objectif commercial. Ici, certainement trop accaparé par ses fonctions de haute responsabilité (il est responsable de la section animation de Walt Disney Pictures), John Lasseter s’est fait assister de Brad Lewis (producteur de Ratatouille) pour mener (à bien ?) la réalisation de Cars 2. Hélas, force est d’être honnête. Malgré tout l'amour que nous vouons aux productions Pixar, Cars 2 est très loin d'égaler en qualité les habituels films de la compagnie, et les failles qui émaillent ce deuxième volet pourraient avoir deux raisons. Soit John Lasseter a eu du mal à assurer ses différentes responsabilités, soit Brad Lewis (je ne connais pas trop son niveau d’implication sur le projet) n'a pas les mêmes facilités à raconter une histoire que les autres membres de la société. A coté de cela, il parait très difficile de s'attaquer à la sincérité de Lasseterdans son entreprise à vouloir nous conter la suite des aventures de Flash McQueen. On sait que l'homme voue une véritable passion pour les voitures, et qu'il met toujours tout son cœur dans la réalisation d’un film. Techniquement, c'est encore le cas ! Cars 2 brille de mille feux et profite toujours d'une réalisation jamais laissée au hasard, s’appuyant sur un nombre impressionnant de décors variés et spectaculaires. De plus, l'animation se montre d'une telle richesse qu'il serait très difficile de dire que l'on perçoit tous les petits détails lors du premier visionnage. Cars 2 est beau - même très beau - et il parait quasi certain que les enfants vont adorer voir toutes ces voitures colorées jouer les espions et rouler à grande vitesse.

Cars 2 - image 2

La déception se situe plus simplement dans l'écriture. Jusqu'ici, Pixar nous avait habitués à une telle qualité scénaristique que adultes comme enfants se laissaient entraîner dans les histoires. C'est la force première de la compagnie vis à vis de sa concurrence. Elle sait parler à toutes les générations, en mêlant habilement différents niveaux de lectures. De ce point de vue, Cars 2 se montre très linéaire, il s'adresse avant tout aux plus jeunes et il est difficile, passé un certain âge, de voir autre chose qu'un film brillamment réalisé mais doté d’un humour profondément enfantin et des personnages bien moins travaillés qu'habituellement. Reste alors un message à l'encontre de l'industrie pétrolière qui emporte quelque peu notre sympathie, et cela même si la fin semble plus douteuse sur ce sujet, avec une impression de marche arrière par rapport aux intentions premières affichées sur ce sujet.

50

Cars 2 est un divertissement plutôt efficace pour les plus jeunes, mais aussi une grande déception pour tous les adultes fans des productions Pixar. L'univers très coloré, le côté feu d'artifice de l'industrie séduiront à coup sûr vos jeunes Gremlins, mais le film ne profite ni de la poésie d'un "Wall-E" ou d'un "là-haut", ni de l'humour ravageur d'un "Némo", ni de la sincérité affichée du premier "Cars" - et encore moins de la fibre nostalgique et magique que porte la saga "Toy Story". Avec son univers raconté qui ne touchera que les moins de douze ans ou les passionnés de bolides, Cars 2 est officiellement le premier faux pas de Pixar.

Critique de publiée le 24 juillet 2011.

Que faut-il en retenir ?

  • Techniquement parfait,
  • comme toujours,
  • une réalisation efficace.

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario fade,
  • des personnages bien moins attachants que sur le premier Cars,
  • un humour destiné qu'aux plus jeunes.

Acheter Cars 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Cars 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !