75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec... Mirage !

Publié il y a 8 ans par Sylvain T.

Le Community Manager des Chroniques de Spellborn répond à nos questions...

Présent très discrètement au Festival du Jeu Vidéo 2008, Pierre-Yves Deslandes, Global Community Manager sur The Chronicles of Spellborn a bien voulu répondre à nos questions concernant ce mystérieux MMO qui doit sortir exclusivement sur PC, le 27 Novembre prochain…
SFU : Bonjour Mirage, pouvez-vous nous parler globalement de Spellborn ? Qu’est-ce qui le différencie des autres ? Mirage : En deux points, un système de combat novateur, pas de visée automatique comme dans un FPS. Pour toucher les ennemis, ou soigner les alliés, il faut viser. Un système de compétence que l’on peut répéter par séquence, ainsi l’on a un combat jamais figé. Puisqu’un ennemi aura toujours une réaction différente d’un combat à un autre.
L’itemisation est différente, et surtout très personnalisable, au niveau 1 vous aurez ainsi un personnage « cool », mais ce n’est pas tout puisque vous pourrez garder le même équipement du niveau 1 au niveau 50. En plus vous pouvez améliorer les stats de votre perso en plaçant des sceaux dans certains objets. Tout ça bien sûr, est libre au joueur. A n'importe quel moment il peut changer de look sans être moins puissant. Nous avons fait ce choix pour rendre le personnage plus attractif et éviter de ressembler à un clown juste parce que cela vous donne plus de puissances. Tout le jeu est basé sur les compétences du joueur lui même, et sur les compétences du perso qu'il joue
SFU : Le jeu sort fin novembre, n’est-ce pas risqué de sortir un nouveau MMO seulement 2 semaines après la sortie de la seconde extension de World of Warcraft ? Mirage : Tout est risqué, il y aura forcément des comparaisons, alors que Spellborn ne ressemble absolument pas à World of Warcraft ou même à d’autres MMO. C’est un OVNI !
SFU : Comment va se dérouler le lancement du jeu, dans combien de pays va-t-il être distribué, dans quelle langue, et si le model économique va évoluer d’un pays à un autre ? Mirage : Ce sera le même système économique, que ce soit aux USA ou en Europe. Il sera lancé en anglais, français et allemand. Seule une version spéciale sera mise en vente à 39,99€, et à l’intérieur 3 mois de jeu gratuit ! Une fois cette période d’essai passé, vous devrez payer un abonnement. Pour ceux souhaitant essayer Spellborn, il y aura une zone totalement gratuite qui ne devrait pas dépasser le niveau 10. Cette zone est la zone de départ, vous y verrez des joueurs de haut levels, puisque cette zone ne sera pas coupée du monde du jeu. Nous sommes encore en train de déterminer les limites de cette zone d'essai, comme le level max par exemple. Si Spellborn plait à un joueur qui l'a testé sur cette zone gratuite, alors il peut s'abonner et continuer à jouer et donc avoir accès à tout le contenu du jeu.
SFU : Spellborn est un jeu essentiellement PvP, comment va se dérouler la progression de personnage, comment est-ce qu’un joueur va acquérir des pouvoirs ? Mirage : A chaque niveau, vous pouvez débloquer des « skills ». Certaines les compétences seront déjà disponibles dès le départ, et elles augmenteront en puissance avec votre avancée. Le leveling se fait essentiellement grâce aux quêtes, le personnage ne gagnera pas de l’expérience, mais de la renommée. Les monstres ne donneront que très peu de renommée puisque nous ne souhaitons pas que les joueurs tuent des créatures à répétition pour augmenter son niveau. Il y a aussi la volonté des développeurs d’intégrer les joueurs aux quêtes.
SFU : Qu’avez-vous prévus de mettre en place pour faire interagir les joueurs entre eux au niveau du JcJ, y-aura-t-il des prises de forts, des duels, des champs de batailles par exemple ? Ou sera-t-il uniquement « ouvert » ? Mirage : Pour le moment, il y a uniquement du PvP « ouvert », mais à long terme, nous pourrons éventuellement développer de nouvelles options pour les joueurs désirant se battre entre eux, comme des champs de batailles… Nous testons actuellement les règles de PvP dans notre beta fermée.
SFU : Difficile aujourd’hui d’imposer une histoire que peu de joueurs connaissent, surtout si elle n’est pas basée sur une licence connue, comment c’est déroulé l’écriture du scénario principal de Spellborn ? Mirage : En 2004, les bases du scénario des Chroniques de Spellborn ont été « jetés » et les développeurs s’en sont servit pour étoffer l’histoire en reprenant les éléments d’origines. Il y aura beaucoup de rebondissement, certains personnages paraitront gentil au début de votre aventure, mais changeront par exemple de visage en cours de partie. C’est très excitant, il n’y a aucune limite pour l’imagination ! (rire)
SFU : Quelles sont les options prévues pour immerger le joueur dans le background du jeu ? Y-aura-t-il des serveurs dit « Role-Play » ? Mirage : Il n’y aura pas de réelles options pour favoriser le Role-Play, pas de mariages par exemple. Il faut savoir que nous ne sommes pas beaucoup, mais si un jour nous avons plus de personnel, il n’y a pas de soucis. Bien sur, l’on peut imaginer l’intervention de Maitres du Jeux durant un évènement si les joueurs nous en font part. Il y aura par contre des emotes et quelques possibilités pour qu’un joueur puisse créer sa propre histoire.
SFU : Dans un monde où il est difficile de s’imposer en tant que « nouveau MMO » face à une concurrence rude, êtes-vous confiant pour l’avenir de Spellborn ? Quel est votre objectif de vente et d’abonnés ? Mirage : L’objectif pour le moment est d’avoir un jeu qui marche, fun, et que tout ce qui fait Spellborn un MMO spécial soit totalement fini et, encore, marche nickel. C'est notre volonté vis à vis des joueurs: leur donner un jeu qui marche, et ensuite, améliorer et rajouter des éléments de gameplay sur cette ossature fiable. Il faut savoir que si un joueur voit qu’un jeu marche, que les développeurs font leurs travail, alors ils viendront automatiquement, ne serait-ce qu’essayer le jeu.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »