75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Téléfilm : Arahan
Arahan >

Critique du Téléfilm : Arahan

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 14 février 2006 à 0929

Un shonen en live

Le cinéma coréen est capable de faire dans l’originalité. La preuve en est avec Arahan qui se distingue non par son scénario en lui-même mais plutôt par son ambiance. En effet, en premier, de par sa réalisation, Arahan ressemble à un manga auquel on aurait donné vit à des acteurs en chair et en os. Cela se constate notamment lorsque l’on voit des mots (coréen) sortir de la bouche d’un des maîtres et rebondir sur la tête du héro, de façon à faire remarquer que ce dernier n’écoute pas vraiment. Cela se remarque également dans l’utilisation de la séparation de l’écran en deux. Cette technique n’est pas sans rappeler l’esprit des bandes dessinées.


Il faut également remarquer que le film en lui-même fait penser à un shonen. Qu’est-ce qu’un shonen ? Il s’agit d’un manga pensé pour un public de jeunes garçons. On considère ainsi que Dragon Ball, Naruto ou bien encore Bleach sont des shonen. En effet, tous les ingrédients du shonen sont présents dans le film. On retrouve donc un héro qui est à la base une personne ordinaire, voir un peu benêt. Ce personnage va voir son existence changer après un rencontre peu ordinaire et va alors se découvrir des pouvoirs hors normes. La ressemblance au genre ne s’arrête pas là puisqu’on y trouve également une jolie fille dont le héro ne va pas arrêter de mater la poitrine tout au long de son aventure. Les combats sont également là pour rappeler que le manga est une source d’inspiration directe du réalisateur. Ainsi, on verra les personnages principaux s’envoler dans les airs, courir sur les murs mais également maîtriser le souffle du vent qui consiste à envoyer une puissante rafale de vent. Enfin tout comme dans Dragon Ball, Bleach ou bien encore Naruto (pour ne citer qu’eux), le héro va dégager un ki (les japonais l’auraient sûrement appelé chakra) qui fera soulever des pierres.

Voilà donc la partie originale de Arahan. Il n’en sera pas de même du scénario qui est un peu trop léger. Il s’agit ici d’empêcher un individu de retrouver la clef qui lui donnera accès au pouvoir d’arahan. Bien sûr, les maîtres ne sont pas assez fort pour battre le méchant Black Cloud. Heureusement le jeune novice un peu débile est là pour dépasser ses maîtres et aider sa jolie copine à sauver le monde. Vu sous cette angle, le film parait nettement moins bon. Heureusement pour le spectateur ce n’est pas le scénario à deux balles qui lui permettra de passer un agréable moment. En réalité, il s’agit beaucoup plus d’une comédie parodique du shonen que d’un film d’action à la Jean-Claude Van Damme. Si on regarde le film de cette manière, on est mort de rire par les situations burlesques dans lesquelles se retrouvent le héro et on admire les combats qui sont parfaitement maîtrisés.

Pour ce qui est de la technique, la réalisation est très dynamique et fortement inspiré de celle de Matrix lorsque le réalisateur à recours au bullet time (qui est la technique d’arrêt sur image où la caméra tourne autour du personnage). Elle n’est donc pas très originale mais se marri très bien avec le style du film. Enfin, pour ce qui est des effets spéciaux, ceux-ci sont assez réussis même si parfois cela peut choquer par rapport à la réalité. En effet une femme qui saute d’un gratte-ciel peut surprendre…

La conclusion de

Malgré un scénario particulièrement simpliste, Arahan se révèle avant tout une bonne parodie du manga. En effet, Arahan donne plus l’impression d’être un shonen live plutôt qu’un film d’action où le fantastique se mêle à la réalité. En d’autres termes, l’humour et les combats sont les deux maîtres mots qui résument ce film.

Que faut-il en retenir ?

  • C'est drôle
  • L'esprit du shonen se retrouve très bien dans le film
  • Les combats sont assez beaux

Que faut-il oublier ?

  • Le scénario est vraiment léger
  • Il vaut mieux voir le film en coréen

Acheter Arahan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Arahan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+