75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Soyez sympas rembobinez
Soyez sympas rembobinez >

Critique du Film : Soyez sympas rembobinez

Avis critique rédigé par Lucie M. le lundi 10 mars 2008 à 1201

Soyez sympas, allez voir ce film !

Le nouveau Gondry est un film bien sympathique qu’on aimerait rembobiner pour le revoir encore une fois. C’est un joli clin d’œil à la vie de quartier et aux films amateurs. Plein de rires et d’émotion, on s’évade facilement grâce à la douce ambiance qui règne en maître dans ce nouveau long métrage de Michel Gondry qui est un réalisateur à la belle imagination onirique. Il arrive à traiter son film comme un genre de conte urbain où divers personnages nous livrent leur façon de penser et surtout de rêver face à un déclin des relations humaines. Ce déclin social est représenté par la destruction imminente d’un pan d’immeuble où habitent Mos Def et son père adoptif Danny Glover. Ce dernier tient un vidéo club à l’ancienne puisqu’il ne loue que des cassettes vidéos, mais son commerce et son habitation sont mis en péril par la ville qui veut à tout pris faire quitter les lieux à Danny Glover pour faire construire un bel immeuble neuf et moderne.
Le personnage de Danny Glover est un rêveur et il conte à son fils adoptif une légende autour d’un musicien de jazz qui serait né dans ce pan d’immeuble ce qui donne un aura de célébrité à cette portion de quartier. Cette légende urbaine tiendra Mos Def en respect devant son père adoptif et celle-ci sera très importante pour les deux hommes ainsi que leur vidéoclub de quartier. Seulement, il y a Jack Black qui interprète un tordu de première comme il sait si bien le faire. Toujours prompt à faire de la gaudriole, le malheur arrivera par l’une de ses nombreuses minis rebellions face à l’institution de la ville, mais qui, comme d’habitude, se transformera en eau boudin. Oui cette espèce de foufou essayera de saboter la centrale électrique de leur quartier et se prendra une décharge abominable. Il deviendra de par ce fait magnétique et cet abruti –oui oui j’insiste – démagnétisera toutes les cassettes vidéos du vidéoclub de Mos Def et de Danny Glover.
S’ensuivra une totale folie ! Mos Def ayant peur de déplaire à son père adoptif qui lui a confié de plus le vidéoclub durant une petite absence va avec son ami Jack Black réaliser des remakes – dit Suedés – de plusieurs titres loués par divers clients. À ce moment du film, une crise de fou rire va nous étreindre continuellement, car le premier remake Suedé sera Sos Fantômes et beaucoup d’autres suivront ! L’hommage aux films amateurs crèvera l’écran. Les deux compères, accompagnés d’une voisine, trouveront des stratagèmes de folie pour réaliser leurs remakes de 20 min et pour faire des FX avec ce qu’ils trouvent et avec une foi énorme ils referont vivre le vidéoclub de Danny Glover ainsi que la communauté de leur quartier. Seulement, les grandes maisons de productions vielleront au grain. Leurs remakes Suedés seront tellement appréciés qu’ils en deviendront dangereux et seront détruits par Sigourney Weaver incarnant la loi des droits d’auteurs. Néanmoins, Jack Black et Mos Def poussés par leur passion réaliseront leur propre film avec l’aide de les habitants de leur quartier. Ce qui en gros ne changera pas tellement la situation puisque Danny Glover perdra sa boutique et sa maison, mais rendra joyeux et fiers tous les gens du quartier.

La conclusion de

Ce dernier Gondry est un subtil et tendre clin d’œil à la vie de quartier et aux tournages de films amateurs. Il est également un énorme cri contre l’uniformisation des villes, des boutiques, de la vie de quartier et surtout du lobby du cinéma. Les acteurs sont tous géniaux dans leur rôle respectif et le spectateur ressent de la joie, de l’émotion et éclate de rire grâce à cette petite histoire qui donne envie d’être plus solidaire face aux malheurs des autres et qui redonne espoir en l’être humain. Allez voir ce film absolument, il est atypique et grâce à la vision onirique de Gondry face à la sécheresse de nos relations sociales envers nos voisins nous retrouvons un peu de joie de chaleur humaine et nous rigolons beaucoup grâce aux remakes Suedés des deux excellents Jack Black et Mos Def.

Acheter Soyez sympas rembobinez en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Soyez sympas rembobinez sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Soyez sympas rembobinez

En savoir plus sur l'oeuvre Soyez sympas rembobinez