3 films SF-fantastique nominés pour l’Oscar du meilleur maquillage 2014

Publié il y a 1 an par David Q.

Le genre aura-t-il une récompense pour le maquillage cette année ?

L’académie en charge de nominer les films pour les Oscars vient de publier la liste des nominés pour la catégorie « Maquillage et Coiffure ». Parmi les 7 films nominés, 3 sont des films du genre qui nous intéresse : l’imaginaire. Voici la liste des nominés aux Oscars du meilleur maquillage et coupe de cheveux :


The Amazing Spider-Man 2
Foxcatcher
The Grand Budapest Hotel
Les Gardiens de la Galaxie
Maléfique
Noé
Une merveilleuse histoire du temps

Electro

The Amazing Spider-Man 2 : Le maquillage d'Electro était particulièrement réussi. Le bleu semi transparent de son crâne rendait très bien à l'écran.

tatouage de Drax

Concernant Les Gardiens de la Galaxie, le film est bourré de personnages maquillés de la tête aux pieds. Le tatouage en relief de Drax est très impressionnant.

Maléfique

Sur Maléfique, le travail portait sur Angelina Jolie et sa coupe de cheveux originale et la déformation de son visage. Un "joli" travail diront certains.


Quel serait votre classement dans cette catégorie ?

Lien permanent de partage | Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Parce que Noé c'est pas du fantastique??? Vous l'avez vu?
    Moy, le 17 décembre 2014 15:44
  • Sinon (pour pas juste faire mon rageux :D ) c'est à mon avis évidemment Gardians of the Galaxy qui mérite le titre haut la main. Tous les personnages étaient sublimes.
    Moy, le 17 décembre 2014 15:46
  • Noé ? Fantastique ? A priori, une divinité qui noie la Terre sous une pluie diluvienne, ça entre bien dans la définition du genre...
    Vincent L., le 18 décembre 2014 22:31