75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Big Man Japan
Big Man Japan >

Critique du Film : Big Man Japan

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 29 avril 2008 à 2106

Un hommage aux kyodai

Pour sa première excursion dans le monde du cinéma, Hitoshi Matsumoto cumule les postes. La place de réalisateur ne lui suffisant pas, il signe également le scénario et se voit attribuer le rôle principal, celui du Dai Nipponjin lui-même.
Mais qu'est-ce que Dai Nipponjin ? Sous ce nom se cache un homme, Masaru Daisatou, capable de se transformer en géant pour protéger le Japon et ses habitants des monstres dévastateurs.


Aux premiers abords, il pourrait s'agir d'un film de super héros du style "kyodai" comme le fut Ultraman, ou bien encore Spectreman, mais il n'en est rien. En raison de son aspect documentaire, Dai Nipponjin s'oriente davantage vers la comédie que du film de super héros. En effet, tout au long du long-métrage, une caméra, accompagnée d'un reporteur, suivra notre héros dans sa vie quotidienne pour nous faire découvrir un homme divorcé qui ne parvient pas à voir sa propre fille, et qui a pour seul compagnie un chat errant. Bref, il s'agit de nous présenter un véritable "looser". Et plus le film avance, plus le personnage principal s'enfonce dans la médiocrité pour notre plus grand plaisir. Car il faut bien se l'avouer, c'est la déchéance du Dai Nipponjin qui nous amuse. Mais il n'y a pas que notre héros géant qui nous fait rire. Nous pouvons également compter sur ses ennemis, des monstres aux designs tous plus drôles les uns que les autres. Ne parlons pas des combats qui viennent s'entremêler à l'aspect documentaire. Des combats qui ne révolutionnent pas le genre avec des chorégraphies hallucinantes, mais qui parviennent à divertir par le mélange du catch et du burlesque. De plus, c'est avec grand plaisir que nous retrouvons Riki Takeuchi (Dead or Alive 1 et 2, Battle Royale 2) dans le rôle d'une tête sur pied qui bondit d'immeuble en immeuble. Une scène mythique tant la prestation de l'acteur nippon est excellente ! Mais Riki Takeuchi n'est pas le seul à offrir un très bon jeu d'acteur. C'est d'ailleurs parce que tous les intervenants de ce film sont convaincants que la magie opère. La palme revient à Hitoshi Matsumoto qui interprète à merveille le rôle du Dai Nipponjin.

Enfin, une mention spéciale peut-être apportée au travail fait sur les images de synthèse utilisées pour toutes les phases de combats (sauf une) qui donnent vie aux géants en offrant un design original et en s'insérant parfaitement aux décors réels.

La conclusion de

Dai Nipponjin s'avère être plus qu'un simple film de super héros à la japonaise. Il s'agit d'une véritable comédie originale et parfaitement équilibrée. Un pur bonheur à découvrir, que l'on soit fan de kyodai (super héros géant) ou pas.

Que faut-il en retenir ?

  • C'est drôle
  • Le jeu d'acteur
  • Les effets spéciaux réussis

Que faut-il oublier ?

  • Une fin des plus étranges

Acheter Big Man Japan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Big Man Japan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+