75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Où est Darkill ?
Où est Darkill ? >

Critique de la Bande Dessinée : Où est Darkill ?

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 2 juin 2011 à 1156

Dans les geôles de Critempête…

Darkwill a été arrêté et incarcéré dans les cachots de Critempête. Badorin, qui s’est vu confier la quête de le chaperonner, a donc échoué. Mais cette mission n’ayant pas encore disparue de son livre de quêtes, il sait que tout espoir n'est pas perdu. La première chose à faire est de trouver un moyen pour sortir Darkwill de son cachot. Aussi, pendant que Maleficia réunit les membres nécessaires à la création d’une guilde d’aventuriers, le paladin HL part quérir des renseignements chez le Juge. Il ne sait pas que ses moindres faits et gestes sont épiés par les agents de diverses factions….

La saga de Darkwill et Badorin avait débuté de modeste manière. Les premiers tomes se contentaient en effet de parodier l’univers de World of Warcraft sans poser de véritable intrigue. Cette série ne pouvait donc, à ce moment, n’intéresser que les fans du plus célèbre des MMORPG. Depuis les choses ont changé. De façon un peu osée, certes – Darkwill acquiert abruptement un statut important -, mais, quoiqu’il en soit, la naissance et l’entretien d’un mystère, ayant comme élément central le jeune et fougueux Darkwill, hisse le récit à un tout autre niveau d’intérêt. LE FAB nous propose désormais un scénario, sinon parfait (c’est quand même un peu brouillon), du moins accrocheur et riche en intervenants et en péripéties diverses. Au final, si l’on peut toujours trouver l’humour potache de Waow un peu trop léger et facile, force est de reconnaitre qu’il est désormais agréable de suivre les tribulations de Badorin et ses amis. Quand aux fans de WOW, ils continueront d’aimer cette retranscription humoristique de leur univers favori, les personnages visitant de nombreux lieux qui leur sont familiers (Le Fab a juste estropié un peu les noms).

Pour ce qui du dessin, même constat. La qualité va en s’améliorant. En effet, même si je n’adhère pas du tout au style manga un peu trop figé de Kitex, je dois bien admettre que, graphiquement, la série suit la même ligne de progression que le scénario (notamment dans la matérialisation des décors). C’est cependant encore trop perfectible, principalement dans le domaine de la régularité, le dessinateur pouvant nous offrir un superbe dessin et la case suivante, un spectacle assez moche. Au final, le résultat est loin d’être mauvais, mais des progrès restent à faire dans la gestion des mouvements (cela manque parfois de dynamisme) et dans la mise en couleur, bien trop froide (c’est peut-être volontaire pour donner un effet « jeu vidéo », mais en bande dessinée, c’est assez laid).

La conclusion de

Avec ce tome 4, WAOW continue sa route sur la voie du progrès. Nombre de bandes dessinées s’essoufflent au fil des tomes. Pour ce qui est de l’œuvre de Le Fab et Kitex, c’est tout le contraire. La saga de Darkwill et Badorin a commencé de manière modeste, elle prend du volume à chaque épisode et le récit s’appuie désormais sur une intrigue accrocheuse. Même les dessins obéissent à la même tendance. Tant mieux !

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue accrocheuse
  • Un scénario riche en péripéties
  • Un univers bien retranscrit
  • Des personnages nombreux

Que faut-il oublier ?

  • Un humour un peu trop facile
  • Des dessins encore trop perfectibles
  • Un scénario un peu brouillon

Acheter Où est Darkill ? en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Où est Darkill ? sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Waow

En savoir plus sur l'oeuvre Waow