75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Crysis
Crysis >

Critique du Jeu Vidéo : Crysis

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 18 juillet 2017 à 09:00

Crysis ? What Crysis ?

Testé sur PS3

Sorti en 2007 sur PC, le premier Crysis fut une claque graphique ainsi qu'un FPS d'une grande qualité. L'œuvre fut taillée par les développeurs allemands de Crytek, une entreprise spécialisée dans le FPS à qui l'on devait le titre culte (et déjà époustouflant techniquement) Far Cry en 2004. Cette prouesse technique fut rendue possible grâce à un moteur maison : le CryEngine. La licence Far Cry restée chez UbisoftCrytek en développa alors une nouvelle sous l'égide d'Electronic Arts, dont les similitudes montrent bien la filiation : FPS, décors paradisiaques, environnements ouverts et aspect science-fiction prononcé. Alors que la licence se poursuivait sur plusieurs supports, ce jeu culte débarqua sur nos bonnes vieilles consoles de salon quelques années après...

Crysis sort en téléchargement sur PS3 et Xbox 360 en 2011, peu de temps après la sortie de Crysis 2. Les joueurs console eurent alors le droit de goûter à ce titre qui fut longtemps l'exemple ultime de la suprématie technique des PC par rapport aux consoles. Quatre ans plus tard, le jeu a conservé son statut : le gameplay est adapté au pad et la technique est revue à la baisse par rapport aux meilleurs optimisations disponibles sur PC, l'honneur est sauf...

Le scénario est évidement inchangé et vous plonge dans une mission de sauvetage menée par les forces spéciales américaines sur une île isolée des Philippines en 2020. Votre mission est de secourir des archéologues et autres scientifiques pris au piège sur l'île qui a été envahie par l'armée nord-coréenne. Vous avez à peine le temps de comprendre ce que les Coréens font ici qu'un des membres de votre équipe est attaqué par un ennemi mystérieux qui s'en prend autant aux vôtres qu'à vos ennemis. Heureusement vous êtes mieux équipés que l'armée nord-coréenne puisque votre équipe dispose de nanocombinaisons dernier cri vous offrant plusieurs avantages sur le terrain : une plus grande force, une plus grande vitesse, une armure résistante et surtout la possibilité de vous rendre invisible. Vous partez donc à la recherche d'éventuels survivant de l'expédition archéologique dont les découvertes ont un lien avec les étranges ennemis sur place qui pourraient être liés à une technologie extra-terrestre...

​Comme tout bon FPS militaire, Crysis ne brille pas par son scénario (qui est peu développé) et concentre surtout son expérience sur le gameplay. Néanmoins le titre peut offrir quelques surprises grâce à un dernier tiers qui change un peu les règles du jeu et offre une aventure plus balisée et scriptée avec un changement brutal des décors lorsqu'on s'enfonce dans les profondeurs de l'île pour une ambiance Rencontres du troisième type/Independence Day assez agréable.  Les situations sont néanmoins convenues, les dialogues également, chaque personnage étant toujours proche d'un stéréotype narratif (par exemple, le héros que l'on incarne, Nomad, soldat dévoué et déterminé).

Le jeu se prend parfois trop au sérieux, et on regrette aussi que le mixage sonore français soit à ce point perfectible, nous empêchant de bien entendre des dialogues pourtant assez bien joués. Concernant la mise en scène, elle est plutôt efficace dans la dernière partie de l'aventure quand le jeu se fait moins ouvert. Pour le reste, on aurait aimé prendre part à plus de batailles à grandes échelle tant le conflit entre les Coréens et les Américains s'intensifie. On a l'impression de surtout jouer un éclaireur/nettoyeur alors que le gros de l'armée se contente souvent de sécuriser la zone en nous demandant d'aller plus en avant.

Techniquement, le jeu est toujours aussi magnifique, arrivant largement a être dans le haut du panier des plus beaux FPS sur PS3. Le titre tient largement la dragée haute aux Killzone et surtout surpasse la pelletée de Call of Duty alors sortis. L'environnement ouvert, la jungle luxuriante, les animations et les décors largement destructibles sont extrêmement bien réalisés. On se surprend souvent à admirer les panoramas qu'offre le jeu et on reste bluffé par quelques effets comme la gestion de l'eau.

Si, graphiquement, le titre envoi toujours autant du lourd malgré son âge, on reste plus mesuré concernant la direction artistique. Celle-ci n'est en effet pas la plus originale que l'on ait vu, surtout dans la première partie de l'aventure où l'on a l'impression de parcourir un FPS militaire générique se déroulant dans un lieu exotique. On est plus agréablement surpris face aux extra-terrestres, que cela soit les créatures ou leur environnement. On peut également saluer le travail soigné effectué sur le son, qui participe grandement aux très bonnes sensations que l'on éprouve dans le feu de l'action. Les musiques d'Inon Zur accompagnent le tout avec une grande efficacité.

Le gameplay a quant à lui été adapté aux consoles et cela se ressent assez rapidement. Les habitués de FPS sur console ne seront pas dépaysés puisque Crysis reprend les normes établies par le genre depuis la génération PS2/Xbox, avec l'importance des deux joysticks et des boutons des tranches. C'est d'ailleurs ici que les "pouvoirs" de la nanocombinaison se déclenchent : si la force est toujours active et ne consomme pas d'énergie et que la super-vitesse s'enclenche automatiquement lorsqu'on court, L2 et R2 servent à déclencher l'armure et l'invisibilité. Les pouvoirs usent notre jauge d'énergie qui se remplit automatiquement après une pause (comme notre vie grâce à la régénération automatique). On dispose d'un bon nombre d'armes à notre disposition qui permettent de privilégier différentes approches entre les fusils à pompe, mitraillettes et autres fusils à lunette, sans oublier les nombreux véhicules terrestres que l'on peut "emprunter" à notre guise pour avancer plus vite.

Le véritable plaisir que l'on a en jouant à Crysis vient de ses environnements ouverts permettant d'aborder nos objectifs de différentes manières. On peut autant y aller discrètement en leurrant et contournant les groupes ennemis que foncer dans le tas pour tout exploser, attaquer de front en blindant son armure ou attirer les ennemis dans des pièges et disparaître grâce à l'invisibilité, suivre les routes ou s'enfoncer dans la forêt pour diversifier nos approches, sniper de loin ou s'approcher en étant invisible. Les choix sont nombreux, sachant qu'utiliser son arme pendant l'invisibilité vide automatiquement votre jauge d'énergie, de même que l'armure est loin de vous rendre invincible.

​Les développeurs de Crytek ont donc réussi à mettre en place un véritable gameplay émergent où chaque joueur vivra sa partie de manière différente d'un autre. Tous les types d'amateurs de FPS peuvent s'y plonger grâce à cette liberté accordée et la diversification des niveaux de difficulté capable de satisfaire tous les publics. La durée de vie est classique pour un FPS, entre 7 et 10h, mais la rejouabilité existe vraiment grâce aux différents moyens de réaliser ses objectifs. Sachez néanmoins que le multijoueur est absent de ce portage, empêchant Crysis de se hisser complètement dans le haut du panier des FPS console.

80

Malgré son âge lors de sa sortie sur consoles en 2011, Crysis reste le champion qu'il était sur PC. Le titre est toujours aussi impressionnant graphiquement et offre une expérience de jeu jouissive. Une alternative très crédible aux FPS en couloirs et trop scriptés qui ont fait la gloire de la génération PS3/Xbox 360. Un incontournable du FPS solo pour 20 euros à qui il manque cruellement un mode multijoueur...

Critique de publiée le 18 juillet 2017.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr