75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Second Age
Le Second Age >

Critique du Roman : Le Second Age

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 27 février 2009 à 1126

Dans la famille Tolkien je voudrai aussi le fils

Deuxième tome des Contes & Légendes inachevés de J.R.R. Tolkien avec des textes retravaillés par son fils Christopher pour faire plaisir aux nombreux fans de la Terre du Milieu.

Second tome oblige, on a affaire au Second Age de l'histoire imaginée par Tolkien, Second Age qui reprend en gros la vie du royaume de Nùmenor de sa création à sa fin tragique. C'est du moins sur ce royaume que se concentrent trois des quatre textes présents dans le livre. Le premier est description géographique de l'île en insistant aussi sur la flore et quelques coutumes des hommes de ce pays. Texte très court assez intéressant rendant encore une fois hommage à la force visuelle des descriptions de Tolkien nous prouvant encore qu'il est un conteur hors-pair.

Le second texte (qui est le cœur de l'ouvrage) reprend l'histoire d'Aldarion (prince puis roi de Nùmenor) et de sa femme Erendis. L'histoire se rapproche un peu des romans courtois de l'époque médiéval couplé avec les chroniques des historiens de la même époque. On assiste donc à l'amour impossible entre un héritier passionné par la mer avec de grands dessins d'exploration et sa femme amoureuse de son pays, haïssant la mer plus que tout. Histoire classique d'un homme devant choisir entre l'aventure et sa femme. Sa transposition dans l'univers de Tolkien et son dénouement intéressant rendent encore une fois cette histoire sympathique. S'en suit ensuite la troisième partie du roman présentant avec de courts paragraphes la ligné des rois de Nùmenor (appelée la lignée d'Elros) qui reste assez anecdotique.

Enfin la dernière partie se concentre sur deux figures du Seigneur des Anneaux : Le couple d'elfes Galadriel et Celeborn ainsi que de leurs prétendus enfants, de leur royaume et de leurs joyaux. Cette partie met en lumière le travail difficile de Christopher Tolkien pour tenter de mettre en ordre toutes les notes et manuscrits que son père à laisser qui parfois se contredisent comme pour la vie de Celeborn ici présentée. Les notes éparses prennent corps pour présenter une partie de la Terre du Milieu, ses acteurs et ce qu'il s'y passe. Dommage que les textes présentés ne rendent pas justice au travail de fond de Tolkien fils car on les survole rapidement sans vraiment s'en passionner. A noter qu'un appendice anecdotique concernant les Elfes Sylvains clôt l'ouvrage.

L'ensemble reste donc sympathique sans vraiment avoir la puissance des autres ouvrages de Tolkien avec toujours une lecture assez difficile des différents textes avec profusion de noms exotiques forcément lié au fait qu'on lit des ébauches (certes parfois un peu retravaillées) que Tolkien n'a pas eu le temps de mettre en forme mais les fans trouveront encore l'œuvre indispensable.

La conclusion de

Pour résumer, les fans vont adorer, ceux qui apprécient vont trouver ça intéressant, ceux qui sont justes amateurs auront de grandes chances d’être déconcertés et déçus.

Acheter Le Second Age en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Second Age sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Contes et légendes inachevés

En savoir plus sur l'oeuvre Contes et légendes inachevés