75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'abomination de Dunwich >

Critique du Recueil de nouvelles : L'abomination de Dunwich

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 15 mars 2011 à 13:39

L'horreur de Dunwich

"Quand un voyageur dans le centre nord du Massachusetts prend la mauvaise direction au carrefour du péage d'Aylesbury juste après Dean's Corner, il découvre une campagne étrange et désolée. Le terrain s'élève peu à peu, les murs de pierre bordés de broussailles se pressent de plus en plus vers les ornières de la route sinueuse couverte de poussière..."

Dans la ville de Dunwich, des évènements étranges se déroulent dans la maison du vieux Whateley. Lui et sa fille Lavinia vivent en reclus depuis des années et il émane de la propriété un parfum de magie noire. La rumeur est enflée par les bruits inhumains que l'on a entend à proximité, et généralement la nuit. De manière assez inexpliquée, Lavinia tombe enceinte, puisqu'on ne lui connaît pas d'amant. La nuit de l'accouchement, l'ambiance est électrique et pesante. L'enfant de quoi refroidir les esprits puisqu'il est anormalement précoce, à la fois sur le plan intellectuel et physique puisqu'il marche, parle et converse très tôt. Trop tôt. La suite n'en sera que plus horrible...

L'abomination de Dunwich est l'un de ces textes phares qui ont fait la réputation de H. P. Lovecraft. Il fait partie des oeuvres du célèbre Call of Cthulhu, où l'on rencontre l'un des Grands Anciens, venus d'au-delà de notre système solaire. Le texte a été réédité aux éd. Gallimard coll Folio 2€. De quoi redécouvrir un des plus effrayants écrits de l'auteur américain.

Publiée en 1929 dans le magazine weird tales, cette novella apporte sa pierre à l'édifice grandissant qui deviendra le mythe de Cthulhu. Ecrite après la cité sans nom, the festival, La Couleur tombée du ciel et L'appel de Cthulhu, L'abomination de Dunwich nous introduit dans l'une des petites villes américaines imaginaires situées dans le Massachusetts. Comme il est raconté aussi dans d'autres nouvelles, ce texte raconte les liens particuliers qui existent entre certains peuples et leurs dieux qu'ils n'hésitent pas à invoquer dès que toutes les conditions sont propices. Le problème qu'ils rencontrent généralement, c'est qu'il leur manque la clé, le code, l'incantation pour y parvenir. Ici, c'est le Nécronomicon, l'oeuvre du fou Abdul Al-Hazred (découvert dans la nouvelle la cité sans nom). 
On remarque que H. P. Lovecraft puisait aussi son inspiration dans les grands mythes - ici celui de Pan - pour étoffer son univers de plus en plus riche. Les échos de ces mythes donnent encore plus de force à ses histoires qui sont généralement écrites sous forme de récit, de journal. Pour celui-ci, la tension monte crescendo jusqu'à un climax qu'on lit quasiment en apnée.

85

Avec Le Cauchemar d'Innsmouth et Je suis d'ailleurs, L'abomination de Dunwich est l'un des plus angoissants récits de Lovecraft décrivant les expériences contre nature de certaines peuplades, adorateurs des Grands Anciens.

Critique de publiée le 15 mars 2011.

Acheter L'abomination de Dunwich en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'abomination de Dunwich sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !