75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : 2072, les mercenaires du futur
2072, les mercenaires du futur >

Critique du Film : 2072, les mercenaires du futur

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 18 juillet 2005 à 1626

Les années 80 et son cinéma bis

Les années 80 étaient les années où la science-fiction était à l’honneur, en particulier entre 80 et 85. A l’époque où nous avions le droit à des perles comme Mad Max2, Blade Runner ou encore New York 1997 ; le cinéma italien s’était fait une joie comme aux temps du Western de pondre plus d’une série fauchée reprenant les grosses trames de ces films à succès.
"2072 les mercenaires du futur" est né en pleine période de cette frénésie italienne. Ce film, et ce dès le début, pompe à tous va des films tel que Rollerball, Blade Runner, New York 97 et de plus avec une touche de Mad Max. Dans le futur en effet l’audimat importe plus que tout, et les émissions deviennent de plus en plus sanglantes. Dernière idée en date de la télévision, proposée à des prisonniers, est de s’affronter comme à l’époque des gladiateurs dans les arènes de Rome jusqu’à ce que un petit nombre survive pour gagner une grâce. L’incroyable incohérence restant sur les motivations du héros qui est tout d’abord là pour venger sa femme, puis d’un coup la situation se renverse et il fait parti de cette émission parce qu’on l’accuse du meurtre de cette dernière. Bref à trop pomper à droite et à gauche les scénaristes se sont eux même perdue dans leur propre trame.
Le réalisateur Lucio Fulci, conscient de son petit budget essaie désespérément de cacher son manque de moyen par de gros artifices encore plus mal venus pour les yeux du spectateur : Eclairage surexposé, image floué, et lumière clignotante avec caméra surfant le plus possible sur des gros plans. Cela éclate les yeux et on frôle souvent l’indigestion visuelle. Mais à force d’enchaîner les pompages mal incarnés et les erreurs dans tous les sens, le film finit par amuser, et on joue à débusquer chaque « parodies » de films ou incohérences.

La conclusion de

"2072 les mercenaires du futur" est donc un nanar, un vrai de vrai, le genre ou tout paraît tellement énorme que l’on peut au final que sourire devant tant d’absurdité. Le pire c’est qu’au finale avec tant de médiocrité on ne s’ennuie pas.

Que faut-il en retenir ?

  • nanar bien drôle à force de sérieux

Que faut-il oublier ?

  • Incohérences dans l'histoire
  • Indigestion visuelle par moment

Acheter 2072, les mercenaires du futur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de 2072, les mercenaires du futur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de 2072, les mercenaires du futur

En savoir plus sur l'oeuvre 2072, les mercenaires du futur