75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Le livre d'Eli
Le livre d'Eli >

Critique du Film : Le livre d'Eli

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 3 février 2010 à 1417

Les aventuriers de la bible perdue

Il est amusant parfois de voir comme deux productions bâties sur la même thématique peuvent se suivre à peu de temps d'intervalle. Alors que durant un moment le film post-apocalyptique se faisait plutôt rare, voilà qu'en moins de deux mois nous pouvons découvrir "la route" et "le livre d'Eli". Cependant même si les deux films prennent comme postulat la description d'un monde en déclin, la vision n'est pas vraiment identique, de même que le message.


Dans ce Mad Max revu au goût du jour, un livre est l'objet de convoitise d'un certain Carnegie. Plus que l'eau, plus que la nourriture, plus que n'importe quelle source d'énergie, le livre que transporte Eli depuis plusieurs années semble être ce qu’il y a de plus important pour le chef tyrannique d'une petite communauté. Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à utiliser le meurtre pour récupérer ce Saint-Graal.


Il y avait bien longtemps que nous n'avions vu les frangins Albert Hughes et Allen Hughes, plus précisement depuis le très sympathique "From Hell" (2002). Voir ces deux talentueux réalisateurs s'atteler à la réalisation un film post-apocalyptique, accompagné au casting par le très crédible Denzel Washington, avait donc de quoi séduire. Au final, si du côté de la distribution (excellent Gary Oldman) le film se montre à la hauteur de nos espérances, au niveau de la réalisation le film oscille entre scènes de génie – magnifique démonstration du "comment couper les mains" de Danzel – et celles plus caricaturales – je zoome pour souligner des détails dans le cas où le spectateur n'aurait pas tout compris. Ainsi, si la première partie fonctionne et fait preuve d'une noirceur sadique "Mad Max 2 touch" appréciable – Danzel refusant d'intervenir et laissant une femme se faire violer quasiment sous ses yeux - le film sombre très vite dans une traque inintéressante, du fait que l'objet convoité ne nous semble pas si puissant que le croient les personnages du film. Un objet qui se trouve être une bible !


Placer un contexte de religion dans un univers post-apocalyptique est assez osé, mais aussi assez "casse-gueule" selon la teneur du message que l'on cherche à faire passer. Il est vrai que parfois la religion, bien amenée, peut amener de bonnes choses dans un film (ou une série); La malédiction, L'exorciste, La caravane de l'étrange, excalibur sont des bons exemples de réussite. Ce n'est pas le cas du livre d'Eli! Le film est même assez détestable tant celui-ci semble vouloir servir la cause de la religion catholique, notamment dans sa conclusion. La morale, voulant que le salut de l'humanité se trouve dans les Saintes Écritures de la bible. "Le livre d'Eli", ne se contente pas de délivrer un message sur la foi, il le rabâche jusqu'à saturation et surtout de manière grossière, mettant au placard la subtilité pour nous proposer cette sorte de "Jésus Christ new age" fracassant des mécréants voulant utiliser à mal escient la bible. Certains argumenteront que couper des gens en morceau n'est pas très chrétien. Reflexion pertinente... s'il n'y avait eu par la suite l'introduction d'un principe de rédemption et de sacrifice afin de nous faire prendre conscience qu'il ne faut pas seulement protéger les Ecritures, mais bien les suivre. Le fond prend donc ici aisément le dessus sur la forme, mais à en devenir écoeurant pour peu que l'on ne partage pas cette foi aveugle envers les Saintes Écritures. Si à une époque on avait reproché (à raison) à Terre champ de bataille de prendre cause pour l'église de Scientologie, il en est de même ici où le film prend fait et cause, de manière évidente, pour un dogme religieux.

La conclusion de

Ce n'est que peu dire de parler de "grosse déception "! Tout semblait pourtant réuni pour nous offrir un bon film, mais voilà, un script au ridicule appuyé par quelques maladresses et un message religieux pesant font que ce "livre d'Eli" n'arrive pas à convaincre . Restent cependant quelques scènes intéressantes, mais pas assez pour faire pencher la balance du bon côté.

Que faut-il en retenir ?

  • Un début de film qui fonctionne,
  • de bons acteurs,
  • quelques idées de réalisation qui surnagent.

Que faut-il oublier ?

  • Des problèmes de rythme,
  • un message « lourd »,
  • une fin ridicule,
  • une quête qui ne fonctionne pas.

Acheter Le livre d'Eli en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le livre d'Eli sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The Book of Eli

En savoir plus sur l'oeuvre The Book of Eli