75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Armageddon
Armageddon >

Critique du Film : Armageddon

Avis critique rédigé par Emmanuel G. le vendredi 21 février 2003 à 1123

Gros soufflé foireux

Navrant..
Michael Bay est un cas. Déjà, tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir créé un style cinématographique identifiable au premier coup d'oeil, celui de la caméra épileptique et du plan qui ne dure jamais plus de 15 secondes. Formant avec le producteur artificier Jerry Bruckheimer un binôme parfaitement huilé, Bay a atteint avec Armageddon la quintessence de son "art", son potentiel et son efficacité maximum, après les tâtonnements de Bad Boys ou Rock, pourtant déjà bien propices au maux de tête. Style qui tournera à vide dans "Pearl Harbor", le faiseur ultime qu'est Bay s'étant soudain senti pousser des ailes "d'auteur" qui firent sombrer le projet illico dans le ridicule. On en est loin avec Armageddon, nec plus ultra du divertissement épileptique décérébré calibré au quart de tour et donc forcément jouissif à un moment ou un autre.
Armageddon ne s'embarrasse donc de subtilités encombrantes comme un scénario ou des enjeux dramatiques. Au lieu de cela, il étire sur 2h24 de matraquage visuel un simple pitch de film catastrophe survitaminé aux hormones mâles et au patriotisme beauf : Bruce Willis et une équipe de gros bras sont envoyés dans l'espace par la NASA pour aller forer un trou sur une saleté de gros astéroïde, histoire d'y coller une bombe atomique dans les dents. Les héros n'ont que quelques heures pour mener à bien leur mission, et sauver le monde, menacé de destruction totale par le méchant caillou.
A la suite de quoi, Armageddon se contente d'aligner des morceaux de bravoure de plus en plus invraisemblables et explosifs. Pas une minute, le montage ultra cut ne laissera de répit à vos yeux, la lisibilité des scènes d'action étant quasiment nulle. Idem pour l'environnement sonore qui vous martèlera les oreilles jusqu'à épuisement, les personnages passant la quasi totalité du métrage à hurler à s'en faire péter les poumons. Tout ça pour essayer de nous persuader que le film est trépidant...
Quand même, histoire de plaire à tous, y a une gentille bluette entre Liv Tyler et Ben Affleck. Et une histoire de rivalité père-fille qui s'aiment quand même entre la même Lyv Tyler et Bruce Willis. Mais ne vous inquiétez pas, ça ne dure pas longtemps, et vous aurez quand même aux scènes de destruction massives (Paris, New York, la routine, quoi...). En fait, on perd vite pied devant les absurdités et les lieux communs gentiment empilés par le scénario. Mais on s'en fout, le film remplit parfaitement le rôle de montagne russe pour lequel il a été conçu. Encore une fois, cette "oeuvre" ne peut guère être critiquée en tant que film : c'est un pur produit calibré qui échappe de fait à l'analyse. On y trouve forcément un bout qui nous plaît, et un moment qui nous souffle : c'est normal, c'est prévu pour. MAis au final, il ne surnage rien qu'un mal de crâne persistant...
Seuls quelques acteurs tirent leur épingle du jeu : Billy Bob Thornton est le seul à être à peu près zen dans cette histoire, et on l'admire beaucoup pour ça, ça n'a pas du être facile. Steve Buscemi cabotine par contre un max et est le seul véritablement rigolo de cette aventure spatiale vaseuse, en compagnie toutefois de l'excellent Peter Stormare en astronaute russe complètement fondu. Rien d'autre à signaler dans ce gros soufflé foireux.

La conclusion de

Spectacle bourrin et idiot qui fout la migraine !

Acheter Armageddon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Armageddon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Armageddon

  • Voir la critique de Armageddon : Quand Hollywood s'en mêle
    40

    Armageddon - Critique du film par Manu B.

    Quand Hollywood s'en mêle : C'est mielleux, c'est un peu trop basique, conçu par la machine bien rodée d'Hollywood. C'est le blockbuster de base. A voir penda…

  • Voir la critique de Armageddon : Le dernier espoir de l'humanité : un groupe de foreurs !
    80

    Armageddon - Critique du film par David Q.

    Le dernier espoir de l'humanité : un groupe de foreurs ! : Chef d’une compagnie pétrolière et réputé comme étant le meilleur foreur du monde, Bruce Willis et son équipe vont se retrouver en…

  • Voir la critique de Armageddon : Bloque ta soeur...
    40

    Armageddon - Avis sur le film par Gil P.

    Bloque ta soeur... : Il y a des films qui se résument à des recette simple : travail, famille, patrie... surtout patrie... ça dégouline d'américanisme …

  • Voir la critique de Armageddon : un des plus mauvais films de l'histoire du ciné
    4

    Armageddon - Avis sur le film par Incal

    un des plus mauvais films de l'histoire du ciné : Du cent pour cent navet. Le film que vous passeriez en boucle à votre pire ennemi.

En savoir plus sur l'oeuvre Armageddon