75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Présentation de Black and White 2 par Peter Molyneux

Publié il y a 11 ans par David Q.

Le célèbre concepteur nous montre la voie divine

Au commencement fut l’Armageddon Le jeudi 29 septembre 2005 a eu lieu la présentation du jeu Black and White 2 à l'Armageddon (salle de jeu réseau à Paris). Mr Molyneux enchaine les prestations du genre puisqu'il était présent hier pour montrer The Movies, un autre jeu de sa conception. Mais revenons à ce qui nous intéresse plus, à savoir cette journée Black and White 2 organisée par Electronic Arts. Accueillis par un charmant petit déjeuner, les journalistes et moi même avons pu faire connaissance en attendant Peter et son équipe coincés dans les célèbres embouteillages parisiens. Une fois arrivés, ce fut un changement d'ambiance, une atmosphère chargée de respect envers ce pilier du jeu vidéo se mit en place en même temps que nous nous installions pour assister à la présentation, Peter en tête, sous l'écran pour lui permettre de nous expliquer par l gestuelle les concepts développés.
Et Dieu créa le jeu Projeté sur écran géant par un autre géant du jeu vidéo, j'ai nommé Peter Molyneux, Black and White 2 est un jeu qui vous met à la place d'un Dieu tout puissant répondant à l'appel désespéré de villageois en déroute. Touché par tant de démonstration de foi, vous allez donc faire en sorte de satisfaire - ou non - leurs prières. Et c'est là finalement que se trouve le coeur du jeu, à savoir le choix. Que vous soyez bon ou méchant vous pourrez gagner, mais que vous dictera votre conscience lorsque vous prendrez la décision entre attaquer un ennemi ou le séduire pour gagner ses territoires? Peter le dit lui même, l'important n'est pas de vaincre mais comment vaincre !
La main de Dieu, tu suivras Après une courte introduction aux principes du jeu, voilà qu'il nous explique plus en détail l'interface et l'étendue des possibilités sans quoi un Dieu n'est rien. Et là, il faut avouer que c'est bluffant car il n'y a justement pratiquement pas d'interface. Tout est intuitif et géré par "La Main de Dieu" qui est réellement là pour agir sur le monde des mortels. Tourner, zoomer, bâtir, récolter, lancer des objets et sorts - voir même des paysans - la palette d'action est impressionnante et tout est faisable sans bouton. Construisez une route en étirant un bout de chemin déjà présent, déracinez un arbre et laissez le tomber dans l'entrepôt pour stocker du bois, prenez un villageois et faites lui rencontrer une femme pour qu'il devienne un étalon reproducteur, tout est très intuitif.
Les souhaits de Dieu, tu accompliras L'autre aspect intéressant du jeu est votre créature, sorte de tamagotchi capricieux évolué, qu'il va falloir éduquer pour qu'elle vous aide dans votre dur métier de Dieu tout-puissant. Comme si surveiller ces villageois ne suffisait pas, il va falloir surveiller et dresser votre créature - dont 4 types sont disponibles : singe, lion, loup et vache. Toujours sans aucune interface, votre animal va faire ses premiers pas dans votre cité, faire des conneries - comme manger les gens, pisser sur les bâtiments, pioncer - ou des bonnes actions - aider aux récoltes et à la construction par exemple. Ensuite à vous de lui indiquer ce qui est bien ou mal grâce à des chatouilles ou des châtaignes. Croyez-moi, votre créature va vite comprendre. Tout ça se fait encore sans interface, simplement en gribouillant avec la souris sous les bras ou sur le ventre de votre créature, ou en donnant de grands coups vers le visage pour la gifler. C'est vrai quoi, elle va apprendre qui est Dieu ici !
Le souffle de Dieu, tu écouteras A la fin de la présentation et après une séance de questions-réponses qui a tourné court - faute de temps - Peter s'est soumis au jeu des interviews pour Game One. Pendant ce temps, nous pouvions tester le jeu et appliquer les explications de Peter pour faire prospérer nos sujets. Après un dernier tour de nos machines - et voir notre alignement bon/mauvais - Peter et son équipe sont repartis pour d'autres interviews. Et nous autres avons donc eu le temps de bien goûter u jeu et au repas du midi avant de tous nous séparer et de repartir avec pleins de souvenirs en tête - et quelques goodies dont un t-shirt Black and White 2 dédicacé par Peter.
Au final, cette présentation fut passionnante et nous a permis de découvrir un titre difficile à expliquer pour qui ne le voit pas tant les possibilités et la relative simplicité du titre sont grandes, et qui à part le concepteur pouvait mieux nous le montrer ? Cela nous a aussi permis d'être considéré de la même manière que les grands - jeuxvideo.com, Gameone, PC Jeux... - et donc quelque part de vous remercier de votre intérêt pour SFU. A coté de ça, nous vous conseillons bien évidemment Black and White 2 qui est un bon jeu et mérite qu'on s'y attarde pour peu qu'on prenne le temps d'y goûter.
» Visitez la fiche du jeu pour en savoir plus

Diaporama photo : Black & White 2 [2005]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »