75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La tombe de l'empereur dragon >

Critique du Film : La tombe de l'empereur dragon

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 10 août 2008 à 23:16

Vite vu, vite oublié…

Quatrième volet de la saga La momie initiée en 1999, cette Tombe de l’empereur dragon a l’avantage d’arriver après une suite très médiocre (Le retour de la momie) et un spin-off de piètre qualité (Le roi scorpion). Bref, La momie, premier opus plutôt plaisant, n’a pour l’instant donné naissance qu’à des long-métrages aisément oubliables, et s’est taillée une image de long-métrage crétin mais divertissant. Ce troisième volet des aventures de la famille O’Connell débarque donc cet été, incognito, sans susciter plus d’attentes que ça.

Quelques changements majeurs séparent pourtant La tombe de l’empereur dragon des autres films de la saga. Pour commencer, mentionnons le départ Stephen Sommers, judicieusement remplacé par le tout aussi efficace Rob Cohen ; l’action, ensuite, s’est vu quitter le traditionnel désert égyptien pour débarquer en Chine ; enfin, Rachel Weisz a elle aussi quitté le navire pour céder son personnage à la peu ressemblante Maria Bello. Pour le reste, en revanche, strictement rien ne change ! C’est ainsi que ce troisième opus reprend tout ce qui avait fait le succès des premiers volets pour paresseusement les réutiliser en vue de créer un long-métrage sans aucune autre ambition que celle d'amasser des dollars.

Comme à l’habitude, le film débute donc par une longue introduction évoquant la légende de l’empereur Han et présentant tous les enjeux du film (comme d’habitude : éviter qu’une bête momie ne devienne maître du monde). Tout cela sent le réchauffé, évidemment, mais présente l’avantage de ne pas avoir un scénario bêtement calqué sur le modèle du premier, comme cela avait pu être le cas pour Le retour de la momie

Nous retrouvons donc les personnages de Rick et d’Evelyn, dix ans après leurs dernières aventures, rangés, s’ennuyant ferme dans leur manoir désert et n’attendant qu’une occasion de repartir sur les routes. Problème, tout cela ne fonctionne guère : Maria Bello peine à faire oublier Rachel Weisz, Brendan Fraser, handicapé par des dialogues lourdauds, s’avère nettement moins efficace qu’avant dans son rôle d’aventurier au grand cœur et John Hannah, désormais étiqueté gros bouffon, ne fait plus rire grand monde dans son personnage désespérément immuable. Il faut ainsi se rendre à l’évidence : tout ce petit monde a vieilli, les spectateurs d’origine également.

Ainsi, si les plus jeunes adoreront l’humour plus que convenu du film, les adultes s’ennuieront vite devant cette simple succession de péripéties. Et pour cause, le scénario, cousu de fil blanc, est un véritable fourre-tout destiné à enchaîner des scènes de plus en plus impressionnantes. On va donc retrouver, pèle-mêle, des momies, des armées de morts-vivants, des yetis, des avalanches. Rien de cela ne tient la route, aucune des idées lancées ne prend le temps d’être développée et, plus triste, aucun souffle épique ne traverse ce long métrage.

Mais peu importe, me direz-vous, vu que La momie, c’est avant tout du bon cinéma pop-corn bien chargé en adrénaline et en scènes d’actions. Effectivement, derrière la caméra, Rob Cohen assure ! Habitué à filmer efficacement des scénarios pleins de vide (Furtif, c’était lui quand même !), il déploie efficacement toutes ses compétences pour offrir le spectacle pour lequel les gens ont payé ! Après une première moitié mollassonne, le film passe à la vitesse supérieure et se met à enchaîner à une cadence infernales des scènes toutes plus efficaces les uns que les autres. Si l’on excepte le décevant face à face Michelle Yeoh/Jet Li, La tombe de l’empereur dragon tient à ce niveau ses promesses, s’imposant comme le film d’aventure très con que l’on était finalement venu voir...

40

Bien que le concept de La momie arrive définitivement à bout de souffle, La tombe de l’empereur dragon s’avère être un film pop-corn assez acceptable. Dommage cependant que scénaristes et producteurs n’aient pas emmené la saga vers des chemins véritablement inédits pour lui redonner une véritables seconde vie car, tel quel, il ne s’agit que d’un énième blockbuster vite vu et tout aussi vite oublié.

Critique de publiée le 10 août 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Des scènes d’actions efficaces,
  • Une seconde partie rythmée.

Que faut-il oublier ?

  • Aucun renouveau,
  • Aucune ambition,
  • Scénario fourre-tout,
  • Casting en dessous de ses possibilités.

Acheter La tombe de l'empereur dragon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La tombe de l'empereur dragon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !