75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Jeepers creepers II le chant du diable >

Critique du Film : Jeepers creepers II le chant du diable

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 27 novembre 2005 à 17:01

Ce Jeepers Creepers…qu'est sale bête !!

Tous les 23 ans une espèce de créature à l’allure de chauve souris se réveille et vient se nourrir d’humains. Toutefois pas de n’importe quels humains puisque grâce à un odorat très développé elle ressent la peur des gens et d’après leur degré de peur les choisit pour s’offrir un petit festin bien mérité. Ben oui 23 ans sans grignoter un bout de viande c’est long. Donc quand vient la date de son réveil Jeepers Creepers n’est pas de bonne humeur et il a les crocs.
Victor Salva récidive avec un Jeepers Creepers 2 qui est soit dit en passant toujours de bons augures. Dès les toutes premières minutes du film il campe une atmosphère bien particulière qui fait que le spectateur se cramponne dar dar à son fauteuil. Ensuite on s’interroge sincèrement de ce qu’il adviendra de ces pauvres adolescents coincés dans un bus scolaire en plein milieu rural américain. De plus l’accident de ce bus est des plus mystérieux et les protagonistes de l’histoire se demandent réellement ce que cette espèce d’étoile ninja, composée de restes humains, peut bien faire plantée dans le pneu du bus. Bon ok nous on le sait très bien que c’est de la faute de Jeepers Creepers cependant l’effet marche du tonnerre. Par la suite, après l’apparition du sale monstre qui se fait graduellement, une réelle tension s’installe entre le reste des adolescents ce qui rend ce Jeepers Creepers assez intéressant. Intéressant car premièrement c’est une suite – donc l’effet de surprise n’est plus de mise – et deuxièmement car ces pauvres adolescents ne sont pas du tout stupides. Ce qui est très rare dans ce genre de film d’horreur. Pas de caricature grotesque ; les réactions de chacun sont crédibles.
De même que le casting se paye un sacré acteur Ray Wise qu’on a pu voir et apprécier dans son interprétation de Leland Palmer. Là il interprète John Taggart un fermier qui désire plus que tout venger la mort de son fils Billy – la victime number one du Jeepers – et qui fabrique un super harpon pour essayer de choper le sale monstre. Oui un sale monstre, des plus ragoûtants, surtout quand on le voit lécher la vitre du bus au moment où il choisit ses victimes qui sont coincées dans ce dernier. Cette scène est visqueuse et de plus quand la créature ose faire un clin d’œil avec un sourire racoleur c’est ignoble. On en vient même à se demander si il n'a pas un peu plus que faim cette horreur de Jeepers. En ce qui concerne le reste du casting les acteurs ne sont pas super connus néanmoins ils restent crédibles dans leur rôle.

65

Un bon film d’horreur qui nous donne une bonne frissonade comme on les aime. Il n’y a pas beaucoup de giclées d’hémoglobine toutefois le réalisateur sait très bien installer un climat de tension avec des soupçons de peur véritable teintés de surprise. Un casting correct avec en plus le terrible Ray Leland Wise qui interprète pourtant qu’un fermier en proie à une rage folle de vengeance. En clair on ne l’entend pas beaucoup mais rien qu’à voir sa tête on est choqué. Le Jeepers Creepers n’a qu’à bien se tenir.

Critique de publiée le 27 novembre 2005.

Acheter Jeepers creepers II le chant du diable en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Jeepers creepers II le chant du diable sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !