75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Magicienne trahie
La Magicienne trahie >

Critique de la Bande Dessinée : La Magicienne trahie

Avis critique rédigé par Nicolas L. le vendredi 26 novembre 2010 à 1636

Naissance d'une légende

Le jeune Thorgal s'est épris de la belle princesse Aaricia mais le roi Gandalf-le-fou ne voit dans le jeune marginal (Thorgal est un scalde, un barde nordique) qu'un mauvais parti. Thorgal est donc condamné à mourir noyé. Alors que, lié à un rocher, sous la neige et plongé dans l'eau glacée, il voit sa fin arriver avec la marée, une belle femme rousse mais borgne, accompagnée de son loup, lui porte secours et lui propose un marché: la vie sauve au prix d'un an de servitude...

Prépubliée dans Le journal de Tintin, cette première aventure de Thorgal voit le jour en album en 1980, au sein de ces éditions du Lombard. Dans ce récit où l'on n'apprend rien sur le passé de Thorgal, Jean Van Hamme nous présente un jeune viking ayant la prétention de convoiter la fille d'un roi fou et cruel et dont le destin va se trouver lier avec celui de Slive, une étrange reine nordique. Avec sa faible pagination de trente-deux planches, La magicienne trahie est donc la première partie d'une "gentille" histoire en deux volumes (le second s'intitule L'île des mers gelées) dotée d'une intrigue peu complexe, le personnage de Thorgal n'étant pas encore vraiment développé et la quête à accomplir un peu vite expédiée. Néamoins, ce premier opus de la saga pose déjà le décor et l'atmosphère, avec des protagonistes haut en couleurs et un héros présentant un profil foncièrement bon, préférant se parjurer plutôt qu'achever un homme désarmé. On fait aussi connaissance avec des personnages qui compteront pour beaucoup dans cette saga nordique qui compte aujourd'hui trente-deux tomes, comme Aaricia, la future épouse de Thorgal.

Thorgal a également marqué son époque par son environnement résolument réaliste, fruit d'une démarche voulant que le récit colle au mieux à la mythologie nordique. En effet, même si Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski prennent de nombreuses libertés et commettent quelques erreurs (à l'époque, la culture scandinave n'étant pas encore très exploitée et pliait sous le poids des clichés), l'ambiance des sagas est excellement bien rendue, le dessinateur s'appliquant à donner aux situations le rendu le plus crédible possible, en prenant soin d'éviter de tomber dans le piège de la caricature. Techniquement, évidemment, cet album est loin d'afficher le même niveau de qualité que celui des albums plus tardifs. Le trait manque encore de régularité, la colorisation est perfectible, le profil des personnages n'est pas définitif. Cependant ces défauts de jeunesse n'arrivent pas masquer le potentiel artistique de Rosinski et surtout, ils s'effacent devant le sens du flux narratif de Van Hamme et l'exceptionnelle capacité du dessinateur à insuffler à chaque dessin une belle dynamique, le tout faisant de cet album un récit tumultueux et rythmé.

La conclusion de

La magicienne trahie marque le coup d'envoi de l'un des plus prestigieux cycles de bande dessinée d'aventure. Le scénario de ce premier opus n'est pas exceptionnel, le dessin pas encore a son meilleur, mais la géniale ambiance dégagée par cette saga nordique est déjà bien là. Dés ce premier volet, l'on est séduit par le personnage de Thorgal et l'environnement réaliste mis en forme par Van Hamme et Rosinski. A la fin de la lecture de cet album, on a qu'une envie: en découvrir plus! Le début d'une belle et grande histoire d'amour entre une oeuvre magistrale et ses lecteurs... qui dure depuis 30 ans.

Que faut-il en retenir ?

  • La naissance d'une grande saga
  • Une atmosphère accrocheuse
  • Des personnages charismatiques
  • Un excellent sens de la narration

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario un peu léger
  • Des dessins pas encore à leur meilleur
  • Une mise en couleurs perfectible

Acheter La Magicienne trahie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Magicienne trahie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Thorgal

En savoir plus sur l'oeuvre Thorgal