75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : sur Mars [2009], par Thomas K.

Avis critique rédigé par Thomas K. le lundi 8 juin 2009 à 17h54

Une chronique martienne

Je fais ce premier pas avec maladresse. Comme si c’était mon premier pas d’enfant. Ma mère est devant moi, elle me tend les bras. Je lâche les barreaux de mon parc. Mon cœur bat fort. C’est fait. Je marche. En moi quelque chose se rompt. Je viens de concrétiser un rêve. Mais je viens aussi, du même coup, de le briser : tout est allé trop vite. Je n’ai pas fait ce pas comme je l’avais rêvé, comme il aurait fallu ; il a été trop maladroit. Je n’ai pas songé à le vivre assez et il est derrière moi.

Quand on fait une chose pour la première fois, cela fait toujours quelque chose, ça peut être grisant, excitant, ou encore décevant. Quand on est la première personne au monde à faire cette chose, il n’y a plus de doute, c’est une sensation unique, paradoxale, de solitude et de béatitude… C’est du moins ce que je me suis dit un soir d’adolescence en contemplant la Lune et en me rappelant qu’un jour de 1969, un homme fut le premier à y poser son pied.

Dès lors je jalouse Arnaud Pontier de cet ouvrage, car il devient grâce à sa prose, le premier homme à marcher sur Mars ! Mais c’est une chance, car il a la plume facile et va nous proposer de coucher son périple sur papier et de nous le livrer. Nous suivrons donc la route de l’équipe d’astronautes jusqu’à la Planète Rouge. Nous les y verrons établir une première base, assurer la mise en place de cultures hydroponiques, explorer les environs. S’observer et fantasmer sur d’interdites relations sexuelles entre membres de l’expédition. Le tout richement étayé de références scientifiques et SF que le lecteur prendra plaisir à aller vérifier en fin d’ouvrage dans les notes, références et autres annexes.

C’est sur la promesse d’un monde nouveau que se finira ce petit traité de voyages interstellaires.

Une lecture facile et agréable, et qui tient ses promesses par sa simplicité et sa souplesse. Bien entendu elle laissera sur leur faim les aficionados du genre, en effet ceux qui auront lu la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson n’auront qu’une envie (si ils ont néanmoins le courage de digérer à nouveau le premier tome), se replonger dedans.

La conclusion de à propos du Roman : sur Mars [2009]

Thomas K.
70

Loin du monument, nous avons ici une nouvelle sympathique qui aura toujours le mérite de dépayser et de faire voyager l’esprit. Vu la petitesse du volume, le risque de la déception est moindre.

Que faut-il en retenir ?

  • Agréable.
  • Facile d’accès.
  • Dépaysement garanti
  • De nombreuses références ravissant l’ancien historien que je suis.

Que faut-il oublier ?

  • Fanatiques de hard science, prévoyez un plat principal après cette mise en bouche.

Acheter le Roman sur Mars en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de sur Mars sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+