75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : The Storm Riders
The Storm Riders >

Critique du Film : The Storm Riders

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 19 février 2006 à 1239

Un manhua prend vie…

Storm Riders est à l’origine un manhua (bande dessinée chinoise) de Ma Wing Shing. Il fut tout d’abord adapté pour la télévision en 1988 sous la direction de Shui Chung Yuet(connu pour avoir écrit le scénario de Zu, les guerriers de la montagne magique). Le manhua fut ensuite adapté par Andrew Lau (plus récemment connu pour avoir réalisé Infernal Affairs) en 1998. Ce n’est qu’en 2002 que l’éditeur français HK video décida d’éditer cette version « live » de Storm Riders.

Ekin Cheng joue le rôle de Vent d'Est

Voilà un scénario quelque peu banal avec un homme appelé le dominateur (Sonny Chiba) qui souhaite devenir le plus puissant. Pour cela il doit éliminer les meilleurs combattants. Pendant sa quête et après une prédiction que lui a faite Bodhisattva (Yui-Cheng Lai), Dominateur s’empare de deux enfants nommés Vent d’Est (Ekin Cheng) et Nuage (Aaron Kwok) devenus orphelin à cause de lui. C’est avec le dominateur qu’ils apprendront tous deux les arts martiaux et deviendront ainsi d’excellents combattants. 10 ans plus tard, Bodhisattva prédira la fin du règne du dominateur…
Nuage est interprété par Aaron Kwok

Il n’y a pas vraiment de surprise au niveau de l’histoire, tout est linéaire du fait des prédictions. Même la raison de l’unification de Vent d’Est et de Nuage apparaît très vite évidente. Il ressort du film que le futur, même connu à l’avance, ne peut être changé. Tout n’est que fatalité. Il s’agit donc d’un thème abordé à de multiples reprises. Parfois, les réalisateurs pensent que le futur peut être modifié (tel est le cas dans les retour vers le futur par exemple), d’autres estiment, comme le fait Andrew Lau, que le futur ne peut être changé (c’est ce qu’il ressort entre autre des Terminator).
Des combats très aériens

L’intérêt du film ne se trouve donc pas au niveau du scénario mais plutôt de l’ambiance générale. En effet, voilà un univers assez sombre créé par le réalisateur. Un univers où les combats font appels à la magie. Ainsi, on apprécie la qualité des combats qui mélangent habilement effets spéciaux et arts martiaux. De plus, comme dans tous films wuxia, les combats se font très aérien. A cela vient s’ajouter des combats à l’épée mais il est regrettable que ceux-ci soient trop peu nombreux par rapport à l’utilisation des pouvoirs à mains nues. Au final, le spectateur est captivé par des combats qui font preuves d’originalités et d’esthétismes incontestables.
Les moines savent jouer avec le feu

Il faut également noter que les effets spéciaux qui datent tout de même de 1998 sont de très bonne manufacture. Ainsi, on découvrira un dragon de feu créé entièrement en 3D qui, certes pourrait être mieux fait à l’heure actuelle mais apparaît très réussi au regard de l’époque et sûrement du budget qui ne doit pas être celui d’un film américain. Encore une fois, la version française est déplorable rendant risible certains dialogues. Le film nécessite absolument d’être regardé en version originale comme la plupart des films asiatiques. Au niveau de la réalisation, Andrew Lau adapte un style assez dynamique dans lequel les décors numériques seront aussi présents que les décors naturels. Une originalité résulte dans le fait que le réalisateur utilise parfois un filtre de couleur rouge dans certaines scènes de façon rapide. Même si l’on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’une réalisation « clipesque », elle reste toutefois suffisamment moderne et originale pour que Storm Riders se distingue d’autres films wuxia.

La conclusion de

Storm Riders n’est pas un film où le scénario est privilégié. Il s’agit d’un pur film d’action fantastique qui met en scène de superbes combats qui mélangent magie et arts martiaux à merveille. Si vous aimez les films wuxia moderne, Storm Riders pourrait vous satisfaire. J’ai moi-même passé un excellent moment devant ce film.

Que faut-il en retenir ?

  • Des combats originaux et assez esthétiques
  • Une bonne réalisation

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario banal
  • Une VF ridicule

Acheter The Storm Riders en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Storm Riders sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+