75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le Diable en gris [2006]
Staff (1)75
Membres (1)80
Impatience Bientôt

Une jeune femme brutalement taillée en pièces dans sa maison de Virginie… avec une arme vieille de cent ans. Un officier à la retraite éviscéré… par un assaillant invisible. Un jeune homme, les yeux crevés dans sa baignoire… et pire ensuite. Qu’ont ces victimes en commun ? Quel être de cauchemar les a traqués ? Le lieutenant Decker McKenna mène l’enquête. Mais comment mettre la main sur un meurtrier qui surgit de nulle part, se volatilise aussi soudainement et… tue sans être vu ? Decker n’avait pas besoin de ça : sa carrière est au point mort et il essaie d’oublier la mort de sa compagne Cathy. Pas facile, surtout qu’elle revient lui parler en rêve… et apparaît dans son appartement. Tandis que la menace se rapproche inexorablement, un allié inattendu va aider Decker à percer ce terrifiant secret : qui est le Diable en gris ?

Critiques du staff de Le Diable en gris

Casting de Le Diable en gris

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Editions de Le Diable en gris

Acheter Le Diable en gris en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (1)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 80
    Le diable en gris réunit tous les ingrédients avec lesquels Graham Masterton sait nous mitonner une intrigue captivante : démonologie détournée pour l’Histoire (Le jour J du Jugement), terreur invisible (Démences), morts sadiques (Transe de mort) et héros attachant (Manitou).
    D’emblée, le flot d’hémoglobine du premier chapitre pose le cadre d’une étrange enquête qui sera menée tambour battant du début à la fin par notre nouveau héros lieutenant de police, veuf et aussi tourmenté que Don Juan. Son enquête sur la succession de crimes horribles le conduira à se frotter à la Santeria et à sa propre histoire. Les morts sont violentes, sanglantes voire sadiques comme ont les aime avec Masterton. L’ironie et l’humour du personnage principal sont toujours idéalement et suffisamment distillés pour qu’il garde son charisme et sa sympathie.
    Un seul regret : sans dévoiler l’intrigue, on aurait aimé approfondir le personnage à la genèse de toute l’horreur et son influence sur l’Histoire avec un grand H, comme l’aurait probablement fait Lovecraft. Enfin, quelques cadavres de plus auraient satisfait le plaisir morbide des aficionados de l’épouvante. Mais ne boudons pas notre plaisir ; ceux qui ont dévoré Démences, Le démon des morts ou la saga Manitou se délecteront de ce très bon Masterton.
    Antypool
    le 11 août 2010 13h20

Informations complémentaires sur Le Diable en gris

  • Titre (France) : Le Diable en gris