75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Par delà les océans
Par delà les océans >

Critique de la Bande Dessinée : Par delà les océans

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 8 juin 2011 à 1745

Bataille (dé)rangée en Razemoth

Après avoir tiré Darkwill des cachots de Critempête, Badorin reprend la formation de son protégé. Le jeune guerrier, qui n'a aucunement pris conscience de l'étrangeté des évènements et des attentions portées à son égard par toute une clique d'inconnus, n'a guère changé de comportement. A savoir qu'il reste un gosse aussi imprudent qu'enthousiaste. Il ne rêve en ce moment que d'une chose: participer à un Champ de Bataille. Badorin n'a donc pas fini d'en baver, d'autant plus que leurs aventures les mènent sur un continent autrement plus dangereux...

Cinquième tome de cette saga d'heroic fantasy débitée à un rythme effréné par LE FAB et Kitex (cinq albums en seulement deux ans, quand même), Par delà les océans relâche quelque peu la mythologie développée par les auteurs pour revenir aux intentions originelles de la série. Ainsi, après deux opus plus axés sur le développement d'une intrigue originale, le scénario de cet album se consacre plus à nous présenter, toujours avec une bonne dose d'humour, les spécificités du MMORPG et plus principalement de World of Warcraft. On a donc droit à une présentation assez acide (et tellement vraie!) des Battlegrounds (Champs de bataille), instances PVP bordéliques propices au bourinage où les PJs "meurent" en boucle; les frustrantes restrictions conséquentes au système de level; les joies de l'aggro; les ridicules déplacements maritimes, etc. Joueurs expérimentés, Kitex et Le Fab savent de quoi il parlent et le résultat, couché sur le papier, est assez amusant - surtout pour les initiés.

Même s'il a ici la plume créative plus légère, Le Fab n'en délaisse pas pour autant son intrigue, qu'il fait progresser à renfort de petites révélations. C'est encore assez brumeux, mais on en découvre un peu plus sur la nature des factions s'intéressant au personnage de Darkwill. Par contre, on reste dans l'ignorance des raisons qui en font un être si particulier. D'ailleurs, nul ne semble vraiment les connaitre, pas même ceux qui font tout pour le protéger ou, au contraire, qui cherchent à lui nuire.  Bref, le récit est aussi intriguant qu'amusant.

La qualité graphique reste, elle, inégale. Je le dis depuis le début de la série, les dessins de Kitex ne me convainquent pas. La tendance est certes à l'amélioration (on se situe désormais dans la moyenne basse de ce que l'on trouve actuellement sur le marché de la BD européeenne), mais l'ensemble reste encore trop perfectible, avec une grande irrégularité dans le trait, qui apparaît parfois comme sommaire, précipité ou trop figé (la gestion des mouvements est souvent approximative). L'explication se trouve peut-être dans le rythme de parution, qui est très soutenu. S'il disposait d'un peu plus de temps, peut-être que Kitex nous offrirait un meilleur ouvrage.

La conclusion de

Avec ce cinquième opus, la série parodique WAOW continue d'amuser. L'intrigue suit son cours, les références geek sont toujours aussi nombreuses et pertinentes. On ne peut donc que féliciter Le Fab et Kitex de nous proposer cette sympathique oeuvre récréative (même si les graphismes restent perfectibles).

Que faut-il en retenir ?

  • Un regard amusant sur l'univers de WOW
  • Une intrigue accrocheuse
  • Un esprit parodique pertinent
  • Des personnages amusants

Que faut-il oublier ?

  • Plus destiné à un lectorat initié
  • Des dessins perfectibles

Acheter Par delà les océans en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Par delà les océans sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Waow

En savoir plus sur l'oeuvre Waow