75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Arthur et les Minimoys >

Critique du Film : Arthur et les Minimoys

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 14 décembre 2006 à 08:07

Mini, mais mignon !

Arthur vient d’avoir 10 ans. Pour son anniversaire, sa grand-mère accepte de lui raconter les aventures du grand-père, pour qui le garçon voue une admiration. Une des aventures parle d’un trésor rempli de rubis. Mais le Grand Père a disparu depuis longtemps, et cela, sans laisser de nouvelles de lui comme d’un trésor qu’il aurait acquis. Un jour un vilain promoteur menace d’expulser la grand-mère si cette dernière ne paye pas ce qu’elle doit. Arthur décide de rechercher le trésor caché de son grand père ; pour cela, il doit trouver comment rentrer dans le monde des Minimoys.
Je ne m’attendais pas à grand-chose en allant voir ce film réalisé et écris par Luc Besson : la bande-annonce ne m’avait pas enthousiasmé, voire pire, elle m’avait donné l’impression d’un film sans aucune âme tout juste digne d’une démo d’un jeu vidéo. Pourtant, j’aime les films d’animation et je trouve la période de Noël propice pour essayer de réveiller en moi mon âme d’enfant. Car de toute manière il n’y a pas tromperie, ‘Arthur et les Minimoys’ est avant tout pour les mômes.


Le film commence en image réelle ou nous découvrons une grand-Mère tendre interprétée par la toujours charismatique Mia Farrow. Puis il y a un Arthur bien en forme, interprétée par Freddie Highmore, un jeune garçon très talentueux qui depuis ‘deux frères’ ou encore 'Charlie et la chocolaterie' continue à surprendre par ses prestations et cela malgré son jeune âge. Une fois l’intrigue bien posée de manière à capter l’intention du spectateur en n’en faisant ni trop, ni moins, mais plutôt de manière classique, mais efficace, Arthur fini par rentrer dans le monde des Minimoys qui lui est un mélange de maquettes et d’image de synthèse. À partir de ce moment, tous les personnages mêmes Arthur sont en 3D, une synthèse pas forcément désagréable, mais loin d’égaler la concurrence, les visages manquant parfois de traits et parfois l’animation montre des limites, en particulier dans les scènes d’actions.
Cependant, il faut reconnaître que Luc Besson arrive de belle façon à nous attacher aux personnages et que globalement on oublie vite la technique pour rentrer dans l’histoire et s’évader. Pendant certaines séquences il nous fait même renaître notre naïveté d’enfant, exceptée, et c’est là le hic, dans les 2 sur les 3 morceaux dit de bravoure : un premier passage aérien plutôt confus ou le monde des Minimoys et attaqué par des soldats de Maltazard (le grand méchant) et une seconde séquence dans un pseudo équivalent à une boîte de nuit qui donne un côté trop ‘branché’ à la chose et qui faute d’enthousiasmer semble être le moment le plus énervant du film : à vouloir faire allusion à des musiques existantes, Besson nous fait sortir de la fable pour nous ramener à notre monde, ce qui du coup devient contradictoire avec l’intention première. Deux moments qui ratent leur côté ‘passage de bravoure’, mais heureusement la scène finale est réussie et finit donc par laisser une bonne impression.

Pour terminer, je dirais que Luc Besson entretient avec son film un côté léger, naïf et un poil écologique qui est plutôt bienvenu pour une production de ce type : je pense sincèrement que ‘Arthur et les Minimoys’ est fortement réussi et devrait laisser tous gosses de moins de 12 ans admiratifs, lui faisant rêver de grandes aventures.

60

Arthur et les Minimoys n’est pas le film parfait, mais il demeure une bonne surprise et un film idéal pour les périodes de Noël. Les moins de 12 ans devraient être subjugué par l’aventure et les parents passerons un moment plutôt sympathique et arriverons même parfois, mais hélas pas toujours, à retrouver leurs âmes d’enfants. Un divertissement plutôt réussi et idéal en période de Noël.

Critique de publiée le 14 décembre 2006.

Acheter Arthur et les Minimoys en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Arthur et les Minimoys sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !