75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : The Invasion [2007], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 21 octobre 2007 à 20h41

Les profanateurs de remake !

Décidément, le roman de Jack Finney (l’invasion des profanateurs (1955)) aura inspiré bien des films. Il est même quasiment certain que ces films battent des records dans les adaptations les plus retranscrites par Hollywood. Adapté tout d’abord en 1956 par Don Siegel (le premier inspecteur Harry c’est lui !), il vint ensuite, en 1978, une nouvelle version de Philip Kaufman avec une distribution quatre étoiles. Quinze ans après, soit 1993, c’est Abel Ferrara qui donne sa vision du film. Indirectement on peut aussi considérer que The Faculty de Robert Rodriguez est lui aussi fortement inspiré du roman de Jack Finney !
La richesse du roman vient certainement du fait qu’il pointe du doigt sur ce qui caractérise l’homme, autant par ses défauts que par ses qualités. D’une certaine manière, l’histoire écrite par Jack Finney peut-être adapté et réactualisée aisément par rapport à chaque période que traverse l’humanité. La technologie, le monde à beau changer, l’homme reste l’homme et nous sommes toujours dépendants de nos émotions. En gros, ce qui nous caractérise c’est qu’on peut prendre notre pied en voyant les jolis yeux de Nicole Kidman (ou autre chose), bailler d’ennuie devant les clichés ou avoir envie de foutre une raclée au un type d’en face parce que ça tête nous revient pas ! Alors forcément si un jour une entité extra-terrestre venait foutre le bordel et nous obliger à agir en fourmilière, autant dire qu’on devrait tout faire pour garder notre indépendance ! Par rapport à l’époque du roman, nous y verrons tout de même surtout une sorte de capitalisme versus communisme !


D'une certaine façon, l’arrivée de ce nouveau siècle pouvait apporter une approche intéressante à la relecture de ce roman. D’autant fascinante que ce remake au départ était confié à Oliver Hirschbiegel, le réalisateur du très réussi : "la chute". Hélas, il semblerait que des désaccords soient nés lors du montage. Joe Silver, gros mangeur de Pop Corn, ne fut pas assez - semble-t-il - satisfait du résulta. Du coup, c’est Andy et Larry Wachowski (les frangins Matrixiens) qui ont réécrit le film et James McTeigue remis de sa prometteuse vendetta qui réalisa de nouvelles scènes. Il fut un temps des réalisateurs auraient refusé un tel traitement et aurait signé Judas Booth ou Alan Smithee. Aujourd’hui l’argent et bien roi et prend le dessus sur la personnalité, et d’une certaine manière reste en adéquation – si on le veut - avec le sujet du film.
Étrangement, et malgré une forte dose d’idées très américaines sur la défense des libertés individuelles, jusqu’ici toutes les versions des profanateurs de sépultures tenaient largement la route. Cela grâce à des réalisateurs de talents qui avaient su s’emparer du sujet avec habileté et justement de la personnalité. C’est pourquoi cette version cuvée 2007 est un échec total. Le film ne reflète aucune sensibilité, les images s’enchaînent à la seconde, elles sont verdâtres comme pour le fameux Matrix et on retrouve le fameux montage type aux multiples plans à la minute. Certes, 'Invasion' reste un divertissement calibré, non déplaisant comme une bouchée de Pop-corn, mais avec cette fin programmée, lissée et politiquement correcte on s’étouffe presque de consternation.

Le film doit sont peu d’intérêt grâce à ses deux premiers rôles, avec une Nicole Kidman toujours aussi refaite, mais combien ravissante et crédible ! Puis, Daniel Craig, le tout nouveau 007 toujours en pleine forme et là encore dégageant une présence par son style et son jeu sobre. De plus, les spectatrices devraient ne pas rester de marbre devant le monsieur. Hormis cela, le reste se réduit à un casting de playmobiles.

La conclusion de à propos du Film : The Invasion [2007]

Richard B.
35

Ce film a dû être conçu par les fameux profanateurs de sépultures. Remake complètement inutile, il se fait l’écho du parfait produit sans sensibilité. Jamais totalement déplaisant, il représente surtout et avant tout un produit type hollywoodien où ici la menace extraterrestre se réduit à un simple virus extra-terrestre. Toutes les versions précédentes de ce remake lui sont largement supérieures !

Acheter le Film The Invasion en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Invasion sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'invasion des profanateurs de sépultures