75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'étoile de Pandore
L'étoile de Pandore >

Critique du Roman : L'étoile de Pandore

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 16 juin 2009 à 1023

Enfin un peu d'action !

"Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent avec fluidité. Le capitaine de police Hoshe Finn sortit dans le vestibule familier. Il n'eut pas besoin de sonner; la porte du vaste appartement de Morton était grande ouverte pour permettre à des chariots motorisés de circuler dans le salon à deux niveaux et d'empiler des caisses de rangement en plastique contre les murs..."

L'étoile double de Dyson a donc été atteinte par l'expédition du vaisseau Seconde Chance et la surprise est de taille: non seulement l'enveloppe qui emprisonnait le premier système disparaît dès que l'équipage s'en approche, mais elle laisse apparaître une armada de vaisseaux en plein conflit nucléaire. Malgré leurs précautions, le vaisseau humain est repéré et automatiquement attaqué alors qu'une de ses équipes explorait un des astéroïdes. Le Seconde Chance doit s'enfuir non sans laisser sur place deux personnes, dont le Docteur Bose. De retour dans le Commonwealth, un bras de fer politique s'engage pour savoir que faire des informations alarmistes que le vaisseau d'exploration ramène. Pendant ce temps, l'inspecteur Paula Myo court toujours après Johannson tandis que les Gardiens s'efforcent de trouver l'Arpenteur, le supposé extra-terrestre qui menace l'humanité; de son côté, Ozzie est toujours coincé sur cette planète glacée, tout ça parce qu'il a voulu suivre l'un des chemins des Silfens...

Après avoir posé les bases de son univers une fois de plus complexe (tout comme son cycle L'Aube de la Nuit qui s'étalait sur six livres et six mille pages) dans L'étoile de Pandore 1 paru aux éditions Bragelonne et réédité par Milady, Peter F. Hamilton en vient enfin au sujet.

On découvre dans ce deuxième volet ce pourquoi il existait une enveloppe autour de l'un des systèmes de Dyson. La raison entre toutes les hypothèses émises était bien de protéger la galaxie de la menace à l'intérieur de la sphère. Et ces ET sont particulièrement belliqueux et avides de conquêtes. Le côté intéressant est que, pour une fois, l'humanité n'a pas le mauvais rôle, celui de vouloir ensemencer l'univers par la force. Ici, elle veut être une société pacifique et démilitarisée. Le problème est qu'elle se frotte à des entités qui ne le sont pas du tout. Les rôles sont inversés.

Ceci mis à part, on peut reprocher à Peter F. Hamilton de reproduire le schéma de L'Aube de la Nuit. L'humanité est confrontée à une menace extérieure telle qu'une des possibilités est l'éradication totale de l'espèce. Mettons pour amuser le lecteur une dizaine de sous-intrigues et le tour est joué.
L'autre problème est que ce deuxième volet est aussi longuet que le premier. Heureusement que ça se décante dans la deuxième moitié du livre ! L'intérêt est relancé également par quelques unes des sous-intrigues comme l'enquête de Myo et le rôle de l'IA.

La conclusion de

Si la deuxième partie est assez rythmée et que l'on entre de plein pied dans la guerre qui était annoncée à la fin du premier volet de la série, cette suite souffre des mêmes défauts à savoir de nombreuses et décourageantes longueurs.

Acheter L'étoile de Pandore en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'étoile de Pandore sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'étoile de Pandore

En savoir plus sur l'oeuvre L'étoile de Pandore